Nikon Super CoolScan 5000 ED

Nikon CoolScan 5000Une petite révolution naissait à la fin de l’été 2003 dans le monde du scanner Nikon. Il était possible de se procurer des scanners Nikon au Etats-Unis 50% moins cher qu’en Europe. En Allemagne, on pouvait également trouver des scanners de film Nikon moins cher que le prix payé par un commerçant spécialisé directement chez Nikon. Le bruit courait que Nikon allait lancer une nouvelle gamme de scanner sur le marché.

Pourquoi Nikon avait-il besoin de sortir une nouvelle gamme de scanner ? Avec les LS-40, Super Coolscan 4000 et Super Coolscan 9000 Nikon était devenu le numéro 1 incontesté sur le marché en terme de qualité, et en terme de prix.

Le successeur du Super Coolscan 4000 ED sortira en octobre 2003. En consultant la fiche technique on pouvait constater quelques améliorations, mais le plus surprenant était une baisse de prix importante de l’ordre de 30% par rapport à son prédécesseur. De meilleure performance pour moins cher ? Nikon a simplement fait des économies et rationalisé comme le démontre le test qui suit.

Sommaire

Équipements et accessoires

Les dimensions et la formes sont identiques au Super Coolscan 4000, seules les pieds ont été modifiés. Si le 4000 comptait 4 pieds, le Coolscan 5000 comporte des bordures en caoutchouc, ainsi il présente un meilleur appui ne présentant aucun risque de glissade sur un bureau aussi bien en position verticale qu’en position horizontale.

La modification la plus importante par rapport au LS-4000 se trouve sur l’avant du scanner : le LS-4000 disposait d’un cache de protection coulissant grâce auquel on pouvait protéger l’intérieur du scanner de la poussière. Cet accessoire particulièrement utile à disparu du Coolscan 5000 si bien qu’il faille insérer systématiquement un adaptateur de film dans le scanner afin de le prémunir de la poussière. Nikon a voulu faire trop d’économies et perd ici un point important. Les coûteux scanner Nikon sont les seuls du marché qui ne dispose pas d’une protection contre la poussière alors que le moindre fabricant bas de gamme le propose systématiquement.

On notera également des modifications à l’arrière du scanner : le port FireWire IEEE-1394 à été supprimé au profit d’un port USB 2.0.

On trouveras également au dos de l’appareil un orifice permettant le passage des films 35mm que l’on peut numériser en une seule fois grâce à la bobineuse de film 35mm.

Les adaptateurs de films

Deux adaptateurs de films sont fournis en standard.

  • Le chargeur automatique de film SA-21 permet la numérisation de négatifs ou de diapositive en bande de 2 à 6 images.
  • L’adaptateur pour diapositives montées sur cache MA-21 permet le scan individuel de diapos.

Avec le « vieux » Nikon 4000 le porte-film FH-3 était livré en standard. Désormais il est nécessaire de le commander comme accessoire. C’est regrettable car le SA-21 ne permet pas le scan de films dans certains conditions ou le FH-3 est indispensable :

  • Le négatif de photo unique resté seul après le développement.
  • Les négatifs fortement ondulés ne pouvant pas être traités avec le SA-21.

A notre avis cet accessoire est indispensable pour l’acquéreur d’un CoolScan 5000 et doit donc être commandé en même temps que l’appareil.

Dotation Logiciels

Une autre rétrogradation à également eu lieu, il s’agit du logiciel SilverFast qui n’est plus dans la dotation de base. Ce logiciel renommé doit donc faire l’objet d’une acquisition séparée.

Nikon ne propose plus que son propre logiciel NikonScan. Ceux qui connaissent SilverFast connaissent ses immenses qualités et sont prêt à accepter un prix plus élevé lors de l’achat d’un scanner. Cependant le logiciel de scan proposé par Nikon conviendra à de nombreux utilisateurs et les logiciels NikonView ainsi que Adobe Photoshop Elements.

On pourra faire le constat que la baisse de prix par rapport au CooScan 4000 n’est pas si important puisque pour obtenir l’équivalent de la dotation précédente il faut ajouter le logiciel SilverFast et le porte film FH-3. Ce qui est vraiment dommage c’est la disparition de la trappe de protection de la façade.

Caractéristiques et Performances du Scanner

Ce qui rend le Nikon Super Coolscan 5000 ED unique ce sont ses performances aussi bien sur le papier que celles constatées dans la pratique. Par ailleurs ses possibilités d’extension avec les accessoires sont également unique.

