Leica M6

La créativité dans toute sa quintessence

Leica M6

La philosophie du Leica M6

Concentration sur l’essentiel

L’histoire de la photographie a été marquée par des photographes qui travaillaient au LEICA ®. C’est normal car, dès le début, le développement du Leica a évolué autour d’un concept de base toujours identique, à savoir que la qualité intrinsèque d’une image photographique était dépendante du pouvoir de représentation de son auteur, de son sens inné de l’esthétique, donc de son habileté à combiner formes, lumières et couleurs. La photographie au Leica à visée télémétrique met tout particulièrement l’emphase sur l’aptitude de son utilisateur à exprimer sa sensibilité. Le LEICA M6 fascine avec sa remarquable capacité de convoyer une pulsion créatrice. Il est véritablement l’expression concrète de la philosophie Leica , dans toute sa quintessence : La concentration sur l’essentiel. Avec lui, pas de superflu. Quelques fonctions, certes techniquement réalisables, mais considérées comme inhibitrices pour la créativité, ont volontairement été laissées de côté. Avec un Leica , c’est l’humain qui domine l’instrument, non le contraire.

Avec le Leica M6, cette concentration sur l’essentiel signifie par exemple : Une optique dont les performances atteignent aux confins de ce qui est techniquement réalisable. Une focalisation d’une extrême précision, même lors de conditions d’éclairage défavorables. Un déclenchement remarquablement discret, d’une surprenante douceur. La mesure sélective de l’exposition au travers de l’objectif. Une mécanique d’une extrême précision, touchant à la perfection. Un bel objet, esthétique et racé, étudié pour tenir bien en main.

Le Leica M6 satisfait exemplairement aux multiples et légitimes exigences du photographe, pour une fiabilité à toute épreuve, dans toutes les situations. Pour l’assurance d’une longue durée d’utilisation, exempte de problèmes techniques. Pour une extrême et constante précision de fonctionnement.

Celui-là même qui possède un Leica M sait bien pourquoi le nom Leica est si souvent assimilé à celui de photographes aussi célèbres que Alfred Eisenstaedt, Ansel Adams, Ernst Haas ou Hans W. Silvester.

Au cœur de l’événement avec le Leica M6

Comment effectuer des photos qui expriment à la fois dynamisme et originalité ? Comment réaliser des images vivantes, qui en imposent ?

La réponse est simple : Avec un Leica à visée télémétrique. Pourquoi ? Parce qu’un Leica M est irremplaçable lorsqu’il s’agit de photographier spontanément et discrètement, pour s’immiscer au centre de l’événement afin que l’image s’imprègne encore mieux de l’atmosphère ambiante. Alors que la technologie d’un système reflex tendrait à faire garder ses distances avec le sujet à photographier, le Leica M6 lui, permet de serrer véritablement l’événement au plus près.

Avec un appareil reflex, pour passer inaperçu, le photographe aurait plutôt tendance à couvrir la distance qui le sépare du sujet avec un objectif à longue focale. Par contre, le photographe au Leica M6 n’a nul besoin de prendre ses distances avec la scène, il passe inaperçu et peut ainsi mieux s’intégrer au cœur de l’événement.

Outre le bon maniement de son appareil, le photographe au Leica M doit aussi savoir exprimer sa personnalité et tirer partie de sa sensibilité. Celui qui travaille au cœur de l’événement, doit faire preuve d’intuition et de discrétion. Il doit pouvoir observer intensément et agir vite, avec une parfaite sûreté de soi. Le Leica M6 permet à cette forme de créativité de s’exprimer grâce à des objectifs à grande ouverture et au rendu excellent. Avec eux on peut composer son image même à pleine ouverture. La lumière crue du flash, si souvent destructrice d’une atmosphère, devient superflue.

Viseur Leica M6
Vue découpée du viseur télémétrique

Chaque détail du Leica M6 a été conçu pour que le photographe puisse travailler vite, avec la plus grande précision et une totale fiabilité. Par exemple : La baïonnette de changement rapide des objectifs garantit un tirage optique toujours optimal, même après des milliers de changements. L’obturateur, après plus de 100 000 déclenchements, ne présente aucune trace d’usure. La focalisation est remarquablement agréable grâce au mouvement fluide et velouté de la rampe hélicoïdale. Le déclenchement est si discret qu’on l’entend à peine.

