Glossaire Vidéo

Tous les termes mystérieux et abscons utilisés pour la réalisation d’une numérisation de cassette vidéo sont regroupés sur cette page. Pour atteindre plus rapidement le terme que vous cherchez, ouvrez le sommaire et cliquez sur le terme recherché.

Autofocus

Système de mise au point automatique s’effectuant par détection du contraste maximal à travers l’objectif (TCL = Through Camera Lens) ou par émission d’un faisceau infrarouge réfléchi par le sujet.

Authoring DVD

Réalisation d’un DVD avec des menus voire des sous-menus interactifs qui créeront des liens instantanés vers les vidéos.

Avi

Extension donnée aux fichiers vidéo sous Windows qui peuvent inclure simultanément images et sons. Ces fichiers sont générés lors des opérations de capture de séquences vidéo et de montage.

Balance des blancs

La balance des blancs gère la température de couleurs. Mémoriser ses blancs permet d’obtenir une colorimétrie plus juste et évite les dominantes colorées. Souvent, des préréglages correspondent aux situations types (extérieur, intérieur).

Blu-ray Disc (BD)

Le successeur du DVD. Le faisceau d’un BD est plus précis et peut lire des informations gravées dans des sillons deux fois plus petits que ceux d’un DVD. Cela permet de stocker 25 Go de données sur un disque mono couche et 50 Go sur un double couche.

Bruit

Perturbation se traduisant par une altération de la densité des noirs et des couleurs. Le parasitage peut s’intensifier jusqu’à l’apparition de points blancs (neige).

Capteur CCD

Dispositif à transfert de charge (Charge Couple Device), appelé également cible, assurant la transformation des éléments lumineux (photons) en éléments électriques (électrons).

Capture ou numérisation

Action d’acquérir les séquences situées sur toute source vidéo. Les softs de montage ont souvent un utilitaire de capture.

Carte (ou boîtier) d’acquisition analogique

Elle réalise deux opérations simultanées : transformer la source analogique en numérique et compresser les données pour que l’ordinateur puisse les traiter ou que les images soient lisibles sur un baladeur vidéo, par exemple.

CBR (Constant Bit Rate)

Expression désignant l’encodage en mpeg-2 pour le DVD. C’est en effet un encodage à taux constant qui compresse à un débit invariable et génère des  fichiers plus lourds qu’en compression à taux variable (VBR).

codec

Contraction de Compression/Décompression. Se dit d’un algorithme qui compresse et décompresse. Les formats utilisent un codec ou un autre.

Composante

Format professionnel (Bétacam SP, MII) dont le principe repose sur l’enregistrement séparé des fréquences respectivement affectées aux signaux de luminance et au signaux de chrominance.

Composite

Format grand-public (8 mm, VHS, etc.) dont le principe repose sur l’acheminement mélangé des fréquences affectées aux signaux de luminance et de chrominance.

Compression

Pour qu’un ordinateur puisse digérer la vidéo et la travailler en temps réel, les données sont compressées lors de la numérisation. Un taux de compression faible implique un ordinateur puissant et beaucoup d’espace sur le disque dur.

Connectique

Ensemble des systèmes normalisés de prises et de fiches assurant les liaisons audio et vidéo.

  • En audio uniquement : Jacks, broches de 3,5 ou 6,3  mm.
  • En vidéo uniquement :
    • BNC, prise circulaire dotée d’un verrouillage.
    • Ushiden, prise circulaire à 5 broches pour S-VHS ou Hi-8.
  • En audio et en vidéo :
    • Cinch/RCA, prise circulaire
    • Péritel, prise à 21 broches assurant toutes les connexions audiovisuelles possibles.

Convertisseur

Appareil capable de rendre compatibles les différents traitements de signaux vidéo et informatiques : composites, composantes, Y/C, et RVB.

Cross Color

Interférences de couleurs qui se chevauchent.

Chrominance

Ensemble des signaux qui définissent les couleurs à partir des trois primaires : rouge, vert, bleu.

Downconversion/upconversion

Conversion des images d’un format supérieur en un format inférieur. Ce terme s’utilise, par exemple, pour indiquer la capacité d’un matériel HDV à transformer du HDV en DV ou DVCam. L’opération inverse se nomme : upconversion.

Drop out

Perte de signal vidéo. Elle est généralement provoquée par une détérioration de la bande magnétique.

DV

Les camescopes DV enregistrent en numérique sur des cassettes spécifiques, très miniaturisées. Ils ne relisent pas les autres cassettes. Tous sont au standard Pal en Europe.

DVCPRO-HD

Format HD professionnel, propre à Panasonic. Il se caractérise par un débit très important ijusqu’à 100 Mbps).

Exposition

Contrôler l’exposition permet de gérer la luminosité des différentes zones. On peut ainsi, par exemple, valoriser les couleurs d’un visage et éviter de voir les sujets situés devant une fenêtre se transformer en silhouettes.

Filtre

Effet destiné à modifier ou corriger l’image ou le son. Saturation des couleurs, contraste, balance des blancs, mosaïque, flou, écho, etc., il en existe des milliers. Généralement, les filtres sont combinables entre eux et leur intensité est ajustable.