Alors que son prédécesseur le LS-4000 utilisait un capteur CCD sur 14 bits, le 5000 utilise un transducteur sur 16 bits. Cela signifie qu’il peut reproduire 65536 nuances de gris, et pour une image couleur il sera en mesure de reproduire 256 milliards de couleur. Ainsi Nikon indique une densité de scan de 4.8. Ces valeurs sont théoriques et ne peuvent pas être atteinte dans la pratique.

La résolution de 4000 dpi permet d’obtenir des clichés de 20 Mpx pour une diapositive. En enregistrant en format TIF (non compressé) on obtiendra un fichier d’environ 55 Mo en 8 bits et le double en 16 bits.

Nikon utilise des objectifs de grande qualité. Ce qui est vrai pour un appareil reflex l’est également pour un scanner de film. Ce qui l’image ce n’est pas le capteur, mais l’objectif. Tous les professionnels vous le confirmeront.

La source lumineuse est composée de 4 LED (R,V,B + IR) qui procurent un excellent rendu en couleur, mais s’avère un peu défaillante sur les scans noir et blanc

Optimisation des Images

Le CoolScan 5000 ED propose de nombreuses amélioration et correction d’image.

Déjà connu chez son prédécesseur la correction de rayure et de poussière ICE est de la partie, ainsi que le lissage de grain du film GEM et la restauration/correction de couleur ROC.

De nouveaux venus font également leur apparition. DDE qui est intégré au traitement Advance ICE4 et qui permet d’effectuer des corrections d’exposition. Le Scan Image Enhancer prend en charge l’optimisation des couleurs et des contrastes sur les photos.

Tous ces termes barbares nous on fait oublier l’essentiel : le CoolScan 5000 Ed peut effectuer plusieurs scans successifs avec une interpolation des résultats, ce qui réduit le bruit et les diverses perturbation liées au processus de scan.

Scan HDR avec SilverFast

En utilisant le CoolScan 5000 avec SilverFast on peut également bénéficier de la fonction HDR qui permet d’effectuer plusieurs passage de numérisation avec des valeurs d’expositions différentes permettant une plus grande dynamique. Le rendu peut s’avérer excellent, mais également décevant dans certains cas.

Interface USB 2.0

Le grand volume de données susceptible d’être transmis entre le scanner et l’ordinateur (jusqu’à 110 Mo pour une diapo) nécessite une interface rapide et l’USB 2.0 s’avère un peu léger pour cela. Dommage que Nikon ait abandonné l’interface FireWire.

Quant à l’interface USB 3, nous n’en parlerons pas puisqu’à la date de sortie de ce scanner cette interface n’existait pas !

Autofocus

La fonction autofocus de l’appareil fait très bien son travail tant que le support à scanner ne présente pas de défaut de planéité. Cependant dans certaines circonstances (films ondulés, diapos verre ou bombées) la mise au point devient délicate car la profondeur de champs du scanner est inférieure à 1mm.

La mise au point manuelle permet de palier à ce genre d’inconvénient, même si celle-ci peut s’avérer extrêmement délicate et chronophage.

Installation et Mise en Service

La documentation est constitué d’un manuel d’environ 70 pages expliquant en détail l’installation du scanner et du logiciel. Le guide de démarrage rapide est cependant largement suffisant et le scanner est finalement opérationnel assez rapidement après son déballage.

Le logiciel installe automatiquement les pilotes pour tous les scanners Nikon, et fait automatiquement un redémarrage à l’issu de son installation.  Après le redémarrage le scanner peut-être connecté à l’interface USB et est automatiquement reconnu.

Compatibilité avec l’ancienne gamme d’accessoires

Lors de l’achat d’un nouveau Reflex on se pose la question de la compatibilité des accessoires que l’on possède déjà, notamment des objectifs. De la même manière on se posera nécessairement la question pour les accessoires de Scanner Nikon déjà en notre possession.

Chargeur de diapos SF-200

L’essai avec le vieux chargeur de diapositives SF-200 s’est avéré fructueux. Le chargeur a été reconnu tout de suite et nous a permis de travailler immédiatement. En l’occurrence le chargeur SF-210 fonctionne également avec le LS-4000. C’est très rassurant de constater la cohérence de la gamme Nikon et on voit là tout de suite la touche d’une très grande marque dans le monde de la photo.

Adaptateur de rouleau de film SA-30

L’ancien adaptateur SA-30 pour rouleau de film a également fonctionné à merveille, ainsi que l’adaptateur pour film APS APS IA-20.

