GSE MPE 2000 PRO

GSE MPE 2000Un intégré comprenant, table de montage A/B Roll, mélangeur audio et vidéo, processeur d’effets, titreur, correcteur, on n’avais jamais vu ça. Et quand vous saurez que ce périphérique de post-production vidéo pourra recevoir, en option, des entrées/sorties DV en janvier prochain, histoire d’accueillir le camescope numérique que vous vous serez offert pour Noël, vous serez nombreux à craquer.

Pier-Yves Menkhoff – octobre 1996

En septembre 1995, nous découvrons au fameux salon Ifa de Berlin, où apparaissent les nouveaux camescopes DV, le prototype d’un intégré composé d’un éditeur de montage, un mélangeur vidéo, un titreur et une régie de mixage audio. Le tout équipé d’une connectique numérique. Ce produit étonnant, nommé MPE-2000 Pro, est développé par GSE (General Systems Electronics GmbH). Mais cette présentation est alors un peu prématurée. Et courant 96, c’est un modèle plus modeste qui traverse le  Rhin, la MPE-200SX. Ce composé de table de montage, titreur et correcteur, mérite bien des éloges à ceci près qu’il lui est impossible de piloter plusieurs lecteurs et qu’il se contentera toujours d’une connectique analogique.

Aujourd’hui, la MPE-2000 Pro est enfin d’actualité. On peut dire qu’elle concentre le meilleur de chaque type de périphérique : les fonctions de montage les plus sophistiquées, avec notamment la possibilité de travailler en A/B Roll ; la créativité d’un mélangeur vidéo et d’un générateur d’effets ; la souplesse d’une mixette audio. Mais elle intègre aussi un correcteur et un titreur. En revanche, bien que disponibles, les entrées DV ne seront opérationnelles qu’en janvier 97 par modification d’un EPROM (Electrically Programmable ROM) et adjonction d’un circuit imprimé. L’intervention permettant de rendre active l’entrée DV entraîne hélas un surcoût important : 9000 F environ. La raison : l’information DV est compressée (rapport 1:5). Il faut donc la décompresser pour la traiter puis la recompresser pour l’envoyer à l’enregistreur DV. Pour l’instant, d’après l’importateur Master Trade, seul Sony propose le processeur nécessaire et le vend fort cher.

Quatre modes de montage

GSE a eu l’idée de créer un éditeur composé de deux blocs : une base nommée Basis Station pour la connectique audio/vidéo et de pilotage et une console pour le montage proprement dit. Fini les câbles qui courent sur le plan de travail, les lecteurs et l’enregistreur restent branchés, lecteur CD compris, à la Basis Station, elle-même reliée à l’unité centrale par 6 m de cordon. Seul le titreur tiendra compagnie à la console. La MPE-2000 Pro offre l’affichage interactif des menus sur un moniteur ou un téléviseur. Une fois les appareils connectés et l’unité centrale mise sous tension, une page apparaît pour le paramétrage et le mode de montage. On ne cherche plus le code de ses matériels, on va quérir directement leurs marques et références dans une liste de 490 appareils, y compris les lecteurs CD. Pour ce faire, on se déplace avec la bague Jog/Shuttle ou les flèches directionnelles du Cursor Control. On valide ensuite avec Enter.

Premier étonnement, le magnétoscope DHR-1000 ne figure pas dans la liste, alors qu’on note la présence des VX1000 et VX700. Normal, le DHR-1000 vient de sortir. Mais il suffit d’affecter à ce dernier la référence EV-S9000 (le fameux magnétoscope Sony Hi-8). Même procédure avec le second lecteur et l’enregistreur. L’éditeur requiert quelques minutes pour contrôler les commandes (pause, stop, lecture, avance et retour rapide) de chacun des appareils pour ensuite calculer les temps de Preroll et Postroll de l’enregistreur. Pour ce dernier, GSE tient également compte des matériels à fonctions cumulées de type Pause-Stop, comme c’est le cas chez Philips et Thomson. Pour terminer, il ne reste plus qu’à choisir le mode de montage (VITC, RCTC, compteur ou Rapid Time Code) et le signal d’entrée (Y/C, DV, ou composite). A défaut de rushes time codés, rien n’interdit de créer une copie de travail pour un montage tout aussi précis.