Dans le monde entier, il n’existe aucune alternative pour cet appareil. Les appareils à visée télémétrique pour le petit format ne sont diffusés que par Leica.

Leica M6 des images hors pair

Le télémètre à grande base du Leica M6 est un chef d’œuvre d’optique et de mécanique de précision. Il permet d’atteindre une focalisation extrêmement précise par la combinaison de la méthode des images mêlées avec celle des images coupées. Aucun autre appareil de petit format n’offre un système de mise au point aussi parfait, permettant d’allier à une remarquable exactitude une très grande rapidité d’action.

Pour tous les appareils photographiques, c’est la taille de la base de mesure qui détermine l’exactitude des mesures de distances et, par conséquent, la netteté de l’image obtenue. Alors que sur un appareil à visée reflex la focale et la luminosité de l’objectif utilisé exercent une influence sur l’étendue de la surface de mesure effective, le télémètre à grande base du Leica M6, de son côté, en garantit la constance, quelle que soit la focale de l’objectif M utilisé. C’est ainsi notamment que lors de l’utilisation d’objectifs de courtes focales avec le Leica M6, la précision dans la mesure de distance est nettement supérieure à celle obtenue avec un appareil à visée reflex. L’extrême précision que permet d’atteindre les performances conjointes de l’appareil et de l’objectif saute véritablement aux yeux lors de l’observation des photographies obtenues. Une mise au point rapide, même lorsque l’éclairage est défavorable, est une condition sine qua non pour photographier à la fois spontanément et discrètement. Donc pour obtenir des images vivantes et dynamiques, avec l’assurance de les obtenir parfaitement nettes.

Le contraste et la luminosité remarquables assurés par le viseur à cadres collimatés confortent particulièrement la photographie sur le vif. Il permet l’appréhension d’un champ de taille constante et dans lequel viennent se refléter, par combinaisons de deux, six cadres collimatés correspondant respectivement aux champs-images couverts par les focales de 28 et 90 mm, 35 et 135 mm ainsi que 50 et 75 mm. En fonction de l’objectif utilisé, les cadres projetés changent automatiquement. Au moyen du sélecteur de champ, sans changer d’objectif, le photographe peut à tout moment projeter dans le viseur ces différentes combinaisons de cadres collimatés. Ainsi, en un clin d’oéil, il lui est possible de déterminer le cadrage le plus favorable, donc l’objectif le plus adéquat.

Dans le viseur du Leica M6 on ne voit pas seulement le champ correspondant au cadrage de l’objectif choisi mais aussi son environnement. Ainsi le photographe peut-il constamment avoir sous les yeux l’ensemble de la scène. Cet avantage lui permet par exemple de remarquer l’interposition d’une personne dans son champ de vision. Et bien sûr, quelle que soit la distance, la compensation automatique de la parallaxe entre le viseur et l’objectif est assurée.

Mesure sélective de l’exposition

Les variations dans les couleurs, la luminosité et le contraste de l’image représentent souvent des facteurs qui permettent de réaliser une bonne photo et d’accrocher l’attention de ceux qui la regardent. L’image en effet prend souvent vie et se charge d’une atmosphère particulière lorsque les motifs sont par exemple photographiés en contre-jour, éclairés latéralement ou placés sous des spots. Dans de tels cas cependant, l’exactitude de la mesure de l’exposition revêt une importance capitale. Elle est facilement maîtrisée à l’aide de la mesure sélective du Leica M6 au travers de l’objectif. Cette assurance conforte le photographe en lui permettant de réaliser, rapidement et sûrement, une image messagère de sa vision des choses, expression de sa recherche, de ses exigences et de son imagination. Une légère pression sur le déclencheur suffit pour enclencher le dispositif de mesure de l’exposition et, à l’aide d’une balance lumineuse sous forme de deux diodes lumineuses apparaissant dans le viseur, il est possible de synchroniser manuellement le temps d’exposition et la valeur de diaphragme. Grâce aux informations fournies dans le viseur, les professionnels peuvent aussi procéder à des ajustements ou opter pour des sur ou sous-expositions, d’une demi-valeur ou d’une pleine valeur de diaphragme.

