Numériser ses films gratuitement

Vous souhaitez numériser vos films argentiques et vous n’êtes pas en mesure d’en assurer le financement. Faire numériser vos films gratuitement est possible en les donnant à un organisme et en lui cédant les droits.

Vous êtes propriétaires des droits sur vos archives privés et vous en maîtrisez la diffusion. Vous avez le droit de vendre une licence autorisant le propriétaire de cette licence à faire usage dans un cadre prédéfini.

Vous pouvez également céder la totalité de vos droits. Ainsi l’organisme ou l’entreprise qui aura acquis les droits sur vos films pourra en faire l’usage qu’elle souhaite.

Si vous êtes prêt à attendre plusieurs mois sans savoir si votre requête sera acceptée, vous pouvez tenter votre chance auprès de l’un de ces organismes.

INA

L’Institut National de l’Audiovisuel numérise gratuitement des fonds d’archives et revends les droits a qui souhaite utiliser les images. Bien entendu, vos archives doivent avoir un intérêt particulier.

Archives départementales

Les archives départementales conservent toutes les archives susceptibles de présenter un intérêt. La numérisation n’interviendra pas nécessairement immédiatement, mais vous devriez en être informé et pouvoir en obtenir une copie lorsqu’elle aura lieu.

Archives municipales

Les préfectures et sous-préfectures disposent d’un service d’archives municipales. Vous serez cependant tributaire du vote des budgets et de la prise en charge de vos archives.

Les archives que vous donnez doivent être liées à la vie municipale. S’il s’agit de vos vacances familiales au bord de la mer à 500 km, elles ne seront pas prise en charge.

Archipop

Archipop est une association qui numérise des fonds privés en rachetant les droits. Ils fournissent systématiquement une copie. Les délais d’attente sont de plusieurs mois, sans garantir que votre fond sera pris en charge.

Le CNC

La Direction du patrimoine cinématographique (DPC) est en charge de la gestion directe et indirecte de l’activité patrimoniale cinématographique française. Elle gère la conservation, la sauvegarde, la restauration et le catalogage des films sur tous supports, confiés au CNC dans le cadre de dons, de dépôts volontaires et du dépôt légal des œuvres cinématographiques, en vigueur à partir de 1977 et pris en charge par le CNC en 1992.

Aller plus loin