Numérisation Individuelle de Diapositives

Nikon MA 21L’adaptateur Nikon MA-21 fait partie de la dotation standard du LS-5000. Il possède un couvercle permettant de protéger l’intérieur du scanner de la poussière. Ce détail est important car le LS-5000 ne possède pas de cache de protection et il est donc important de laisser l’adaptateur MA-21 fixé sur le scanner et avec le capot de protection fermé lorsque l’appareil n’est pas utilisé.

Le Slide-Mount MA21 autorise l’introduction de diapos d’une épaisseur allant de 1 mm à 3,2 mm. Les diapos en dehors de ces cotes passent également très bien et une diapos de 0.5 mm ou une diapos plus épaisse en verre passent très bien.

L’adaptateur MA-21 est très fiables et à fait ses preuves avec son prédécesseur le MA-20. Cependant si vous souhaiter numériser un grand nombre de diapos, le va et vient entre l’ordinateur et le scanner vont s’avérer fatiguant très rapidement.

L’utilisation du scanner peut se faire en position horizontale ou verticale. Cependant nous recommandons l’utilisation du scanner en position horizontale dans ce cas car cela évite le glissement du film dans son support si la diapos était présentée à la verticale, ce qui est fréquent avec les vieilles diapos à cadre en papier dont la colle a séché.

Numérisation des bandes de films

L’adaptateur Nikon SA-21 livré avec le scanner s’insère dans celui-ci et se connecte à l’aide d’une prise 35 broches. Cette prise permet l’alimentation et la transmission des données de l’adaptateur.

Nikon SA-21Le SA-21 permet la numérisation de bande de film 35mm jusqu’à 6 images par bande. Le scanner se charge de l’avancement de la bande de film et du positionnement correcte de l’image.

L’entrainement de la bande de film est effectuée par des rouleaux en caoutchouc, il est très important de vérifier la propreté et l’état de ces rouleaux qui pourraient endommager de façon irrémédiable une bande de négatif si un grain de sable venait malencontreusement s’y glisser.

Comme sur la majorité des scanners la reconnaissance des subdivisions de la bande de film n’est pas parfaite. Sur certaine photo sombre le logiciel ne parvient pas à faire la différence entre la photo et la bande de séparation. Une option est prévue à cet effet dans le logiciel Nikon et permet d’ajuster les séparations de façon précise.

Il faut noter un caractéristique regrettable de cet accessoire. Le SA-21 ne peut pas être retiré du scanner si un film se trouve à l’intérieur. Un système verrouille la fixation du chargeur dans le scanner. Ce système pourrait amener un utilisateur non averti à endommager le scanner en forçant pour extraire l’accessoire.

Le SA-21 atteint ses limites avec les films ondulés ou bombés. Parfois ces derniers ne sont pas acceptés du tout ou mal guidés. Il est préférable pour ce type de support d’utiliser l’accessoire optionnel FH-3 qui n’est malheureusement pas compris dans la dotation standard.

Numérisation avec le porte-vue individuelle FH-3

Le Slide Mount MA-21 permet l’introduction de photo individuelles et le  SA-21 le traitement de bandes de film complètes.

Que fait-on si l’on a des négatifs ou positifs individuels comme ils y a parfois lors du retour de développement de film des laboratoires ? Pour des cas de ce type, il y a le porte-film FH-3. Auparavant, cet accessoire était inclus dans la livraison des scanners Nikon 35 mm LS-40ED/LS-4000ED. il doit maintenant être acheté comme accessoires avec les  CoolScan 5 et Super Coolscan 5000.

Nikon FH3Le FH-3 est donc un accessoire indispensable pour les scanners Nikon.

On peut numériser jusqu’à 6 photos dans les emplacements individuels du FH3. L’original est fermement fixé sur le porte film grâce à une fermeture par déclic, afin qu’il ne puisse pas glisser.

On introduit ensuite le FH-3 dans le porte-diapos MA-21 ; une image dans le chargeur FH-3 est alors traitée comme une diapositive individuelle. On ne peut numériser qu’une image à la fois. À l’aide d’un guide réglable sur l’image à numériser est poussée dans une fenêtre.

On pourrait aussi mettre des négatives ou positifs individuels dans un cadre de diapos si souhaite éviter l’achat du FH-3. Le FH3 devient rapidement nécessaire si on a des films déformés et que le chargeur de film SA-21 ne peut pas les scanner correctement. Grâce au système de fermeture à déclic, ces bandes de film problématiques sont fermement maintenues dans le porte-film et scannées image par image.