Une diode au silicium placée dans la partie supérieure de l’appareil mesure la lumière réfléchie par une plage ronde et blanche sur le rideau. Le diamètre du champ mesuré correspond, par rapport à l’image appréhendée avec le viseur, à environ aux deux tiers du petit côté de chaque cadre collimaté respectif Ainsi est-il possible d’effectuer une mesure de l’exposition optimale, en toutes circonstances. Même à la lumière d’une bougie puisque la sensibilité de mesure du posemètre atteint en available light jusqu’à 0,125 cm2. Ceci correspond à un temps d’exposition de une seconde avec une valeur de diaphragme de 1 et une sensibilité de film de 100/21.

Le posemètre et la balance lumineuse ne sont cependant pas gaspilleurs d’énergie. Ils fonctionnent soit avec deux piles-boutons à l’oxyde d’argent ou avec une pile au lithium. Elles sont suffisantes pour assurer un fonctionnement ininterrompu du posemètre pendant une vingtaine d’heures. Ce qui représente quelques 4800 mesures, soit 130 films de 36 poses, sur la base d’une mesure de 15 secondes par image.

La discrète créativité du Leica M6

Les images qui en imposent, les instantanés qui expriment la vie, les sujets qui sortent de l’ordinaire ne peuvent être bien saisis sur le vif qu’avec un appareil photographique prêt à entrer en action en un clin d’oeil. Dans ce but, il doit être d’un maniement simple. Même dans les situations les plus inattendues, dans les conditions les plus inhabituelles. Le Leica M6 est spécialement conçu pour répondre à ces exigences. es éléments de commande, en nombre très restreint, sont placés ergonomiquement, là où il faut, tous bien à portée des doigts. Chacun assurant une seule fonction bien précise, aucune confusion n’est possible.

Coupe Leica M6
Représentation schématique de la mesure sélective à travers
l’objectif

Même dans l’obscurité, grâce à des repères tactiles, les objectifs peuvent véritablement être échangés les yeux fermés, sans aucune nécessité de regarder. Par grand froid, on peut même changer de film en conservant ses gants. En outre, avec la protection spéciale de leur lentille arrière, tous les objectifs Leica M peuvent sans danger être posés sur toute surface plane, sans leur bouchon de protection. D’autant plus qu’ils ne possèdent aucune partie saillante ou de levier pouvant être endommagés. Ce sont des avantages de taille quand on doit, quand on veut travailler vite.

Le Leica WINDER M permet un déclenchement et un réarmement confortables avec avancement de film rapide. Après chaque prise de vue, un entraînement motorisé et silencieux permet au Leica M6 d’être à nouveau immédiatement prêt «pour le tir». Prêt pour un nouvel instantané qui, c’est bien connu, est souvent le meilleur.

Même lors de prises de vue en séries (jusque trois images par seconde) le photographe peut exactement maintenir son cadrage sans aucune interruption de vision, alors qu’avec un réarmement manuel classique, à l’aide du levier, il y a un très bref et très minime éloignement de l’œil du photographe du viseur. Le miroir pivotant et l’automatisme de diaphragme qui ne sauraient aujourd’hui manquer sur un appareil à visée reflex moderne sont superflus avec le Leica M6. Ces absences permettent d’atteindre un déclenchement étonnamment discret. En outre, comme la haute luminosité des objectifs Leica M permet souvent d’éviter l’éclairage gênant d’un flash, il est fréquent que les personnes situées dans le voisinage du photographe ne se rendent même pas compte de son activité. C’est ce qui rend la photographie au Leica M6 si attrayante. Il permet en effet de véritablement capter l’atmosphère ambiante d’une scène et d’obtenir ainsi des instantanés empreints de vie, de mouvement.

Performances optiques des objectifs Leica M

SUMMILUX M 1:1,4/50 mmLes objectifs Leica M existent dans les focales allant de 21 à 135 mm. Tous se distinguent particulièrement grâce à leurs performances, qui leur ont donné leur réputation mondiale : le rendu brillant des images, les contrastes élevés, le rendu neutre des couleurs, le pouvoir de résolution très élevé et l’absence exemplaire de reflets. La douceur de mise au point, la solidité et la fiabilité sont impressionnants. Cela provient du choix de la combinaison des matériaux utilisés, le résultat en est la précision des rampes hélicoïdales métalliques, en général on prend des combinaisons d’aluminium et de laiton. Cela garantit la précision élevée, également aux températures extrêmes, et assure une longue durée d’utilisation, même dans des dures conditions de travail professionnel. De telles performances ne sont possibles que parce que Leica applique depuis toujours, avec la plus grande rigueur, aujourd’hui comme hier, une philosophie basée sur une qualité sans compromis aucun. Cela signifie que les objectifs sont compatibles avec tous les appareils Leica M du passé, actuels et futurs.

