Bauer T16

Le Bauer T16 spécialement conçu pour la projection sonore du Super 8 à piste marginale est équipé d’un amplificateur de 10 watts transistorisé, avec haut-parleur de contrôle incorporé. Pour l’enregistrement, le T16 possède deux entrées séparées : micro et pick-up, réglables l’une par rapport à l’autre par un régulateur de niveau ; mais commentaire et bruitage peuvent ensuite être mixés dans une musique de fond sonore. Le projecteur de films est équipé d’une lampe halogène à miroir incorporé de 15 V/150 W qui lui assure une excellente luminosité. Il admet des bobines de 180 m, ce qui donne environ 40 minutes de projection à 18 im/sec. Il est équipé d’un dispositif de chargement automatique, de la marche arrière, et permet la projection aux deux cadences standard de 18 et 24 im/sec.

Bauer T16

  1. Commutateur marche AV, AR, rebobinage.
  2. Vu-mètre : réglage de la modulation à l’enregistrement.
  3. Bouton de surimpression.
  4. Réglage du volume sonore.
  5. Touche d’enregistrement.
  6. Entrée combinée phono-micro.

 

 

 

 

Branchement

Les valeurs de branchement au secteur de votre projecteur sont Indiquées sur la plaquette d’identification située sur la base de l’appareil {tension alternative. fréquence du secteur). Si votre appareil est équipé pour fonctionner sur plusieurs voltages, veuillez toujours ajuster le sélecteur de tension 19 sur le voltage du secteur local.

Brancher le câble du réseau sur la prise 20, et relier le projecteur au réseau.

Bauer T16 mode d'emploi

Commutateur général du projecteur

Commutateur Bauer T16Position 0 connexion de l’amplificateur

Rotation vers la droite :

(sens des aiguilles d’une montre) :

  • Position 1 chargement du film sans lumière,
  • Position 2 projection avec lumière,
  • Position 3 faire une nouvelle boucle du film (dans cette position le commutateur ne s’enclenche pas).

Rotation vers la gauche :

Rebobinage rapide, sans lumière.

Réglage du projecteur par rapport à l’écran

Tourner le commutateur général 2 vers la droite, sur la position 2, et procéder au réglage du projecteur par rapport à l’écran : La dimension de l’image se régie en tournant la bague moletée de l’objectif vario (11). Pour le réglage vertical du projecteur, tourner la roue moletée 9. Puis remettre le commutateur 2 en position 0.

Choix de la vitesse de projection

Le projecteur étant en marche, placer le levier 16 sur la position 18, ou 24 images par seconde.

Une modification de la vitesse en cours de projection risque de faire disparaitre la boucle de film. Mettre alors brièvement le commutateur 2 sur sa position 3 en le tournant vers la droite, pour actionner le formeur de boucles.

Les films muets marchent en général à 18 im./sec., les films sonores, dans leur majorité, à 24 im./sec.

Préparation du film

Coupage de l'amorce

Le début du film doit être muni d’une amorce d’environ 50 cm de long. Le bout de l’amorce du film doit être coupé selon la figure A. Assurez- vous que les premiers 10 cm de l’amorce sont bien droits, et en parfait état.

Projection de films muets

Relever le bras de bobine antérieur 15. Placer la bobine de film pleine sur l’axe du bras 15. Placer la bobine vide sur l’axe de bobine postérieur 1.

Chargement Bauer T16Pour le chargement du film, tourner vers la droite le bouton de mise en marche 2 et le mettre en position 1. Introduire l’extrémité du film dans l’ouverture de chargement 14 du couloir de film, sous le ressort, jusqu’à ce que le film soit accroché par la griffe. Dès que l’amorce du film est entrainée par la bobine réceptrice, tourner le commutateur 2 sur la position 2. La projection commence.

La mise au point de l’image se fait à l’aide du bouton rotatif 10. Si la ligne de séparation entre les images est visible sur l’écran, manœuvrer le levier 12 jusqu’à ce que cette ligne disparaisse. Pour la répétition d’une scène, tourner le commutateur 2 vers la gauche. La longueur de film désirée est ainsi rapidement rembobinée dans le couloir de film.

Au cours de la projection d’un film dont les perforations sont abîmées, si l’image venait à sauter, ou bien si un bruit de «pétarade» se faisait entendre, tourner rapidement le bouton de mise en marche 2 vers la droite en position 3, ce qui rétablira le film dans sa position correcte. Le commutateur 2 revient ensuite de lui-même sur la position «projection avec lumière». Lorsque la projection est terminée, mettre le commutateur 2 en position 0.