GSE MPE 2000 Pro MenuA partir delà, intervient le choix du mode de montage : Assemble ou Insert. Assemble juxtapose les séquences dans un ordre choisi. Celles-ci peuvent provenir de l’un ou l’autre lecteur. Une pression sur Assemble après sélection du lecteur de son choix et c’est parti. L’image apparaît avec un compteur affichant le TC ainsi que trois fenêtres pour les points d’entrée Cut In, de sortie Cut Out et la durée de la séquence. La sélection s’effectue à vitesse normale ou image par image selon que le(s) lecteur(s) le permet(ent) ou non. Quatre cents séquences peuvent ainsi être sélectionnées. C’est bien, mais presque trop. Un montage multicassette de 400 plans prendrait plusieurs journées et nuits sans sommeil entre la présélection, la prévisualisation, le titrage, le doublage son, les inserts et le montage final sans oublier les mauvaises manipulation. Notez qu’en cas d’erreur à la quarante troisième séquence, par exemple, il faudra tout recommencer à partir de cette séquence jusqu’à la fin du montage. Le mode Insert est original. En théorie, pas question de choisir entre le son et l’image, tous deux sont indissociables. En fait, le son est modulable permettant d’obtenir un insert uniquement vidéo si on positionne sur zéro le curseur audio. Dans ce cas, on conserve le son synchrone de la séquence dont on a remplacé l’image. Si on choisit un niveau de volume intermédiaire, on mixera le son des images remplacées par celui de celles qui prennent leur place. Bonus, il est possible de vérifier ledit insert par une Preview. Enfin, le montage est très précis. C’est OK ? On passe à la liste de montage qui récapitule la totalité des séquences. Là, le monteur coupe, déplace un plan, intervertit deux séquences, copie, supprime, modifie selon son bon vouloir. Il ne reste plus qu’à monter, à moins de vouloir ajouter des effets. Si on souhaite lancer ultérieurement l’édition, rien n’interdit de sauvegarder sa liste de montage sur une cassette vidéo. Cette opération prend seulement 3 minutes. En outre, GSE a prévu, dans un avenir proche, la sauvegarde  sur disque dur ou disquette à partir de la prise RS-232 C à l’arrière de la Basis Station.

Chroma Key et autres effets

GSE MPE 2000 Pro EffetsLa GSE offre quelques bonus comme 42 effets et fondus programmables entre les sources A/B ou à la couleur (490 teintes) Ceux-ci s’appellent par leur numéro, indiqué dans une liste située à la fin du mode d’emploi. On trouve aussi les effets de transition A/B Roll, A/X Roll, le Chroma Key ainsi que le Luminance Key.

Depuis l’arrivée il y a plus de deux ans de la Videonics MX1, le Chroma Key n’est plus l’apanage des pros. Cependant, son implantation sur un appareil reste toujours un événement. La procédure est simple, il s’agit de superposer sur l’image d’une source B (un décor par exemple), une portion de celle de la source A (un sujet quelconque). Naturellement, on aura pris soin de filmer au préalable le sujet à superposer sur un fond coloré et uniforme, afin de pouvoir le découper sans difficulté : la régie rendant la couleur de fond transparente. La MPE-2000 réussit l’opération parfaitement et en toute simplicité. En mode Luminance Key, on découpe à partir d’un fond noir ou blanc et non d’une couleur. Un inconvénient dans ce dernier cas, mais qui tient au procédé et non au MPE 2000, l’opération crée des zones transparentes dans l’image, si celle-ci contient des parties… blanches ou noires.