Le haut niveau de performance des objectifs représente le résultat d’une expérience de plus de 60 ans dans la fabrication d’objectifs pour le petit format. Ernst Leitz Wetzlar GmbH, chez qui le Leica a été conçu, a été le premier fabricant de verres qui a fondé son propre laboratoire de recherche de verres d’optique. Déjà peu de temps après sa création, ce laboratoire pût enregistrer son premier grand succès mondial. Il a été possible à fondre du verre à haut indice de réfraction sans devoir utiliser du thorium, une substance radio-active, que était obligatoire jusqu’alors. La recherche, le développement et la construction donnent les conditions premières, pour la fabrication de précision d’objectifs dont les performances sont sans conteste supérieures. De pareils résultats dans la fabrication sont atteints par la coopération optimale d’hommes compétents, des meilleurs matériaux et des machines de technologie avancée.

Les focales standard du Leica M6

L’universalité des objectifs de 50 mm est énorme. Leur domaine d’application va du paysage jusqu’à la photographie de reportage en lumière ambiante et de la photo sur le vif à la photographie d’architecture.

Même le néophyte peut photographier sans problèmes avec ces objectifs : avec leur angle de prise de vue de 45° ils correspondent le plus à l’impression naturelle de l’œil humain. De plus ils sont d’un maniement facile.

NOCTILUX-M 1:1/ 50 mm.

C’est l’objectif le plus lumineux du système Leica M et en même temps
l’objectif le plus lumineux pour le petit format, qui le premier, a été fabriqué en série dans le monde.

Grâce au haut rendu des contrastes, les structures à peine visibles et les nuances des couleurs d’un sujet sont parfaitement différenciés, même sous des conditions de lumière extrêmement médiocres. Les plus fines structures sont parfaitement rendues.

Le calcul optique de ce géant de la lumière, qui permet d’aller jusqu’aux limites du physiquement possible, n’a pu être réalisé qu’avec une nouvelle sorte de verre d’optique provenant du laboratoire de recherche sur les verres d’optique de Leitz et qui est coulé là-bas en petites quantités.

Le Leica M6 équipé du NOCTILUX ouvre des possibilités insoupçonnées, qui restent interdites à tout autre équipement.

SUMMILUX-M 1 :1,4/50mm

Déjà à pleine ouverture du diaphragme, le piqué et le contraste des images, atteints avec cet objectif de reportage de très grande luminosité, sont excellents. Les irradiations sont extrêmement faibles – même si des sources de lumière sont reproduites sur l’image. La reproduction neutre des couleurs et l’excellente différenciation des plus fines nuances, sont particulièrement remarquables.

SUMMICRON-M 1 :2/ 50 mm

C’est l’objectif qui de par sa luminosité et ses multiples possibilités peut être considéré comme le plus universel et qui atteint mondialement les performances les plus élevées dans la classe des focales standard. Même dans sa mise au point la plus rapprochée il conserve ses excellentes qualités optiques.

Le domaine des téléobjectifs du Leica M6

Le plus grand ennemi de la bonne photo, c’est le superflu. Avec un objectif de focale plus longue, le photographe peut se concentrer sur l’essentiel, éviter tout ce qui est secondaire et augmenter de ce fait l’intérêt de la photo. Les téléobjectifs permettent de resserrer la profondeur de l’espace. Par la faible profondeur de champ, à pleine ouverture du diaphragme, le sujet principal ressort d’autant mieux devant le fond flou, pour ainsi dire en relief.

SUMMILUX-M 1:1,4/75 mm

Une grande latitude envers les réflexions et une reproduction finement nuancée des tonalités, sont les caractéristiques des performances inégalées de cet objectif de grande luminosité. Il est de ce fait idéal pour la photo en lumière ambiante – particulièrement lors de très grands contrastes de lumière, que ce soit au théâtre ou au cirque, le sport en intérieur ou pour le reportage.