Retirer un film déjà en partie embobiné

Vis retrait porte objectif Bauer T16

Tourner le commutateur 2 sur sa position 0. Retirer le couvercle 13 du boitier de lampe. Retirer le porte-objectif 22 après avoir desserré les deux vis 23. Pousser vers le haut le guide-film 24 dans l’ouverture de chargement. On peut maintenant retirer avec précaution le film du couloir de film.

Rembobinage

Le film peut être rembobiné de deux façons différentes :

  • Lorsque l’amorce du film est assez longue, après la fin de la projection, tourner vers la gauche le commutateur 2. Le rembobinage se fait par le couloir de film.
  • Si le film s’est complètement déroulé, faire passer l’extrémité du film au-dessus du couvercle de boitier de lampe, et l’engager à la main dans la bobine antérieure. Tourner le bouton de mise en marche 2 vers la gauche. Le film se rembobine.

Projection de films sonores

La projection de films sonores à piste sonore marginale magnétique ne se différencie de la projection de films muets (en ce qui concerne le maniement) que par la manœuvre supplémentaire du régulateur de volume 6.

Si nécessaire, le haut-parleur BAUER d’appoint est branché à la prise 18 et placé près de l’écran.

Le haut-parleur incorporé est mis automatiquement hors-circuit lorsqu’on branche un haut-parleur additionnel.

Sonorisation

Pour la sonorisation des films, le projecteur doit être mis en marche comme pour une projection de films sonores, à laquelle vient s’ajouter l’utilisation de l’amplificateur. Les différentes étapes correspondantes sont décrites ci-dessous. Si l’appareil devait servir à d’autres fins que strictement privées, l’enregistrement et la reproduction d’œuvres musicales ou littéraires protégées par un copyright ne sont autorisés qu’avec l’accord de l’auteur et des sociétés représentant ses intérêts. Le réenregistrement de disques ne peut se faire sans l’accord de la maison de disques correspondante.

Opérations préliminaires

Le film doit d’abord être muni d’un support magnétique (piste sonore marginale magnétique de 0,8 mm de large). Votre détaillant spécialisé, ou bien le distributeur BAUER le plus proche, pourra vous indiquer le nom des maisons pouvant effectuer ce montage. Cependant, le film doit d’abord être coupé dans sa forme définitive. La piste sonore marginale y sera ensuite appliquée directement, ce qui évitera des interruptions sonores à l’emplacement des collages.

Ne pas oublier que le film devient plus encombrant lorsqu’ il est muni de sa piste sonore marginale. Une bobine peut par exemple contenir :

  • sans piste 120 m – avec piste, env. 105 m
  • sans piste 180 m – avec piste, env. 150 m

Enregistrement pour une bonne reproduction sonore

  1. Des collages précis et propres
  2. Un film sans poussières
  3. Si un certain temps s’est écoulé depuis la dernière projection, il est recommandé de nettoyer le film avec un produit spécial d’usage courant.
  4. Les têtes magnétiques doivent être entretenues et maintenues propres.

Important

Le BAUER T16 est muni de certains dispositifs  de sécurité contre de fausses manœuvres éventuelles. C’est ainsi par exemple que le commutateur 2 est en liaison d’action étroite avec la touche d’enregistrement 7 : on ne peut appuyer sur la touche 7 que lorsque le commutateur 2 est tourné sur les positions « 0 » et « marche avant » avec lumière. Lorsque l’on tourne le commutateur 2 de la position 0 sur la position « marche avant », la touche 7 se relève, et doit être poussée de nouveau. On ne peut appuyer sur la touche 7 lorsque le commutateur 2 est placé sur la position « marche arrière ». Lorsque la touche d’enregistrement est poussée, la lampe de contrôle 5 s’allume.

Enregistrement avec un tourne-disque ou un magnétophone

Relier le tourne-disque ou le magnétophone à la prise 8. Tourner le bouton 4 (réglage du fondu magnétique) dans le sens des aiguilles d’une montre Jusqu’au déclic. Faire ensuite une modulation d’essai comme suit : appuyer sur la touche d’enregistrement 7, et régler le niveau d’enregistrement au moyen du bouton 6, en faisant en sorte de ne pas dépasser la marque blanche de l’indicateur de modulation 3. Remettre ensuite le tourne-disque ou le magnétophone sur sa position de départ. Lorsque le projecteur est en marche, appuyer de nouveau sur la touche 7. L’enregistrement commence. Lorsque l’enregistrement est terminé, placer le commutateur 2 sur la position 0.

