Guiston SVA 3600

Guiston SVA-3600La société Guiston est connue pour ses matériels de post-production vidéo et audio. Parmi les modèles haut de gamme, le SVA 3600 est un amplificateur-correcteur qui intéressera les perfectionnistes. Il comporte en effet tous les réglages nécessaires à l’amélioration des signaux vidéo et audio.[no_toc]

Jean-Pierre Challot – septembre 1997

Le Guiston SVA 3600, avec sa façade dorée, ses boutons rotatifs, ses diodes et la présentation en rack, a tour d’un matériel professionnel. Quant à sa connectique arrière, les prises Cinch, BNC et Ushiden ne risquent pas l’arrachement ou le faux contact. On sent la qualité de fabrication «artisanale» de ce produit, et l’on en oublie presque les 14400 F pour  acquérir ce bel objet.

Que fait le SVA 3600 ?

Il traite les signaux audio et vidéo en éliminant leurs défauts tout en augmentant sensiblement leurs qualités. On peut ainsi amplifier ou corriger le signal vidéo afin de lutter contre les pertes rencontrées à la copie, ou redonner la pêche à une bande son.

Deux sources peuvent se connecter simultanément sur le SVA 3600 : l’une en composite (via une BNC), l’autre en Ushiden, avec des entrées audio stéréo pour chacune. Un sélecteur situé sur la façade permet de choisir l’entrée A ou B.

L’amplification du signal vidéo s’effectue selon deux actions : modifications du gain et du niveau vidéo. Dans le premier cas, le signal vidéo peur être atténué de 10 ou de 20 dB, suivant la qualité des images. La plupart du temps, il est recommandé de choisir l’atténuation maximale, notamment lors des opérations de copies. Cependant, si vos images comportent des scènes sombres, avec des noirs légèrement enneigés, mieux vaut se limiter à la position 10 dB. Dans ce cas, on bénéficie également d’un filtre Cross Color qui évite que les couleurs ne bavent. Autre solution, modifier le niveau vidéo. Pour être efficace, ce réglage doit s’effectuer sur une des images les plus claires de la bande vidéo. Si l’action sur cette fonction est directement visible à l’écran, il est préférable des aider des diodes de couleur pour un réglage précis. Il faut augmenter le niveau vidéo jusqu’à l’éclairement complet de la Led verre. En aucun cas la diode rouge ne doit rester allumée. Cela indiquerait un signal vidéo saturé, peu propice à une qualité optimale. En jouant sur ces deux fonctions, le signal vidéo est boosté, avec des noirs plus purs, et des couleurs plus franches. Le résultat est visible, quelle que soir la source utilisée : des images tournées en DV sont plus flatteuses, tandis que les formats composites retrouvent leurs lettres de noblesse.

Doper le signal

Pour tonifier un signal vidéo, il est également possible de corriger quelques-unes de ses composantes. Tout d’abord, le niveau de synchro qui agir à la manière d’un TBC en réalignant les signaux de synchro trame et ligne. Ce réglage dépend essentiellement du nombre de copies à réaliser : le gain obtenu peur varier entre 15 et 40 %, alors que la dynamique oscille entre+ 1,25 et + 3 dB. Un réglage primordial pour éviter route perte lors de multicopie. Bien entendu, une intervention sur les contours de l’image reste possible. A manier avec précaution, car l’on passe vite d’une augmentation légère de la netteté à un réglage outrancier, faisant apparaître une ligne de contour bordant l’image sur la droite. Cette fonction est liée à celle du réglage des contrastes qui dispose de trois positions : + 50 %, + 100 % et + 200 %. A utiliser avec modération. Le réglage du gamma, ou niveau des noirs, est nettement plus intéressant. Grâce à lui, il est possible d’éclaircir légèrement les zones sombres de l’image, pour faire ressortir les détails. Très pratique pour ceux qui ont l’habitude de filmer des scènes peu éclairées (spectacle notamment).

Effets des corrections Guiston SVA-3600
Avec le Guiston, on peut jouer sur les contrastes, le niveau des noirs, la chroma, le Sharpness, etc.