GSE MPE 2000 Pro correctionLa fonction A/B Roll est également accessible. Je souhaite un fondu-enchaîné entre la séquence 48 du lecteur A et la séquence 23 du lecteur B. Rien de plus facile. Je programme l’effet dans Effekt-Editor. La durée est variable, entre 5 images et 5 secondes, ensuite je prévisualise avant de valider l’effet. A défaut de source B, je crée un fondu A/X Roll avec deux plans provenant de mon unique lecteur. Tout comme avec le camescope  Sony DCR-VX1000 et sa fonction Overlap, la MPE-2000 Pro fige la dernière image de la séquence X dans une mémoire de trame pour la mixer avec la séquence Z qui arrive. Le résultat est étonnant et probant. Plus classique, le stroboscope décompose le mouvement d’une scène avec réglage de la durée de celle-ci.

La MPE-2000, c’est aussi un correcteur de couleur, grâce auquel chacune des scènes est paramétrable en contraste, luminosité, saturation et couleur (RVB). Pour réduire la perte à la copie, un TBC (correcteur de base temps) double canaux, plein écran, intervient à l’entrée de chaque source. L’expérience montre une efficacité réelle, digne d’un TBC indépendant.

Titrage et accents

GSE MPE 2000 Pro titrageSans valoir celui du Videonics TM-2000, le titreur est sans comparaison aucune avec celui de la précédente GSE MPE-200SX. Vingt pages, 3 polices, 6 bordures, 4 tailles, 490 couleurs, déplacement vertical, horizontal et en boucle sont proposés. L’aliasing a quasiment disparu et le titrage est enfin digne de son nom. En revanche, il est difficile à mettre en œuvre à cause de sa succession de menus et sous menus. De même, pourquoi avoir oublié les accents (graves, aigus, tréma, etc.) et limité les polices à une seule taille par page ? L’importateur Master Trade nous assure que la MPE-2000 Pro version française inclura l’accentuation propre à notre langue et permettra de mélanger différentes polices et tailles de caractères. Attendons.

Connectique au rendez-vous

GSE MPE 2000 Pro connectiqueTrois entrées Ushiden et composites pour les signaux vidéo et une seule entrée DV attribuée au lecteur A ! Les plus fortunés pourront toujours faire implanter une seconde entrée numérique, mais rendre les deux prises opérationnelles double le montant de la facture (2 × 9000 F). En attendant le mois de janvier, on se contentera de monter en Y/C. Pour sa part, l’audio est stéréo et conventionnel. La commande des appareils est prévue pour les matériels Sony (ou dérivés) et Panasonic par câble, et plus de soixante-dix autres par infrarouge.

Une prise RS-232C permet de sortir sa liste de montage sur une imprimante informatique. N’oublions pas la prise GPI si on tient à un titreur ou à un mélangeur d’une autre marque.

TBC et mire de contrôle

GSE MPE 2000 Pro TBCLe correcteur de base temps compense les oscillations des verticales causées par les camescopes aux tambours trop petits. Celui de la GSE prouve son efficacité par une mémoire de trame sur deux demitrames, au lieu d’une habituellement, sur chacune des entrées. Quant à la mire de contrôle, elle sert à paramétrer son moniteur/téléviseur en fonction de futures corrections ou effets de couleurs sur l’ensemble ou chacun des plans. Enregistrée sur bande avec time code, cette mire peut servir à contrôler la précision d’un enregistreur.

Audio programmable

GSE MPE 2000 Pro Audio programmableL’A/B/C/Roll, c’est le Rock’n Roll de l’audio. Qui aurait imaginé pouvoir réaliser un fondu entre les sources A et B, tandis qu’intervient simultanément un son extérieur provenant par exemple d’un lecteur CD. Celui-ci doit être préprogrammé et piloté par infrarouge. C’est possible et ça fonctionne bien. Chaque entrée (A, B, micro, lecteur CD) se paramètre et se modifie dans sa tonalité grave et aigu. Le doublage son s’effectue sur le master. Au moment de lancer le montage et selon sa programmation, la  GSE peut créer un fondu audio en sortie du lecteur A avec montée progressive du son du lecteur B et ajout d’une musique extérieure.