SUMMICRON-M 1 :2/90 mm

C’est l’objectif qui est prédestiné pour les instantanés rapides, quand il faut pouvoir photographier discrètement à partir d’une certaine distance. Le grande luminosité à le double avantage de permettre d’une part des temps d’exposition courts, c’est à dire sans danger de bougé, et d’autre part le faible domaine de profondeur de champ à pleine ouverture fait que le sujet ressort par rapport à l’arrière-plan flou et devient un élément de composition particulièrement intéressant.

TELE-ELMARIT-M 1:2,8/90 mm

Téléobjectif très compact et maniable, avec des bonnes performances pour le rendu des contrastes et pour le piqué, et cela déjà à grande ouverture. Il est à peine plus gros qu’un objectif standard de 50 mm et de ce fait idéal pour les voyages.

ELMARIT-M 1:2,8/135 mm

Le complément optique pour la visée monté à demeure, du facteur 1,5 fois, permet grâce au grossissement de l’image observée d’accroître la précision de la mise au point, même par faible lumière. La luminosité relativement élevée pour une longue focale est idéale pour la composition d’image avec une profondeur de champ bien déterminée – p. ex. pour le sport, le reportage et le portrait.

TELE-ELMAR-M 1 :4/135 mm

Cette construction est particulièrement intéressante pour sa maniabilité et performances optiques élevées. Le piqué, le contraste et la résolution des images sont déjà excellents à pleine ouverture.

Système Leica M6

LEICA M6, chromé noir10404
LEICA M6, chromé argent10414
Lentilles correctrices; sphériques14350
+ ou – 0,5; l; 1,5; 2; 3 dioptriesà 14359
LEICA WINDER M14403
Conteneur de piles/accus (de rechange)14402
Sac «tout prêt» en cuir de nappa noir souple pour LEICA M6 (sans LEICA WINDER) avec objectifs jusqu’à 50 mm14505
Petit sac combi M en cuir de nappa beige pour LEICA M6 (sans WINDER LEICA) avec 2 objectifs et accessoires14842
Mallette universelle M en cuir de nappa noir pour LEICA M6 avec jusque 5 objectifs et divers accessoires.14827
Bague de couplage pour coupler 2 objectifs (de rechange)14838
Courroie avec épaulière (de rechange)14 253
Bouchon d’appareil M (de rechange)14195
Bouchon de contact de flash (de rechange)15526
Petit statif de table14100
Tête à rotule14110
Déclencheur flexible, 25 cm de long, avec vis de verrouillage14 067
Déclencheur flexible, 50 cm de long, avec vis de verrouillage14076
Viseur à miroir pour 21 mm14 008
Viseur à miroir pour 28 mm14009

L’Académie Leica.

L’Académie Leica de renommée internationale enseigne et transmet le savoir-faire photographique Leica.

Elle répond au désir de nombreux photographes passionnés et leur permet d’acquérir une formation en photographie, projection et en technique d’agrandissement.

Les séminaires, qui sont tenus uniquement en langue allemande, proposent aux participants un programme complet sur la technique photographique et de nombreux conseils sur la pratique du Leica et de la fascination à l’emploi des produits Leica.

Tous renseignements complémentaires, programmes et formulaires d’inscription sont obtenables auprès de :

Leica GmbH, Leica Akademie
ScbützenstraBe 6, D-6330 Wetzlar,
Téléphone (0 64 41) 29 23 33.

LEICA Fotografie.

C’est la revue qu’il faut lire si on veut être informé sur la photographie de petit format et être utilement conseillé sur la composition de l’équipement qui convient le mieux pour les différents travaux. Elle paraît en allemand, en français et en anglais (8 fois par an).

Umschau-Verlag, Stuttgarter StraBe 18-24,
D-6000 Francfort /Main

Garantie Leica.

Les appareils Leica et les objectifs Leica ainsi que tous les autres produits Leica sont fabriqués selon des critères de qualité très précis et contrôlés à chaque stade de leur fabrication par des spécialistes compétents.

