Minolta 81E

Minolta reprend les recettes « maison » qui ont fait le succès des Minolta 8100 et Minolta 8200 : design raffiné, système d’exposition sans failles, simplicité d’utilisation et bonne maniabilité. Sa fonction-vedette reste toujours l’intervallomètre programmable, qui réalisera de véritables séquences animées. Le Minolta 81E reste toutefois un modèle de caméscope vidéo 8 très familial.

Christian Imbert – novembre 1989

Minolta 81eGrande marque photo, leader sur le créneau des appareils compacts 24 × 36, Minolta a étendu son activité à la vidéo depuis plusieurs années déjà en commercialisant des camescopes aux formats 8 mm et VHS-C.  Le Minolta 81-E, nouveau modèle 8 mm, succède ou 8100E et 8200, des appareils performants dont la diffusion s’est effectuée également sous les marques Pentax et Konica.

Plus beau par la forme que ses prédécesseurs, le Minolta 81-E rappelle le design sophistiqué du C-500, un modèle conçu par Minolta en VHS-C et disponible en version Pal seulement. Il intègre donc un joli boîtier bien compact une caméra vidéo dotée de toutes les fonctions dont on peut rêver et un magnétoscope lecteur/enregistreur 8 mm avec chargement vertical de la cassette.

Un assez grand nombre de touches de commandes aux couleurs bien différenciées attestent de ses multiples fonctions. Les trois commandes en ligne d’alimentation (en rouge), de commutation caméra/magnétoscope (en noir) et de chargement de la cassette (en bleu) préparent au fonctionnement automatique du camescope. Une simple pression sur la commande d’enregistrement et le tour est joué. La lecture des cassettes n’est pas plus difficile.

Le 81-E allie un puissant objectif zoom 8 fois à un capteur CCD miniaturisé ½ pouce à 320 000 pixels. Conçu pour assurer une grande qualité d’image, il enregistre à des niveaux de lumière très bas (à partir de 5 lux) moyennant il est vrai un léger bruit vidéo.

L’appareil bénéficie d’une électronique nouvelle avec obturateur digital à haute vitesse. Au 1/1000 s, il enregistre des sujets en mouvement très rapide avec une grande netteté. Ce mode d’obturation rapide prolonge notre acuité visuelle : il permet en effet des analyses au ralenti et, en présence d’une forte intensité lumineuse, de jouer avec le contraste général de l’image et la profondeur de champ en accentuant l’ouverture du diaphragme.

Le micro intégré unidirectionnel, du type condensateur, focalise la prise de son sur l’environnement sonore immédiat du sujet. En extérieur, les bruits de vent parasites peuvent être supprimés grâce à un filtre incorporé. Le viseur électronique 2/3 de pouce placé de manière très fonctionnelle au-dessus du boîtier est orientable à 110°, ce qui facilite les contre-plongées et permet à l’opérateur de préparer son entrée dans le champ lorsqu’il veut passer de l’outre côté de la caméra. (A cet égard, le retardateur réglé sur 10 secondes rend aussi service).

Tableau de commande Minolta 81eVéritable petite centrale d’information, le viseur permet de surveiller en permanence le mode de fonctionnement du camescope grâce aux indications qui s’affichent en clair (compteur, temps de bonde restante par exemple). Apparaissent également les alarmes : proximité de fin de charge de la batterie, fin de bande, condensation d’humidité ou tout simplement – sommes-nous distraits – absence de cassette.

La gestion en mode automatique de toutes les fonctions de base rend très aisée l’utilisation du Minolta 81-E. Le système autofocus fonctionne par émission/réception de rayons infrarouges dirigés vers le entre du sujet, à partir d’une fenêtre de détection située sous l’objectif. Le système garantit la netteté en continu de l’image enregistrée. L’automatisme peut être débrayé ou profit d’une mise ou point manuelle. C’est préférable pour filmer des sujets excentrés, d’une mobilité incessante, ou bien placés derrière une vitre, dans un environnement de neige ou de brouillard. Cela devient nécessaire à une distance supérieure à 10 mètres, en position macro ou encore si l’on utilise des filtres. Il reste possible de retrouver à chaque instant, et de manière ponctuelle, l’assistance automatique.

La commande d’iris ouvre ou ferme le diaphragme

Le camescope est équipé d’un mécanisme de commande automatique du diaphragme réglant instantanément l’ouverture de l’objectif en fonction de la lumière incidente. Si le sujet filmé est particulièrement lumineux, une correction est possible par le déplacement de la commande IRIS vers la position « CLOSE », ce qui a pour effet de fermer de diaphragme. A l’inverse, la commande manuelle de l’IRIS permet d’éclairer un sujet placé à contre-jour en ouvrant le diaphragme.

Le changement de focale du zoom 8 fois (8,5-68 mm et f/ 1,4) s’effectue à partir d’une commande à deux touches située sur la poignée : « W » pour un élargissement vers la position grand-angle ; « T » pour des  focales télé de plus en plus grondes. Le zooming marche aussi en  manuel. L’amplitude du zoom de rapport 8 fois permet de faire face à toutes les situations de prise de vues en facilitant beaucoup de cadrage du sujet.

Le système automatique de réglage de la balance des blancs garantit la fidélité de restitution des couleurs quel que soit l’éclairage. La balance des blancs est ajustée en permanence pendant l’enregistrement grâce à des capteurs internes. Il est possible de débrayer cet automatisme au profit de deux positions pré-réglées : « lumière artificielle » ou « lumière du jour ». L’option est classique. Filmer en mode automatique constitue un jeu d’enfant. Cette simplicité s’accorde aux conditions de la prise de vues familiales ou autorise le reportage à chaud. Mais le 81-E offre bien d’autres possibilités dont la plus intéressante est sans conteste l’animation.