En Bref

Bien qu’il faille prudence garder sur cette version toute allemande, il faut reconnaître que la MPE-2000 Pro représente une très nette avancée par rapport à la MPE-200SX. Ce « Must » regroupe notamment un éditeur de montage, un mélangeur audio/vidéo, un double TBC, et apparaît comme le périphérique le plus complet que nous ayons testé. Seul bémol, le surcoût prohibitif qu’entraînera l’implantation du processeur numérique rendant l’entrée et la sortie DV opérationnelles.

Les Plus

  • Insertion image seule La seule table multimarque à offrir cette fonction. Et la première à proposer une Preview de l’insert.
  • Tout-en-un : (Nota : hors moniteur) Très pratique, évite les configurations multiples et les manipulations complexes.
  • Facilité d’utilisation : Instinctivement, la GSE se comprend grâce à sa logique informatique et ses menus.
  • Connectique : Système ouvert sur le monde PC, et pourquoi pas sur un titreur externe.
  • Prises DV : Pas encore opérationnelles à ce jour, mais elles représentent un progrès réel (quoique coûteux…) pour un futur montage en numérique.

Les Moins

  • Prix : A 15900 F, il nous paraît justifié vu l’aspect très complet de ce périphérique. En revanche, il devient excessif (9000 F) si on souhaite monter en DV.

Caractéristiques GSE MPE 2000 PRO

  • Bande passante :
    • Vidéo : 5,5 MHz/500 lignes.
    • Audio : 10 Hz à 30 kHz – 3 dB.
  • Rapport signal bruit :
    • Image : 50 dB.
    • Audio : 65 dB.
  • Mémoire de plans : 400 à partir de 9999 cassettes.
  • Time code : RCTC, VITC, Rapid Time Code, compteur.
  • Pilotage : 2 Lanc, 2 Edit 5 broches, 2 infrarouges.
  • Montage : A/B Roll, A/X Roll.
  • Texte : 20 pages, 3 polices, 6 bordures, 4 tailles, 490 couleurs, déplacement vertical, horizontal et en boucle
  • Précision :
    • +/- 2 images au time code.
    • +/-10 images au compteur.
  • Mémoire : Pile Lithium, autonomie 2 ans.
  • Archivage : Sur bande vidéo et sur imprimante Centronics (PC).
  • Particularités : Double TBC, effets de volets, P in P, effets de rotation, déplacement d’images, mosaïque, gel d’image, stroboscopie, Chroma et luminance keys.
  • Connectique A/V : 3 Y/C, 3 composite, 2 DV (Player A et Recorder), 4 RCA stéréo.
  • Connectique montage : 3 Remote (Lanc, Edit, infrarouge), 1 GPI, 1 Remote audio, RS-232.
  • Dimensions :
    • Basis Station : 33,5 x 6,5 x 14,5 cm.
    • Console : 4,1 x 5,5 x 27 cm.
    • Titreur : 32 x 35 x 15,4 cm.
  • Prix indicatif : 15900 F (2424 €)

Rivaux

Hama Video Center 230 CTILes rivaux ne sont pas légion. Un seul intégré pilote deux lecteurs, le Hama Video Center 230  CTI mais n’autorise pas un fondu-enchaîné entre ceux-ci. De plus, le titrage est limité, il ne possède pas de TBC, ni de mélangeur vidéo et la connectique DV est inexistante. A sa décharge, les matériels numériques n’existaient pas lors de son apparition. Seul avantage, le prix du modèle Hama : 6990 F. Autre rival, l’éditeur Videonics AB1, mais il faut compter sur sa prise GPI pour piloter la régie de mixage Videonics MX1 et le titreur TM-2000. Le prix de ces derniers a baissé il y a quelques mois, mais là encore pas de prise DV.

CV 98