Pour ces raisons, Leica assure pour chaque appareil Leica et chaque objectif Leica une garantie prolongée de deux ans, qui est assumée par la Leica GmbH ou par la Représentation Leica. Ceci est confirmé par le Certificat de Garantie Leica. Lors de l’achat d’un appareil Leica, veillez a recevoir le Certificat de Garantie d’origine, dûment rempli par le revendeur agrée Leica, avec la mention de la Représentation Leica compétente.

Données techniques Leica M6

  • Type d’appareil : Appareil à mise au point télémétrique avec obturateur commandé mécaniquement et mesure sélective de l’exposition à travers l’objectif.
  • Raccord d’objectif : Baïonnette LEICA M.
  • Objectifs : 12 objectifs LEICA M de 21 à 135 mm de focale.
  • Viseur télémètre : l’observation de l’image ne se fait pas à travers l’objectif de l’appareil.
  • Grossissement du viseur : 0,72 pour tous les objectifs.
  • Oculaire de visée : ajusté sur – 0,5 dioptrie. Les lentilles correctrices y sont vissables.
  • Visible dans le viseur : six cadres collimatés (toujours 2 simultanément) pour la délimitation des différentes focales. Champ de mesure du télémètre au centre de l’image de visée. Lorsque le posemètre est en circuit, deux diodes lumineuses de forme triangulaire = balance lumineuse du posemètre.
  • Délimitation de champ : par l’apparition simultanée de chaque fois 2 cadres collimatés : 28 et 90 mm, ou 35 et 135 mm, ou 50 et 75 mm. Les cadres apparaissent automatiquement lors du montage d’un objectif.
  • Sélecteur de champ : un levier placé à côté de l’objectif permet, en trois positions, de faire apparaître sans changer d’objectif chaque fois 2 cadres collimatés.
  • Compensation des parallaxes : la différence de vision latérale entre le viseur et l’objectif est automatiquement compensée selon la distance de réglage, c’est à dire le cadre collimaté du viseur correspondra toujours, automatiquement, au détail du sujet visionné par l’objectif.
  • Correspondance entre l’image de visée et l’image sur le film : le champ du cadre collimaté correspond à une grandeur d’image de 23 x 35 mm (diapositive encadrée) et cela à la mise au point la plus courte pour chaque focale. Lorsque l’objectif est réglé sur l’infini, le viseur collimaté indiquera un champ qui sera légèrement inférieur au champ réel reproduit sur le film.
  • Télémètre à grande base : télémètre à image coupée et images mêlées, au centre du viseur, sous forme de petit rectangle plus clair nettement délimité.
  • Base de mesure effective : 49,9 mm (base de mesure mécanique de 69,25 mm x grossissement du viseur de 0,72).
  • Verre de visée partiellement argenté : pour mieux voir les DEL par grande clarté, la fenêtre de visée antérieure est argentée sur son bord inférieur.
  • Méthode de mesure de l’exposition : Mesure de l’exposition sélective à travers l’objectif au diaphragme réel.
  • Principe de mesure : La mesure de l’exposition se fait sur une tache claire placée au centre du rideau d’obturation. La tache de mesure a un diamètre de 12 mm et est placée au centre du premier rideau de l’obturateur. Sa surface représente environ 13 % du format du négatif.
  • Orientation du champ de mesure dans le viseur : Le champ mésuré correspond à un cercle d’un diamètre de deux tiers du côté latéral du cadre collimaté visible.
  • Cellule de mesure : La photodiode au silicium munie d’une lentille convergente se trouve dans la partie supérieure à gauche derrière la baïonnette de l’appareil.
  • Sensibilité spectrale : Grâce à un filtre placé devant la cellule de mesure la sensibilité de celle-ci est adaptée à la courbe de sensibilité typique de !’oeil humain.
  • Domaine de mesure : De 0,125 à 125 000 cd/m2 au diaphragme 1.
  • Dépassement vers le bas du domaine de mesure : est indiqué par l’extinction des DEL dans le viseur.
  • Domaine de travail : de 0 à+ 20 EV (exposure value) pour ISO 100/21° ou 1s au diaphragme 1 à 1/1000s à 32.
