Bauer T30

Le Bauer T30 est un projecteur de films. La poignée se dégage en la poussant vers l’avant. Une manœuvre inverse lui fait retrouver sa position escamotée.

Avant de brancher le T30 au réseau, assurez-vous que le sélecteur de tension (30) – sur la face gauche du boîtier – se trouve sur la position correspondant au voltage de ce réseau (110 – 120 – 130 – 220 – 230 ou 240 V).

Préparatifs

Chaque film doit être précédé d’une amorce en parfait état de 50 cm de long environ. Coupez l’extrémité aux ciseaux comme le montre le dessin. Engagez la bobine pleine, capacité maximum 240 m, sur l’axe (23) et la réceptrice sur l’axe (1). Les fonctions assurées par le commutateur (5) apparaissent sur le schéma ci-dessous, elles concernent uniquement l’image ; que le film soit sonore ou muet.

Pour ce dernier, il y a lieu de tirer à soi le commutateur (5) avant de le placer sur la position « marche avant ».

Organes de commande du Bauer T30

l. Axe bobine réceptrice – 2. Sélecteur de vitesse : 18 ou 24 im./s – 3. Lampe témoin de mise sous tension – 4. Capot postérieur du guide-film – 5. Commutateur général – 6. Contrôle du niveau d’enregistrement – 7. Touche d’enregistrement – 8. Potentiomètre « micro » et lecture – 9. Réglage de tonalité – 10. Réglage du niveau sonore à l’enregistrement – 11. Bouton pour superposition sonore – 12-13. Compteur et touche de remise à zéro – 14. Guide-film – 15. Capot antérieur du guide-film – 16. Cadrage de l’image – 17. Touche de chargement – 18. Mise au point de l’image – 19. Zoom 15-30 mm – 20. Galet du couloir de chargement – 21. Réglage du pied d’élévation – 22. Bras portebobine – 23. Axe bobine débitrice.

Organes de commande Bauer T30

Fonction du commutateur général

  • 0. Position d’arrêt.

Rotation vers la droite :

  • 1. (flèche verte) marche avant, lampe éteinte.
  • 2. (repère L) marche avant, lampe allumée.

Rotation vers la gauche :

  • 3 .(flèche rouge) marche arrière, lampe éteinte.
  • 4. (repère L) marche arrière, lampe allumée.

Tableau des connexions sur le modèle T30

Tableau connexion Bauer T3025. Prise pour haut-parleur extérieur.
26. Sortie pour amplificateur supplémentaire et entrée pour enregistrement avec boîte de mixage.
27. Entrée  » pick-up « 
28. Entrée  » micro « .

Sélectionnez la cadence de projection en agissant sur la touche (2) :

  • Touche enfoncée : 18 im/s.
  • Touche non enfoncée : 24 im/s, une ligne blanche est alors visible.

Chargement film muet et sonore

Chargement film Bauer T30

1. Coupez le début de l’amorce comme le montre le dessin. 2. Introduisez le film sous le galet de chargement (20). 3. Maintenez votre pression sur la touche (17) jusqu’à ce que le film dépasse le guide (14 ).

Le commutateur (5) étant sur la position « 0 », pressez la touche (17) et engagez le film sous le galet (20). Ne relâchez la touche de chargement qu’à l’instant où l’amorce s’accroche à la bobine réceptrice.

Vous faites éventuellement disparaître la barre apparaissant parfois à l’écran entre les images en tournant doucement le bouton de cadrage (16).

Pour réembobiner le film en fin de projection, engagez son extrémité dans la bobine vide et placez le commutateur sur la flèche rouge (position 3).

Comment enlever un film avant sa fin

Placez le commutateur (5) sur la position « 0 ».

  • Enlevez les deux capots (4 et 15),
  • Appuyez sur l’ailette du guide-film (32), puis dégagez cette partie de film,
  • Enlevez le presseur (33),
  • Appuyez sur le levier (34), le guide-film se démonte alors en le tirant légèrement vers le bas,
  • Abaissez le presseur (35) pour finir de dégager le film.

Enregistrement du son sur la piste magnétique

Le film étant définitivement monté et titré, votre revendeur habituel se chargera de faire coucher une piste magnétique en bordure des images. Prévoyez que cette opération augmentera le diamètre de la galette de film.

  • Une bobine de 120 m ne contient plus que 105 m après le pistage,
  • Une bobine de 240 m ne contient plus que 210 m après le pistage.

Conseils Pratiques

  • Les essais de sonorisation et leur contrôle immédiat s’effectuent sans perte de temps et sans avoir à revenir en arrière, en confectionnant une boucle sans fin de film pisté d’environ 1,50 m. Une amorce blanche de 8 à 10 cm de long intercalée à l’endroit de la collure formera repère.
  • Nettoyez fréquemment les têtes magnétiques avant d’enregistrer. Pour avoir accès à ces pièces, voyez le paragraphe « Entretien ».
  • Des dispositifs de sécurité préviennent toute fausse manœuvre risquant d’effacer un son déjà enregistré. La touche d’enregistrement (7) ne s’enclenche que si le commutateur (5) se trouve sur « 0 » ou « marche avant » ; l’enclenchement ne peut se faire avec la position « marche arrière ».
  • Grâce au compteur à 3 chiffres, il est facile de prendre des repères correspondant à des débuts de séquences ou à certains de leurs passages.

Cinq possibilités d’enregistrement

Notez tout d’abord qu’il y a un réglage commun aux emplois 1, 2 ,3 et 4 : le bouton (11) est à tourner complètement vers la droite et n’a pas à être manœuvré en cours d’enregistrement.

