Samsung SV-300W

Samsung SV-300W

Avec ce Samsung, fini les problèmes avec ce camescope acheté par erreur à New York dans l’ignorance des différents standards mondiaux. Il lit et  enregistre dans n’importe quel langage vidéo, mais il lui manque un tuner.

Le traducteur

Le Samsung SV-300W est un original. En effet, la vocation première de ce magnétoscope VHS n’est pas le montage ou l’enregistrement de films télévisés, bien que cela soit possible sous certaines conditions. Le Samsung s’adresse d’abord à tous ceux qui voyagent ou qui entretiennent des relations familiales ou professionnelles avec le reste du monde. Jusqu’ici, pour lire une cassette vidéo « Made in USA » sur un simple magnétoscope Secam, il  fallait s’adresser à des laboratoires spécialisés et il n’était pas rare de devoir payer 500 F pour une heure de transcodage NTSC vers notre Secam national.

Lecture et enregistrement

Il lit tous les standards mondiaux grâce à un triple transcodeur versatile, Pal, Secam, NTSC et toutes leurs variantes : le Pal Européen, le Pal-M brésilien et guyanais, le Pal-N des autres pays d’Amérique du Sud, le Secam français et africain. Même constat avec le NTSC 3.58 américain, australien, canadien et japonais ainsi que l’ancien 4.43 des « Ex-forces américaines à Berlin ». Le Mesecam fait partie du lot.

Naturellement, le Samsung peut être connecté sur n’importe quel type de courant alternatif : de 100 à 230 volts et acceptant les deux fréquences 50 ou 60 Hz. Que ce soit à la lecture ou à l’enregistrement, ce modèle est d’une simplicité extrême. Après avoir abaissé la trappe en façade, il suffit de sélectionner le signal d’entrée sur le clavier de gauche et le signal de sortie (enregistrement) sur celui de droite.

Pour qui préfère l’automatisme, une pression sur Auto/Manual et le Samsung détecte comme un grand le standard d’entrée avant de commuter la sortie sur Through (à travers) pour le monitoring. C’est simple comme bonjour.

Images

Surprenantes, les copies réalisées avec le Samsung ! Nous avons affaire à un vrai quatre têtes ayant subi un traitement Diamond. Qu’elles soient Secam, Pal ou NTSC, on observe uniquement sur les copies les pertes inhérentes à toute duplication analogique. La fonction Piqué d’image améliore la netteté en adoucissant ou durcissant les contours. Une pression sur D.TRK (DigitalTracking) ajuste automatiquement la bande en lecture et enregistrement, notamment pour les cassettes enregistrées en vitesse lente.

Amusant, la lecture stroboscopique décompose un mouvement avec variation de la vitesse sans altération du son.

Doublage son

Avec deux têtes audio, le Samsung délivre un son Hi-Fi stéréo de grande qualité. Le doublage son s’avère d’autant plus appréciable que ce magnétoscope n’a pas à l’origine de vocation pour le montage. Le son doublé remplacera avantageusement celui de la cassette des cousins d’Amérique sans effacer pour autant le son stéréo Hi-Fi. Une sélection entre les deux sons reste possible. Des pressions successives déterminent le ou les canaux que l’on souhaite reproduire ou écouter. En revanche, on lui reprochera l’absence d’une entrée micro et d’une prise casque pour le contrôle du son. Dommage.

Télévision

La marque coréenne a prévu une entrée spécifique Line Record pour enregistrer un signal TV, que celui-ci provienne d’un téléviseur, d’un décodeur Visiopass ou d’un démodulateur satellite. Le téléviseur devra posséder une sortie vidéo et l’enregistrement devra s’effectuer en direct.

Pour optimiser la qualité de l’enregistrement, il est recommandé d’utiliser la connectique Y/C si le téléviseur en dispose. Paradoxalement, il est impossible d’enregistrer sur une cassette SVHS un signal S-Vidéo. Malgré cela, le Samsung crée une conversion d’Y/C en composite pour l’enregistrement et la lecture.

Connectique Samsung SV-300WConnectique

Très complet, le Samsung présente à l’arrière deux entrées et une sortie audio/vidéo Cinch ainsi qu’une sortie Y/C. A l’avant, on trouve sous le panneau de commande amovible, une entrée audio/vidéo Cinch et une Y/C pour la connexion rapide et aisée d’un camescope. Pas de péritel, on a affaire à un magnétoscope mondialiste.

En Bref

Aujourd’hui, Samsung a rattrapé son retard, sa gamme audiovisuelle est digne des produits japonais. Le possesseur du SV-300W, même professionnel, n’aura pas à rougir d’un tel magnétoscope, simple de fonctionnement et offrant des copies de bonne qualité. Enfin, ce qui ne gâte rien, la superbe finition aluminium brossé qui lui donne un aspect « cossu ».

Caractéristiques Samsung SV-300W

Fomat
  • VHS HQ, lecture S-VHS.
Standard
  • Pal, Pal-N/Pal-M/Secam, NTSC 3.58 et 4.43.
Enregistrement
  • Pal, Pal-N/Pal-M/Secam, NTSC, Mesecam. Tuner aucun.
Têtes
  • 4 vidéo audio. Hi-Fi.
Ralenti variable
  • 1/5, 1/60 (Digital).
Effets
  • Stroboscopique (Digital).
Audio
  • Hi-Fi stéréo.
Bobinage
  • 2’38 » pour une K7 de 180′.
Fonctions
  • Transcodage multistandard, doublage son, alignement numérique, enregistrement direct Line Record.
Alimentation
  • 100/230 V, 50/60 Hz.
Dimensions
  • 453 x 332 x 88 mm.
Poids
  • 6 kg
Prix Indicatif
  • 9 990 FF (environ 1520 €)

CV 90