Enregistrement au microphone

Relier le microphone livré avec l’appareil, ou bien un autre microphone à basse résistance (200-500 Ohm, observer le branchement des contacts) sur la prise 8. Faire ensuite un essai de modulation comme suit :

Appuyer sur la touche 7 et régler le niveau de modulation avec le bouton 6 en faisant en sorte de ne pas dépasser la marque blanche du contrôle de modulation 3. Lorsque le projecteur est en marche, appuyer de nouveau  sur la touche d’enregistrement 7. L’enregistrement commence. Lorsque l’enregistrement est terminé, mettre le commutateur 2 en position 0.

Recommandation Importante

Au cas ou, un tourne-disque, un magnétophone, ou un microphone étant branché, l’enregistrement ne se réaliserait pas, veuillez vérifier si la prise de l’appareil relié au projecteur correspond bien au schéma électrique. Dans la négative, un spécialiste (par ex. un technicien de radio ou de télévision) pourra vous fabriquer l’adapteur nécessaire.

Ecoute pendant l’enregistrement

Pendant l’enregistrement, le haut-parleur incorporé fonctionne avec une puissance sonore réduite. On peut donc, à l’aide de ce haut-parleur (ou bien au moyen d’écouteurs ayant l’impédance requise, reliés à la prise 18) faire un contrôle d’écoute. S’il se produisait un sifflement au cours d’un enregistrement au microphone, le haut-parleur incorporé devrait être déconnecté en branchant à la prise 18 une «prise aveugle».

Réalisation d’un fondu sur un 1ier enregistrement

A l’aide du bouton de fondu magnétique 4 il est par exemple possible de superposer un commentaire ou un bruitage sur un enregistrement musical, en passant une seconde fois. Dans ce but, avant le premier enregistrement du film, faire quelques essais d’enregistrement avec fondu magnétique, afin de trouver la position correcte du bouton de fondu magnétique (affaiblissement voulu du 1er enregistrement) pour la sonorisation définitive du film.

Brancher le microphone comme déjà indiqué et faire un essai de modulation. Tourner le bouton 4 du fondu magnétique dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, jusqu’au déclic – la tête d’effacement est déconnectée (l’enregistrement présent n’est donc pas effacé). Mettre le projecteur en marche et appuyer sur la touche d’enregistrement 7. Au moment des scènes choisies, tourner vers la droite le bouton 4 du fondu magnétique. L’enregistrement déjà existant est affaibli en proportion de la rotation du bouton 4 – le nouvel enregistrement commence au même moment. A la fin du fondu, tourner le bouton 4 de fondu magnétique dans le sens contraire des aiguilles d’une montre jusqu’au déclic. Le premier enregistrement retrouve alors sa puissance sonore initiale.

En tournant le bouton 4 de fondu magnétique dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’au déclic, on efface complètement le premier enregistrement, tandis que le nouvel enregistrement se fait à sa pleine puissance.

Effacement de la gravure sonore

Lors de chaque nouvel enregistrement, l’ancien enregistrement est automatiquement effacé. Pour effacer certains passages sonores seulement, on procède de la manière suivante :

Tourner le bouton du régulateur de volume 6 vers la gauche, et le bouton du fondu magnétique 4 vers la droite, Jusqu’au déclic. Mettre le projecteur en marche. A l’endroit des passages à effacer, appuyer sur la touche 7 d’enregistrement. A la fin de l’effacement, mettre le commutateur 2 en position 0.

Recommandations pour la sonorisation de films

Les quelques recommandations et «tuyaux» suivants, tirés de la pratique, vous aideront dans votre travail de sonorisation :