1. Enregistrement avec tourne-disques ou magnétophone

Connectez la fiche de l’un ou l’autre de ces appareils avec la prise (27).  Pressez la touche d’enregistrement (7) et réglez le niveau de l’enregistrement à l’aide du bouton (10), sans dépasser la limite blanche de l’indicateur (6).

2. Enregistrement au microphone

Connectez la fiche d’un micro à basse impédance (200-500 ohm) à la prise (28). Tournez les boutons (8 et 10) complètement à gauche. Pressez la touche (7) et réglez le niveau d’enregistrement en agissant sur le bouton (8) sans dépasser la limite blanche de l’indicateur (6).

3. Mixage parole musique

La fiche du tourne-disques et celle du micro sont à connecter comme précédemment (prises 27 et 28). Les niveaux respectifs d’enregistrement se règlent en agissant sur chacun des deux boutons, pour la musique (10), pour le commentaire (8).

4. Enregistrement avec pupitre de mixage

Cet accessoire permet d’utiliser simultanément trois sources sonores provenant le plus souvent d’un tourne-disques, d’un magnétophone et d’un micro, en donnant à chaque élément la valeur qu’il requiert. La fiche du pupitre est à connecter à la prise (26). Le niveau d’enregistrement se règle avec le bouton (10).

Remarque : Il n’est pas conseillé, même dans l’éventualité d’une sonorisation très complexe, d’utiliser simultanément les prises (26 et 27).

5. Surimpression sonore

Avec les techniques précédentes, le mixage s’exécute en une seule opération. Ici, vous allez procéder en deux temps :

  • Lors d’une première projection, vous enregistrez seulement la musique, selon les branchements et manœuvres indiqués plus haut : ceci fait, le film est réembobiné et replacé au point de départ.
  • La fiche du tourne-disques ou du magnétophone étant enlevée, vous connectez celle du micro à la prise habituelle (28), puis vous tournez complètement le bouton (11) vers la gauche. Dans cette position et bien que vous ayez à presser la touche d’enregistrement (7), la musique déjà enregistrée n’est pas effacée. Elle s’affaiblit seulement dès que vous tournez vers la droite le bouton (11) aux passages du commentaire. Un essai est indispensable pour juger au préalable si la voix se détache suffisamment du fond sonore. Plus vous tournerez le bouton (11) dans le sens des aiguilles d’une montre (sans jamais aller à fond) plus la musique sera affaiblie.

Effacement

Tout nouvel enregistrement effectué selon les méthodes 1, 2, 3 et 4 efface ce qui est inscrit sur la piste magnétique du film.

Pour effacer partiellement ou complètement cette piste, il n’est pas obligatoire de procéder à un nouvel enregistrement ; il vous suffit de  mettre les boutons (8 et 10) sur la position de repos, c’est-à-dire à gauche et de tourner le bouton (11) à droite. Vous pressez la touche (7) et vous laissez le film défiler.

Projection sonore

Le son est diffusé soit par le haut-parleur incorporé, dont la puissance de 4 W suffit pour une projection familiale, soit par un haut-parleur complémentaire (prise 25) d’une puissance de 10 W. Par le jeu des branchements (voir illustration), vous pouvez mettre en service les deux haut-parleurs ou un seul seulement, le plus puissant. Le volume sonore se règle par le bouton (8) et la tonalité par le bouton (9). Il est possible d’employer un amplificateur de puissance en le raccordant à la prise (26).

Utilisation avec un haut parleur extérieur :

Bauer T30 branchement hp extérieur

  • Pour mettre en service à la fois le haut-parleur incorporé et le haut-parleur complémentaire, connectez la fiche de manière que la petite broche ronde soit à droite.
  • Pour déconnecter le haut-parleur incorporé, introduisez la fiche dans l’autre sens, petite broche ronde à gauche.

Remplacement de la lampe et des fusibles

Remplacement de la lampe

Le capot (14) étant ôté, faites-en autant pour le couvre-lampe (36) et le socle (37). Dévissez le bouton (38) qui maintient la bride (39), vous pouvez maintenant enlever le réflecteur et sa lampe. En mettant en place la nouvelle lampe, engagez l’ergot (40) dans la fente (41). Les références 32 – 33 – 34 – 35 concernent les organes permettant de dégager un film du projecteur, voir les explications au paragraphe correspondant.

Remplacement lampe Bauer T30

Débranchez le projecteur, enlevez le capot (15), le couvre-lampe (36) et la douille (37). Après avoir dévissé le bouton (38) qui maintient la bride (3), vous pouvez enlever la lampe. Lors de la mise en place de la lampe neuve,  assurez-vous que l’ergot (40) s’engage dans la fente (41).

Pour avoir accès aux fusibles, il vous faut enlever les deux vis au-dessous du châssis, ce qui libère le boîtier postérieur. Les 3 fusibles sont placés sur l’enveloppe métallique du transformateur. Leurs fonctions sont indiquées ci-dessus.

Remplacement des fusibles

remplacement fusible Bauer T30

42. Protection du circuit électrique du moteur (2 A semi-retardé).
43. Protection de l’amplificateur (1,6 A semi-retardé).
44. Protection du circuit d’alimentation générale (2,5 A).

Entretien

Pour nettoyer le couloir et la fenêtre de projection à l’aide d’un petit pinceau à poils souples, vous devez au préalable enlever le capot (15) et le presseur (33). Les têtes magnétiques, le cabestan et son presseur se nettoient périodiquement avec un linge légèrement imbibé d’alcool, linge que vous enroulez au besoin à l’extrémité d’un bâtonnet.

IMPORTANT : En aucun cas, un objet métallique – tourne-vis ou autre – ne doit venir au contact des têtes magnétiques.