  • Mise en circuit du posemètre : Par une légère pression sur le déclencheur de l’appareil lorsque l’obturateur est armé. Après relâchement du déclencheur, le posemètre reste encore env. 10 s sous tension. Le posemètre est mis hors circuit lorsque l’obturateur est déclenché ou la molette des temps de pose réglée sur B.
  • Affichage de la mesure de l’exposition : par balance lumineuse dans le viseur. Deux DEL de forme triangulaire rouge s’allument simultanément à la même clarté lorsque l’exposition sera exacte.
  • Réglage du diaphragme : par la bague de diaphragme sur l’avant de l’objectif. Crantage aux valeurs et demi-valeurs.
  • Réglage du temps de pose : par la molette de temps de pose sur la partie supérieure de l’appareil. Toutes les valeurs sont crantées et vont de B, 1 à 1/1000 s ( 7 = 1/50 s représente la synchronisation pour flash électronique). Des valeurs intermédiaires ne peuvent pas être utilisées.
  • Réglage de la bonne combinaison temps de pose/ diaphragme : Mettre le système de mesure de l’exposition en circuit. Par rotation de la molette des temps de pose et/ ou de la bague de diaphragme faire que les deux DEL s’allument à la même clarté dans le viseur. Si ce n’est qu’une seule DEL de la balance lumineuse qui s’allume, celle-ci indique alors une sur- ou sous-exposition ainsi que la direction dans laquelle il faut tourner la bague du diaphragme pour avoir une bonne exposition.
  • Réglage de la sensibilité de film : ISO 6 / 9° à ISO 6400 /39°.
  • Alimentation électrique du posemètre : deux piles bouton à l’oxyde d’argent. Dénomination IEC: SR44 (<p 11,6 mm -5,4 mm de haut) ou bien une pile au lithium de la taille 1/3 N (<p 11,6 mm – 10,8 mm de haut).
  • Contrôle de piles : Lorsque la tension minimum nécessaire pour une mesure de l’exposition exacte n’est pas atteinte, les DEL ne s’allument pas.
  • Capacité : à une température ambiante de 20 °C un jeu de piles neuves durera env. 20 heures lorsque le posemètre reste continuellement sous tension. Pour des durées de mesure de 15 s par déclenchement, les piles seront bonnes pour env. 4800 images, ou env. 130 films à 36 vues.
  • Obturateur : Obturateur focal à rideaux en tissu caoutchouté à déplacement horizontal. Temps de pose réglés mécaniquement de l à 1/IOOOs ainsi que «B» = pour temps d’exposition très longs. Déplacement extrêmement silencieux.
  • Synchronisation de flashes électroniques : prise standard (X) pour flashes à lampes et électroniques et contact central (X) dans la glissière pour accessoires. Les deux contacts peuvent être utilisés simultanément.
  • Déclencheur : bouton de déclenchement avec filetage normé pour déclencheur flexible. Sert à la mise en circuit du posemètre (la balance lumineuse du posemètre s’allume dans le viseur) et au déclenchement de l’obturateur.
  • Entraînement du film : levier coudé à manœuvre rapide avec extrémité mobile, pour l’entraînement du film et l’armement de l’obturateur. Course du levier = 120 °.Armement par à coups possible. Transport motorisé du film avec le LEICA WINDER M adaptable.
  • Compteur d’images : avec lecture par loupe sur la partie supérieure de l’appareil. Comptage continu de – 2 à 40. Remise automatique à zéro lorsque la semelle de l’appareil est enlevée.
  • Rembobinage du film : levier de débrayage pour le rembobinage sur la partie antérieure de l’appareil. Manivelle de rembobinage coudée, escamotable sur la partie supérieure à gauche de l’appareil.
  • Indication du plan du film : par un symbole sur la partie supérieure de l’appareil.
  • Boîtier : boîtier métallique monobloc en aluminium moulé sous pression avec dos relevable. Capot supérieur en zinc moulé sous pression de 0,8 mm d’épaisseur. Semelle inférieure en laiton de 0,8 mm d’épaisseur. Sélecteur de cadres à côté du raccord d’objectif. Œilletons latéraux pour la courroie. Écrou de pied de 1/4, DIN 4503. Raccordement mécanique pour le LEICA WINDER M. Chromage noir ou argenté, au choix. Dimensions et poids (sans objectif) : hauteur 77 mm, longueur 138 mm, épaisseur 38 mm, poids 560 g.