Scanneur Epson V850 Pro

EpsonV850Pro

Si les photos papiers ont l’avantage de pouvoir être regardées, et commentées, directement sans nécessiter le moindre support électronique, elles présentent le désavantage de se dégrader avec les diverses manipulations dont elles font l’objet et simplement à cause d’un phénomène d’oxydation.

Pour faire face à ce phénomène de vieillissement et redécouvrir des perles, vous souhaitez numériser des diapos et des négatifs. De nombreux négatifs ont été oubliés. Les numériser c’est l’occasion de découvrir des photos oubliées, voir inconnues, car la version papier avait été égarée.

Indéchiffrable tel quel, le négatif se conserve merveilleusement bien à condition qu’il ait fait l’objet d’un minimum de soins. Les diapositives, qui sont des émulsions « positives », s’oxydent. Elles peuvent par exemple voir apparaitre un voile bleuté, ou des couleurs qui virent au magenta.

Sans compter sur les dégradations mécaniques qui engendrent des rayures ou des saletés collées, rien que la poussière ambiante peut venir gâcher un bon scan de diapos ou de négatif.

Voici donc l’arme ultime d’Epson, le scanneur V850 Pro.

Présentation générale

Sous une robe sobre grise, se cache un appareil au format A4. La qualité de fabrication semble correcte, sans plus. Ce point de vue étant subjectif.

Ce scanneur peut numériser les documents suivants :

  • Documents papiers opaques et transparents jusqu’au A4.
  • Diapositives 24×36, le scanneur est fournie avec 2 portes diapositives de 12 diapos chacun.
  • Négatifs photo 24×36, fournie avec 2 portes négatifs 24×36 maximum 18 photos chacun.
  • Négatifs 5×4″, 2 portes négatifs 1 négatif chacun.
  • Négatifs format moyen (2 porte négatifs également) pour 4 photos chacun.
  • 1 guide négatif qui permet de numériser n’importe quel format de négatif (16 mm par exemple).

A noter que les portes négatifs acceptent tous les formats à condition qu’ils tiennent physiquement à l’intérieur de celui-ci.

L’Epson V850 pro propose différentes technologie permettant d’améliorer la qualité des images qu’il procure.

Technologie ICE

La technologie ICE repose sur un second scan avec un éclairage infrarouge qui permet de détecter les poussières, rayures et salissure. Ce procédé est extrêmement efficace et il supprime la quasi totalité des défauts sur les diapos et négatifs (une retouche peut-être nécessaire sur certaines photos).

Attention cependant la technologie ICE n’est pas compatible avec le noir et blanc et avec les émulsions Kodachrome.

Heureusement Epson fournit le logiciel SilverFast qui utilise une technologie de détection de défauts basés sur l’infrarouge également, celle-ci étant parfaitement compatible avec les émulsions Kodachrome. Cela aurait été dommage étant donné les qualités exceptionnelles de cette émulsion et le grand nombre de diapositives ayant été réalisé avec.

Système à double lentille

Le système à double lentille Epson permet de numériser à 6400 dpi pour les diapositives et films négatif et à 4800 dpi pour les photos.

Notez que ces résolutions sont très largement au-dessus de ce que permet le matériel photo grand-public. Seule quelques appareils, et surtout des objectifs, avec des émulsions inférieures à 100 ASA nécessitent des numérisations allant au-delà de 3600 ppp.

Profondeur de couleur de 48 bits

La résolution de couleur de 48 bits permet de proposer un nombre très important de dégradé de couleurs, évitant ainsi les effets de solarisation que l’on peut observer sur certains scanneurs bas de gamme.

Les accessoires

Les supports de numérisation

Le V850 Pro est fourni avec deux jeux pour chaque type de support original. Cela permet de gagner en productivité. Lorsque l’on a un grand nombre de documents à scanner.

Ainsi, lorsque vous scannez le premier lot de 12 diapositives vous pouvez préparer le lot suivant dans le second porte diapositives fourni. Dès que le premier lot est terminé, vous pouvez déposer le second porte diapos chargé et lancer la numérisation.

Pendant la numérisation d’un lot, vous pouvez apporter les corrections. Nous utilisons Photoshop, mais votre logiciel de correction de photos favori convient également.

L’interface

Le scanneur utilise une interface USB2. Dommage qu’Epson n’ait pas eu la présence d’esprit d’intégrer un port USB3. Cela aurait peut-être permis de grignoter quelques secondes sur les scans.
Un petit défaut sans importance.

Le pilote

Le pilote fournie avec le scanneur est d’une grande stabilité et il s’est parfaitement installé sur notre PC équipé de Windows 7. La mise à jour se fait automatiquement lors de l’installation du pilote, le programme d’installation recherchant automatiquement une nouvelle pour vous la proposer.

Pensez à lire les instructions avant d’insérer le CD dans le lecteur de votre ordinateur. Nous ne détaillerons pas l’installation ici, la notice s’en charge à merveille.

Les programmes livrés

Epson Scan

EpsonScan est le programme de scan du fabricant. Il est assez ergonomique et propose la technologie ICE pour la détection des défauts sur les diapos et négatifs.