FireWire, IEEE1394 et iLink

Connue sous le nom de FireWire et ilink, l’IEEE1394 est une interface sur laquelle les signaux numériques sont envoyés en série (bus série) à un débit de 400 Mbps dans sa version actuelle la plus courante. Le grand public la connaît aussi sous le nom de prise DV.

Flare

Zone de flou affectant une partie de l’image.

Flear

Halo sombre entourant une partie très brillante de l’image.

Focale

Distance, exprimée en millimètres, entre le centre optique de l’objectif et la surface sensible touchée par les rayons lumineux que reflète un sujet. Les différentes focales déterminent à la fois l’effet de grossissement du sujet, l’angle du champ visuel et la zone de netteté. Les focales longues ou téléobjectifs regroupent les focales très grossissantes à angles de champ visuel rétrécis. Les focales courtes, ou grands-angles, regroupent les focales qui élargissent le champ de vision. les focales vidéo ne sont pas les mêmes que les focales photo.

Format

Caractéristiques d’un système d’enregistrement/lecture et de la largeur de la bande. Quatre formats se partagent la vidéo grand-public Le  VHS/VHS-C et le V-8. Le S-VHS/S-VHS-C, le Hi-8 sont des systèmes améliorés dotés d’une bande passante plus large. Enfin, le DV (Digital Video) est un format grand-public numérique.

Gain

Augmentation de la sensibilité à la lumière des capteurs.

Gamma

Mesure de la qualité des contrastes. Plus le gamma est élevé, plus le contraste est accusé.

Genlock

Dispositif électronique assurant la synchronisation des signaux vidéo et/ou informatiques.

HD grand public (HDV, AVCHD, AVCH.264)

En haute définition, le HDV permet d’enregistrer sur cassettes des images en balayage entrelacé et de les restituer en 1920×1080 ou en mode progressif en 1280 × 720. Plus compressé, le format AVCHD peut enregistrer les mêmes résolutions sur disque dur, DVD, carte mémoire … Variante de l’AVCHD, l’AVC H.264 signe généralement l’utilisation de codecs propriétaires à la marque sur les caméscopes qui l’exploitent. D’où une compatibilité moindre avec les logiciels de montage. Attention, les enregistrements en HD s’effectuent exclusivement en 16:9.

IEEE1394

Nommée aussi prise FireWire, ilink ou prise DV. Protocole informatique gérant des entrées et sorties propres aux équipements numériques. Elle fait transiter tous types de signaux : audio, vidéo, données informatiques. Elle est très utilisée pour importer des flux audio-vidéo issus de caméscopes DV/HDV.

Iris

Diaphragme constitué de lamelles qui laissent passer plus ou moins de lumière.

Jog

Fonction de montage permettant, grâce à une molette crantée, de visualiser un plan image par image afin de déterminer avec précision les points d’entrée ou de sortie.

Luminance (Y)

Intensité de la lumière réfléchie par un sujet en direction du camescope. En vidéo, la luminance désigne le signal noir et blanc isolé de la chrominance.

Lux

Unité d’éclairement servant à délimiter la sensibilité des caméscopes, c’est-à-dire les quantités minimales ou maximales de lumière qu’ils supportent pour produire des images acceptables.

Macro

Possibilité de filmer le sujet de très près en conservant une image nette.

Mégapixel

Caméscope possédant un capteur d’un million de pixels et plus. Et ce, afin d’enregistrer des photos de qualité sur carte mémoire, disque dur intégré ou DVD selon les cas.

Mémoire de trame ou d’image

Stockage numérique de signaux vidéo.

MonoCCD, monoCMOS, triCCD, triCMOS

Un camescope monoCCD ou monoCMOS dispose d’un seul capteur CCD ou CMOS. C’est un filtre mosaïque qui se charge de la séparation trichrome des couleurs. Celles-ci sont par conséquent moins bien restituées qu’avec un triCCD ou un triCMOS, qui disposent d’un capteur par couleur (pour le rouge, le vert et le bleu).

Mpeg

Le mpeg-1 est un format vidéo très compressé (pour CD vidéo et diffusion Internet). Il se rapproche d’une qualité VHS. Le mpeg-2 se destine à des applications faisant appel à des vidéos de bonne qualité. Il est notamment utilisé pour les DVD. Le mpeg-4 regroupe le pire et le meilleur en termes de qualité d’image, selon qu’il s’agit de HD ou de formats destinés au Web.

Obturation (vitesses mini et maxi)

La vitesse d’obturation normale est le 1/50 de seconde. Beaucoup de caméscopes disposent de vitesses lentes. Elles éclairent une scène sombre, mais tout mouvement du sujet ou du camescope procure un effet de filé. Les vitesses d’obturation rapides s’utilisent surtout dans le cadre de vidéos sportives pour décomposer un mouvement au ralenti, lors du visionnage.

PCM

Pulse Code Modulation, son stéréo numérique en Hi-8.