Enfin, on trouve le réglage de la chroma pour saturer les couleurs, ou transformer une image couleurs en noir et blanc. Les nombreuses positions intermédiaires permettent d’affiner avec précision le meilleur réglage adapté à ses images. Notez que l’on dispose également d’un filtre coupe-bande à trois positions pour un réglage précis de la finesse de l’image (Sharpness) ainsi qu’un Noise Filter qui supprime le bruit d’un signal vidéo.

Equilibre audio et souffle

Si le Guiston SVA 3600 s’occupe à merveille de la vidéo, il ne délaisse pas pour autant la bande son. On trouve bien sûr un contrôle du volume, mais on apprécie particulièrement de pouvoir modifier l’équilibre des voies droite et gauche, ou de régler indépendamment l’amplitude des aigus, médiums et graves. Enfin, un filtre supprime le souffle qui peut apparaître sur une bande son défectueuse.

Certes, le Guiston ne remplace pas une table d’effets, ce n’est pas sa vocation. Il permet seulement, lors de multicopie, de magnifier la bande son du master.

Caractéristiques Guiston SVA 3600

  • Signal d’entrée : Pal,Secam, NTSC
  • Signal de sortie : Pal, Secam, NTSC
  • Entrée vidéo :  1 Cinch, 1 Ushiden
  • Sortie vidéo :  2 Cinch, 1 Ushiden
  • Entrée audio :  2 Cinch stéréo
  • Sortie audio :  3 Cinch stéréo
  • Définition : 600 points/ligne
  • Bande passante : 8 Mhz
  • Gain vidéo : 20 dB
  • Gain chroma : + 12dB
  • Correction contours : de -200 % à + 200 %
  • Variation gamma : ± 250 mV
  • Compression CAG : – 18 dB
  • Niveau de sortie avec CAG : -3 dB/0 dB/+ 3 dB
  • Amplification audio : + 24 dB
  • Correction des graves : +20 dB
  • Correction des mediums : +10 dB
  • Correction des aigus : + 32 dB
  • Bande passante : 10 Hz à 30 kHz
  • Diaphonie : ≥ 40 dB
  • Prix indicatif : 14400 F (2195 €). Existe aussi le SVA 3300 sans le son à 9900 F (1509 €).

Les plus

  • Qualité de fabrication : La partie électronique est excellente et les commandes externes très agréables.
  • Diodes de contrôle : On peut ainsi jouer sur les différentes fonctions sans craindre de saturer le signal vidéo.
  • Bande passante : Aucune perte à la copie VHS ou en cas de gonflage sur Beta. Une bande passante (8 MHz) par ailleurs adaptée aux signaux de type DV.

Les moins

  • Absence de Split Line : Impossible de comparer sur un même moniteur l’image avec et sans correction.
  • Le prix : Un matériel réservé aux passionnés argentés ou aux structures institutionnelles.

Rivaux

Difficile de trouver un vrai rival au Guiston SVA 3600. On recense chez Futek des modèles faisant à la fois office d’ampli-correcteur et de distributeur (FA 612 pour formats composites : 3490 F, le FA 330S pour formats Y/C et composites, les FA 606S et FA 412S possèdent également un convertisseur Y/C>Pal> Y/C. Prix respectifs : 3490 et 4990 F). La société SATV propose également deux modèles. Le MS-PRO et le MSXPRO fonctionnent à partir de sources Pal, Secam, Y/C, RGB et YUV. Ils offrent la correction de la luminance, la chrominance et de la balance des blancs (action sur le rouge, le vert et le bleu). Le MSX-PRO est également répartiteur audio-vidéo avec dix sorties Cinch. Prix : 10794 et 14351 F TTC.

En bref

Le correcteur-amplificateur Guiston SVA 3600 est un matériel de haute qualité qui intéressera avant tout les professionnels. Il sera utile pour éviter toute perte ou dégradation du signal vidéo à la  copie ou lors du gonflage en format broadcast.

CV 108