Nous avons trouvé que la correction de dominante de couleur était plus efficace qu’avec le logiciel SilverFast. Cependant ayant la possibilité de faire nos corrections ultérieures dans Photoshop, nous avons abandonné cette possibilité.

Il ne gère pas non plus les émulsions Kodachrome  et nous nous sommes donc tournés vers SilverFast Studio SE (livré avec l’appareil) pour réaliser nos tests.

SilverFast SE Plus

SilverFast est un logiciel de scan renommé. Parmi ses qualités on peut compter :

  • La gestion spécifique des émulsions Kodachrome permettant des scans de meilleure qualité et surtout la suppression des défauts que ne peut pas gérer EpsonScan.
  • Le multi exposition (ME) qui permet de faire un troisième passage (ou second si l’on n’a pas activé la détection de défauts) du scanneur avec un éclairage plus important afin de récupérer des détails dans les ombres.
  • Un traitement 64bits qui permet de grignoter des secondes sur les traitements en haute résolution (au-delà de 1200 dpi la différence se fait sentir).
La gestion des émulsions

SilverFast dispose d’un système de correction qui prend en compte le type d’émulsion pour la numérisation des négatifs. (dispositif « Negafix »)

Si cela part d’une bonne idée, il y a malheureusement un très grand d’émulsion qui ne sont pas présentes. A peine 20% des émulsions dont nous disposions était présent.

Détection des cadres

SilverFast propose une détection automatique des cadres :

  • De négatifs 35mm.
  • De diapositives 35mm.
  • De cadre sur porte négatifs.
  • De cadre sur porte diapos.
  • De « tous les cadres ».

La qualité d’image

Il n’y a que le résultat qui compte parait-il ! Eh bien dans ce cas vous ne serez pas déçu. Tout d’abord nous ne sommes allé que jusqu’à 3600 dpi sur des négatifs, soit en deçà du maximum de l’appareil.

A cette résolution, et même à partir de 2600 dpi, des négatifs et diapos issu de réflex 24×36 grands publics des négatifs à 25 ASA révèlent le grain du film.

Il faut compter une trentaine de secondes pour un négatif ou une diapo en trois passes, traitement compris. Ainsi douze diapos prennent environ 6 minutes.

Les professionnels souhaitant optimiser au mieux des clichés argentiques utilisent souvent des scanneurs à bain d’huile. Ces dispositifs ne peuvent pas convenir pour des numérisations en grande quantité, les coûts seraient totalement délirants.

Caractéristiques techniques

Ces caractéristiques techniques correspondent aux données constructeur, nous n’avons pas effectué de test pour les vérifier.

Technologie

  • Résolution de numérisation : 6400 ppp horizontal et vertical
  • Optique : Système à double objectif. Lentille haute résolution 4800×9600 ppp. Lentille très haute résolution 6400×9600 ppp.
  • Densité optique : 4 Dmax
  • Taille du plateau de numérisation : 216mm×297mm, format A4.
  • Profondeur de couleur : Entrée/Sortie : 48 bits couleur.

Scanneur

  • Capteur optique : Capteur CCD avec micro objectif et optiques High Pass.
  • Source lumineuse : DEL blanche & DEL infrarouge.
  • Résolution de sortie : 25 à 12800 ppp (par pas de 1 ppp).

Performances de numérisation

Numérisation de documents opaques

  • Prévisualisation A4 : 6 secondes par page.
  • Numérisation couleur : 12 à 15 secondes par page.

Numérisation de documents transparents

Numérisations effectuées avec EpsonScan.

  • Film négatif 35mm, 4800 dpi, avec ICE : 59 secondes.
  • Film négatif 35mm, 2400 dpi, avec ICE : 32 secondes.
  • Diapo 35mm, 4800 dpi avec ICE : 66 secondes.
  • Diapo 35mm, 2400 dpi avec ICE : 37 secondes.

Gestion des formats

Film pris en charge avec les chargeurs de document

  • Négatifs 35mm : 3 × 6 images maximum.
  • Diapo 35mm : 12 images maximum.
  • 120/220 (6×20 cm) : 1 image.
  • 5×4 pouces : 1 image.
  • Jusqu’à 203×254mm avec le guide film.
  • Jusqu’à 149×247 pour le support ICE.

Fonctions de numérisation

Les fonctions de numérisation permettent d’améliorer l’image. Réduction du grain, enlèvement de poussière, correction de l’éclairage de fond, restauration des couleurs, réglage des courbes avec histogramme.

Connexion

Connexion USB 2.0

Information générales

Logiciels fournis

  • Epson Copy Utility
  • Epson Event Manager
  • Epson Scan
  • SilverFast  SE Plus 8 (laserSoft Imaging)
  • Scanner X-Rite i1 (avec cible de calibration IT8)
  • Systèmes d’exploitation compatibles : Windows 7/8/8.1/Vista/ XP SP, Mac OS 10.6+.

Supports de pellicules

  • 2 x négatifs 35mm.
  • 2 x diapositives 35mm.
  • 2 x format moyen.
  • 2 x 4×5 pouces.
  • 1 guide négatifs.

Epson V850 Pro