Trop souvent ignoré, l’intervallomètre est une fonction créative qui permet d’accélérer le temps et les mouvements en réalisant des enregistrements espacés. L’intervalle entre chaque prise de vues peut être programmé sur un laps de temps variable, de 30 secondes à 5 minutes. C’est grâce à cette fonction que l’on peut, par exemple, filmer l’éclosion d’une fleur ou le mouvement des nuages. Cet intervallomètre appliqué à l’« enregistrement image » permet de mettre en boîte des séquences de 0,1 s chacune. Un tel dispositif autorise l’animation d’objets ou de dessins. Le reste dépend de votre inventivité…

La commutation négatif/positif permet d’inverser les couleurs de l’image pour créer des effets. Ainsi le noir apparaît en blanc, le bleu en jaune, le vert en magenta, etc.

Camera à vitesse rapide ou standard

Visuer Minolta 81ELa création s’exerce aussi au niveau de l’enchaînement des séquences qui peut s’effectuer en cut et sans parasite grâce à la tête d’effacement flottante, ou bien en fondu. Cette technique de disparition et d’apparition graduelles de l’image et du son, très prisée au cinéma, permet de relier des plans effectués dans des conditions différentes de temps et le lieu. Le montage est facilité aussi par la recherche à vitesse rapide ou standard (en position « caméra »), par les fonctions de remise à zéro et de mémoire du compteur. L’horodateur à quartz enregistre la date et l’heure en surimpression. Il nous semble que la touche de mémorisation du compteur est trop exposée à une commutation involontaire.

Le retardateur (10 secondes) ou SELF TIMER offre 30 secondes d’enregistrement préprogrammé ou n’importe quelle durée à déterminer manuellement.

Plusieurs sources d’alimentation peuvent être utilisées avec le 81-E. Les petits accumulateurs rechargeables BP-8001 ou 8002 offrent  respectivement une heure et deux heures d’autonomie. L’alimentation peut aussi être fournie par le secteur (en utilisant l’adaptateur/chargeur fourni avec le camescope) ou par une batterie auto avec l’adaptateur spécifique à prise allume-cigare. Le niveau de charge apparaît dans le viseur.

Relié à un moniteur de télévision, le 81-E se comporte comme un magnétoscope permettant de lire toutes les cassettes 8 mm en défilement normal ou à vitesse accélérée (à 5 fois la vitesse normale vers l’avant ou l’arrière) avec seulement quelques barres de bruit. L’arrêt sur image n’est pas d’une stabilité parfaite.

Le raccordement au téléviseur s’effectue à l’aide du câble de sortie audio-vidéo ou, à défaut, par l’intermédiaire de l’adaptateur haute fréquence disponible en option.

Mémoire digitale pour titres et couleurs

Fonction magnétoscope Minolta 81ELe mode de connexion avec un magnétoscope est identique. Pour réaliser un montage il est nécessaire d’utiliser un magnétoscope Pal/Secam ou de recourir à un transcodeur. Une gamme importante d’accessoires complète l’équipement de ce nouveau camescope Minolta. En particulier des convertisseurs optiques : grand angulaire × 0,7 (VLM-8200) – le plus utile – ou télé × 1,4 (VLT-8200), moins indispensable étant donnée la grande puissance du zoom dans les longues focales. A noter également : des micros optionnels  unidirectionnels (DM-1) ou superdirectionnels (DM-2), une télécommande, une housse anti-pluie.

La mémoire digitale VIM-1 E, d’une capacité de quatre pages dans une gamme de huit couleurs est un appareil exclusif qui génère des titres en surimpression, même à la copie. Autre accessoire valorisant, l’adaptateur DP VDP-1 transfère sur cassette vidéo des diapositives, des films et même des négatifs en bande grâce à la commande d’inversion.

Le Minolta 81-E est fourni en kit avec des accessoires standards : un adaptateur secteur/chargeur de batterie, un pack d’alimentation (autonomie : 1 heure), un cordon de sortie audio-vidéo, une bandoulière.

Proposé à un prix de lancement de 9 950 F, ce camescope Minolta 81-E est particulièrement bien positionné sur le marché compte tenu de ses équipements très complets et de ses performances.

Caractéristiques Minolta 81E

Section caméra

  • Capteur CCD : ½ pouce – 320 000 pixels
  • Objectif : f/1,4 – 8,5-68 mm – Zoom électronique × 8 macro grand-angle et télé
  • Mise au point : Autofocus infrarouge actif ou manuel
  • Sensibilité : 5 lux
  • Obturateur : 1/50 s – 1/1000 s
  • Viseur : Electronique 2/3 de pouce – Orientable – A affichage

Section magnétoscope

  • Format : Vidéo 8 mm
  • Stadard : PAL
  • Vitesse de défilement : Standard
  • Sortie audio-vidéo : Prise Cinch
  • Dimension : 9,8 × 14,5 × 30,8 cm
  • Poids : 1,1 kq (sans batterie)
  • Autres fonction : Fondu – Intervallomètre – Image par image – Self-limer – Recherche caméra – Insertion – Titrage en option – Horodateur – Iris manuel
  • Prix indicatif : 9950 F (1517 €)

Les plus

  • Le design
  • Le zoom puissant × 8
  • La position macro télé et grand-angle
  • Les automatismes débrayables
  • Les fonctions créatives (intevallomètre, image/image … )
  • La grande sensibilité
  • La fonction « recherche » caméra
  • L’équipement très complet
  • Les accessoires
  • La fonction d’insertion

Les moins

  • L’absence de vitesse « longue durée »
  • L’absence de mémoire digitale en série
  • L’arrêt sur image mal stabilisé

cv 22