Péritel

Péritel est l’abréviation courante de Péritélévision. Cette prise dotée de 21 broches désigne un dispositif permettant de relier deux appareils vidéo analogiques (tv/magnétoscope/lecteur dvd/lecteur Blu-ray/décodeur cable & satellite…). Elle simplifie grandement les connexions car en un seul branchement toutes les liaisons sont effectuées (audio & vidéo en entrée et en sortie). Principalement exploitée en Europe elle prend l’appellation de SCART (Syndicat des Constructeurs d’Appareils Radiorécepteurs et Téléviseurs), Euroconector, Euro AV ou Euro-SCART.

Pixel (Picture Element)

Plus petite surface exploitable électroniquement pour restituer une image. Le nombre de pixels sur un capteur ou sur chaque ligne de balayage d’un écran contribue à la qualité de la résolution.

Points-ligne

Nombre de points visuellement différenciés sur une ligne du balayage télévision. Il s’agit donc de la résolution (ou définition) horizontale de la luminance. La résolution horizontale du numérique DV est de 500 points-ligne et plus.

Profondeur de champs

Zone de netteté dans une image.

Progressive Scan (balayage progressif)

Au lieu d’être formée par le balayage alterné de deux trames entrelacées, l’image complète est inscrite en une seule fois, par lignes juxtaposées, généralement à une fréquence ligne plus élevée (afin d’éviter le scintillement). Ce dispositif s’exploite pour extraire une vue fixe d’une séquence animée ou pour obtenir un rendu «cinéma » avec certains caméscopes.

Rémanence

Persistance indésirable de certains éléments d’une image ou d’un son.

Résolution vidéo

Précision d’une image exprimée en nombre de points par ligne.

RVB (ou RGB)

Rouge, vert, bleu. Couleurs primaires combinées avec des graduations de lumière entre le noir et le blanc pour analyser et restituer l’image  électronique. Chaque point lumineux d’une image est constitué de trois pixels RVB.

Saturation

Niveau de signal audio ou vidéo trop élevé. En vidéo, la saturation produit des couleurs criardes.

SD (pour standard definition)

S’oppose désormais à HD (haute définition) et s’applique à tous les camescopes qui n’enregistrent ni en HDV, ni en AVCHD, etc. Attention au contexte ! A ne pas confondre en effet avec les cartes SD (SD Gard) qui sont des mémoires Flash.

Sensibilité

Il faut de la lumière pour obtenir une belle image. Sinon on constate du bruit (fourmillement) et des couleurs fades. La sensibilité d’un appareil, c’est sa capacité à produire des vues potables avec un éclairement non optimal.

Smear

Trainée lumineuse verticale produite par une source d’éclairage ponctuelle. Le phénomène de Smear est plus ou moins intense suivant la qualité du capteur du camescope.

Shuttle

Fonction de montage permettant, grâce à une molette souple et nerveuse, d’effectuer une recherche manuelle et rapide des plans.

Standard

Système de codage des couleurs en télévision, NTSC, Pal, Secam.

TBC

Time Base Corrector, correcteur de base temps produisant un signal synchronisé pour réduire les distorsions et éviter les pertes de qualité d’image lors des copies au montage.

Température de Couleur

Caractérisation de la qualité de la lumière en degrés Kelvin.

Time code

Cette fonction numérote les vues en heure, minute, seconde et image pour faciliter le repérage et assurer la précision au montage.

Tracker une cassette

Tracker une cassette consiste à réaliser un enregistrement à vide sur celle ci avant toute utilisation en enregistrant un fond noir et un timecode. Cela évite de devoir recaler la cassette à la fin de chaque séquence lorsque celle-ci a été visionnée.

Trame

Ensemble des lignes balayées en 0,02 seconde par le faisceau d’électrons du tube cathodique pour former une demi-image. Soit 312,5 lignes puisqu’une image complète se forme sur 625 lignes.

Transcodeur

Appareil capable de traduire des standards incompatibles comme le Pal et le Secam.

Ushiden

Appellation japonaise d’une prise Y/C.

VBR (Variable Bit Rate)

Encodage à débit variable, régulièrement employé pour le traitement en mpeg-2 du DVD. Ce type d’encodage permet au compresseur de faire varier le débit initial si l’image inclut des redondances qui peuvent être gommées sans en altérer sa perception. On économise ainsi l’espace disque. Important parfois lors de la réalisation de DVD. Choix contraire : l’encodage à taux fixe (voir CBR).

Vitc

Vertical Interleave Time Code. Le code temps VITC est un standard smpte intégrant des paires de barre noir et blanche dans l’image vidéo (invisibles pour le spectateur). Avant l’apparition des bancs de montages virtuel, le code temps (« time code » en anglais) permettait la réalisation de montage à l’image près, chaque image ayant un numéro unique.

White Balance

Balance des blancs, procédé de mémorisation d’un blanc de référence afin de préserver l’équilibre des couleurs, sans dominante, dans différentes conditions d’éclairage.

Wide/Télé

Grand-angle/Téléobjectif, focales extrêmes d’un zoom de la plus courte (champ de vision large) à la plus longue (grossissement maximal).

Y/C

Format dans lequel les signaux vidéo sont acheminés, voire traités, en séparant les fréquences affectées à la luminance et celles affectées à la chrominance.

En savoir plus