  1. Mesurer d’abord (éventuellement à l’aide d’un chronomètre) la longueur des scènes.
  2. Relever ces durées de projection dans un «script sonore». Dans ce script sonore, sont également indiqués les différents morceaux musicaux choisis pour accompagner les scènes du film. Ce script vous permettra de garder sur les différentes étapes de la sonorisation du film la vue d’ensemble nécessaire. A l’aide de ce document, vous pourrez recommencer avec toute précision les enregistrements imparfaits.
  3. Pour cela, enregistrer d’abord les disques sur un magnétophone qui vous permettra, avec sa touche «marche-arrêt» instantanée, de donner à la partie musicale un point de départ précis.
  4. Lorsque l’on travaille avec le fondu magnétique, on enregistre en dernier le signal sonore devant dominer pendant la projection. Dans la pratique, l’ordre d’enregistrement suivant s’est avéré le meilleur : Musique – bruits – commentaire parlé. L’expérience a prouvé que la musique peut être enregistrée à une puissance de 2/3 inférieure à la pleine puissance, le commentaire parlé semblant autrement trop faible par rapport à la musique. Il est cependant recommandé de faire d’abord quelques enregistrements d’essais.
  5. De la même façon, le commentaire du film est d’abord enregistré sur magnétophone. Cet enregistrement du commentaire sur bande permet de corriger rapidement les fautes de prononciation, sans  avoir à effacer toute une gravure de film. Entre les différentes parties du commentaire, laisser un intervalle d’environ 1- 2 secondes. A  l’aide du bouton «marche-arrêt» instantané du magnétophone, et du dispositif de fondu magnétique, on peut alors enregistrer rapidement le commentaire sur le film, et facilement.
  6. Le dispositif de fondu magnétique permet également de réaliser après-coup des fondus sur des premiers enregistrements sonores : Aux emplacements voulus du film, la touche d’enregistrement étant poussée, et le régulateur de volume étant en position d’arrêt, tourner le bouton de fondu magnétique dans le sens des aiguilles d’une montre, du déclic de gauche Jusqu’au déclic de droite, puis arrêter le projecteur.

Nettoyage et Entretien

Remplacement de la lampe de projection

Remplacement lampe Bauer T16

Déconnecter le projecteur du secteur. Enlever le couvercle du boitier de lampe 13. Détacher les 2 re11orta 24 (fig. E). Retirer la lampe de projection et le culot 25 de la lampe. Placer la nouvelle lampe (lampe halogène 12 v/75 W à miroir de lumière froide) en procédant suivant l’ordre inverse.

Remplacement des fusibles

Fusible Bauer T16

Déconnecter le projecteur du secteur. Pour remplacer les fusibles, il faut d’abord ôter le boitier postérieur du projecteur: pour cela, dévisser les 2 vis à droite et à gauche du boitier arrière. Soulever le boitier arrière avec précaution (attention au câble du haut-parleur ! ).

  • Fusible de l’amplificateur 26 (1,6 A retardé)
  • Fusibles du moteur 27 (500 mA retardés, uniquement sur les appareils munis d’un sélecteur de tension).

Nettoyage du couloir de film

Retirer le couvercle du boitier de lampe 13. Soulever avec précaution le porte-objectif 21 après avoir desserré les 2 vis 22. Nettoyer avec un pinceau souple la fenêtre de projection et le presseur mobile du porte-objectif, ainsi que le couloir de film.(figure D ci-dessus)

Pour retirer l’objectif

Tourner le bouton de mise au point 10 vers la droite jusqu’au déclic. Presser légèrement sur l’objectif, et le retirer en le tirant vers l’avant.

Nettoyage du mécanisme sonore

Déconnecter le projecteur du secteur et retirer le couvercle 13. Tourner le commutateur 2 vers la gauche. Le mécanisme sonore est alors facilement accessible. Nettoyer les têtes magnétiques à l’aide de bâtonnets munis d’ouate imbibée d’alcool. Les pièces en contact avec le film se nettoient avec un pinceau fin.

Attention

Ne pas approcher d’outils métalliques (tournevis, etc.) des têtes magnétiques !

Caractéristiques techniques Bauer T16

  • Format du film : Super 8.
  • Capacité des bobines : 180 m.
  • Chargement du film : automatique.
  • Vitesse de projection : 18 et 24 images/sec., en projection en marche avant.
  • Rembobinage : rembobinage moteur rapide par le couloir de film.
  • Objectif : Vario 1:1,5/15-25 mm.
  • Branchement au réseau : voir les Indications de la plaquette d’identification.
  • Lampe de projection : lampe halogène avec miroir de lumière froide de 12 V/75 W (par ex. Osram 64615, Philips 6853).
  • Amplificateur : complètement transistorisé, puissance de sortie : 5 W.
  • Courbes de fréquence :
    • 18 lm./sec: 50 Hz. : 7 KHz
    • 24 im./sec: 50 Hz. : 9 KHz
  • Entrées : Phono (contacts 3,5) relié par une douille à un microphone à basse résistance (contact 1), voir schéma électrique page 26.
  • Sortie : haut-parleur complémentaire : 4 Ohm
  • Haut-parleur Incorporé : 1 W,
  • Décalage Image/son : 18 images.
  • Accessoires accompagnant le projecteur : microphone, bobine de 120 m., câble d’enregistrement sonore.