Sony TRV-70E

Grand écran

Sony TRV 70E

Continuité. Après la série des TR pour Traveller, Sony présente sa nouvelle collection de trois appareils caméscopes Video 8 et Hi-8 avec écran LCD, les TRV pour Traveller Vision.

Le Sony TRV 70E dévoile l’originalité de son caractère dès l’ouverture de la trappe, sur le côté gauche, qui révèle l’écran LCD. Une particularité qui explique son aspect un peu trapu. L’utilisation de l’écran en tant que viseur déroute au premier abord. La main droite glissée dans la poignée, on se demande où placer la main gauche. Après quelques essais, la position idéale semble être la main à plat sous le camescope, le pouce sur le côté gauche et l’appareil à hauteur de poitrine.

Viser

Avec ses 6 × 8 cm, l’écran est le plus grand de la famille des TRV Sony. Sa définition de 112 000 pixels équivaut à celle du Sharp VL-H410S. L’orientation est de 90° en horizontale et de 210° en verticale. Lumineux, l’écran manque de lisibilité en cas de fort ensoleillement. Dans ces conditions, on préférera s’en remettre au viseur noir et blanc. Car c’est ici que les TRV se distinguent nettement des Viewcam Sharp : le viseur reste disponible. Une réserve cependant, pour mettre celui-ci en fonction, il faut désactiver l’écran LCD. Une exigence qui évite les pertes d’énergie mais qui interdit de « switcher» entre deux modes de visée. Enfin, on pourra regretter l’impossibilité d’orienter le viseur principal, solidaire du boîtier ce qui contraint à tenir assez haut le TRV-70E si on n’utilise pas l’écran LCD. Pour en revenir à ce dernier, il est possible d’agir sur les paramètres de luminosité Bright et Color. Pratique, le mode Miroir permet de s’autofilmer tout en se contemplant sur l’écran LCD.

Objectif

Sony TRV 70E
Nombreux réglages possibles : ajustement de la couleur de l’écran, débrayage du micro coupe-vent, zoom numérique, etc.

Un ×12 dont la plus courte focale de 5,4 mm équivaut à un 39 mm photo et jusqu’à 468 mm en mode ×12. Il est possible de pousser le zoom jusqu’à ×24.

Automatismes

Excepté l’autofocus, aucun débrayage n’est possible pour l’ouverture du diaphragme, la balance des blancs et la vitesse d’obturation. Quatre modes Program sont proposés : Portrait, Sport, Priorité à la vitesse et Crépuscule pour les scènes nocturnes. Concernant l’autofocus, on pourra regretter l’emplacement de la bague de mise au point placée en bas à l’avant gauche du camescope donc peu fonctionnelle avec l’écran LCD ouvert lors des prises de vues. A l’inverse, le mode Tout automatique montre quelques faiblesses puisque, sauf à créer un panoramique très fluide, le temps de réaction de l’autofocus et du diaphragme sont relativement lents lors d’un passage extérieur-intérieur et inversement.

Energie

Sony semble avoir pris en compte que le développement de fonctions nouvelles (écran LCD, Steady Shot, effets, etc.) génère une consommation d’énergie supplémentaire. Outre le fait que le TRV-70E coupe automatiquement le viseur principal lors de l’utilisation de l’écran LCD et  réciproquement, au bout de 3 minutes de non utilisation, le camescope s’éteint de lui-même jusqu’à une nouvelle mise en fonction. Enfin, le chargeur/alimentation secteur fait la taille d’une simple batterie NP-77 et permet donc de le placer directement sur l’appareil.

Sony TRV 70e

Stabilisateur

Le TRV 70E possède un stabilisateur Steady Shot de type électronique. Le principal inconvénient était la dégradation du signal vidéo puisque le camescope devait puiser près de 25 % des 470 000 pixels du capteur pour compenser celle-ci. Terminé avec le TRV 70E, qui possède 470 000 pixels + 100 000 pour la compensation de perte. Revers de la médaille malgré tout, la consommation d’énergie augmente de près de 50 % par rapport à une utilisation conventionnelle.

Effets

Une pression sur Picture Effect et se présente le choix entre la Mosaïque, la Solarisation de l’image, le Noir et Blanc digne des films des années Warner, un mode Sépia rougeâtre sur l’écran LCD mais d’un beau brun 1900 sur le moniteur ou TV, un mode Négatif couleur, un mode Slim qui compresse l’image en largeur et Stretch qui l’étire. A côté de ces effets, le format 16/9 permet à un téléviseur de même type de reproduire le format après décompression de l’image.

Plus classique, le format Cinémascope ajoute des bandes noires en haut et en bas de l’image. Citons enfin la présence de deux modes de fondu, l’un au noir et l’autre Mosaïque.

Image et Son

Avec la nouvelle collection de cassettes Sony Hi-8 Super-MP (testées pour l’occasion), les images se révèlent plus belles et lumineuses avec un éclairage adéquat ou un ensoleillement suffisant et sans atteindre pour autant la qualité ME. Conséquence du format mono-CCD, on peut noter un effet de Cross Color sur les primaires : rouge, vert, bleu.

En Bref

Très convivial, le Sony TRV-70 devrait séduire une majorité de vidéastes soucieux de confort. Son prix ne le destine malheureusement pas à toutes les bourses.

Caractéristiques Constructeur

Caméra

Capteur CCD
  • 1/3″, 570 000 pixels.
Objectif Zoom
  • x12, 5,4-64,8 mm, f/1,8, 2 vitesses de zoom. Numérique x24
 Mise au point
  •  Autofocus TTL toutes distances. Focus Débrayable.
Expostion
  • Programme automatique AE.
Sensibilité
  • 4 lux.
Obturateur
  • jusqu’au 4 000 s.
Viseur
  • LCD N & B + écran couleurs LCD 10 cm, 112 pixels

Magnétoscope

Format
  • Hi 8/8mm.
Standard
  • Pal.
Audio
  • Stéréo Hi-Fi.
Sortie A/V
  • Cinch, Ushiden
Fonctions
  • Stabilisateur d’image électronique.
  • Format 16/9.
  • Fondu au noir & mosaïque.
  • Mode Cinémascope.
  • Double déclencheur.
  • Prise Control L.
Dimensions232 × 108 × 87 mm.
Poids1,150 kg.

CV 86