Nous recommandons à tous ceux qui utilisent un Nikon Coolscan V ou Nikon Super Coolscan 5000, de commander le FH-3 optionnel, ce dernier étant un accessoire indispensable pour ceux qui ont des quantités importantes de photos à numériser.

Numérisation des Négatifs et Positifs 35mm en Rouleaux

Nikon SA 30Le chargeur de film en rouleau SA-30 s’insère comme les autres accessoires de film à l’avant du scanner, et la bobineuse de film s’attache à l’arrière du scanner. La bobineuse de film possède des dimensions importantes et on pourrait supposer qu’elle est susceptible d’enrouler en continu plusieurs centaines d’images. Cependant, le LS-5000 ne traite en une seule fois que des films jusqu’à une longueur de 40 images, donc des films de format 35 mm habituels.

La vitesse de préscan est étonnante, en une minute on obtient une prévisualisation complète d’une pellicule de 36 poses. La seule contrainte est d’avoir des films coupés correctement sinon le scanner ne parvient pas à trouver la première image.

A l’issu du préscan on peut entreprendre une correction du calage des images sur le négatif. en principe le logiciel reconnait automatiquement l’emplacement des photos, mais il peut arriver pour certaine prise de vue que le logiciel ne parvienne pas à identifier correctement l’emplacement des photos sur la bande de film.

Durées de Scanavec ICE
Prévisualisation de 36 vues58 secondes
Scan des 36 à 4000 dpi43:20 sec

Numérisation avec le Chargeur de Diapos SF-210

Le couteux accessoire optionnel SF-210 permet de traiter les diapos par lot de 75 diapos maximum (suivant l’épaisseur), en théorie.

Le dispositif est constitué de deux chargeurs. Dans le premier chargeur on dispose les diapositives devant être numérisées et un dispositif se charge de pousser la pile de diapos. La première diapos de la pile est alors insérée automatiquement dans le scanner, puis est rejeté dans la pile de réception que est vide au lancement du lot de numérisation et pleine lorsque le lot est terminé.

L’épaisseur du cadre des diapos est comprise en 1.0 et 3.2 mm. En dehors de ces cotes il est préférable d’effecteur les scans manuellement. Si le dispositif n’est pas exempte de bourrage, Nikon a fait des progrès par rapport au SF-200 et le SF-210 dispose d’un astucieux mécanisme empêchant l’introduction simultanée de deux diapos dans l’appareil. La numérisation problématique des Kodachrome et autres émulsions disposant d’un cache en carton peu épais est résolu. Il est cependant nécessaire pour bénéficier d’un bon fonctionnement de ce nouveau système d’introduction, de ne scanner qu’un seul type de diapos à la fois en terme d’épaisseur.

Numérisation des négatifs APS

L’adaptateur pour film APS IA-20 s’insère en façade et accepte des films APS de 15, 25 ou 40 images (négatifs et positif). Il permet la numérisation de l’intégralité des films APS, à condition qu’ils aient été complètement développés.

L’utilisation de l’adaptateur est très simple, et les réglages effectués sur une photo après une prévisualisation, peuvent être dupliqués sur les autres photos de la pellicule APS. Le format peut également être défini individuellement (APS Classique, HDTV ou panorama).

Mise au point auto + réglage expo individuelSans ICEAvec ICE
Prévisualisation de 25 photos1:06 min1:06 min
Scan de 25 photos à 4000 dpi22:40 min36:10 min

Accessoires spéciaux de numérisation

L’accessoire FH-G1 permet la numérisation pour des données scientifique comme le scan de minéraux ou de préparations médicales.

Il s’agit d’un porte lame qui s’insère dans le scanner. Prévue à la base pour scanner des préparations médicales, on pourra en faire un autre usage comme le scan de microfilm, de film 16mm, des échantillons de roche, etc.

Caractéristiques Super Coolscan 5000 ED

  • Support : Négatifs et positifs, couleur et monochrome
  • Diapos 24 x 36 : Diapos avec monture de 1 à 3,2 mm d’épaisseur et de 49 à 50,8 mm de largeur ; le CHARGEUR DE DIAPOS SF-210 (optionnel) peut être utilisé afin de numériser jusqu’à 50 diapos avec des montures de 1,5 mm d’épaisseur.
  • Bandes de film 24 x 36 : 2 à 6 vues (2 à 40 vues avec l’ADAPTATEUR FILM EN BANDE AVEC BOBINEUSE SA-30 (optionnel)) ; des bandes de 1 à 6 vues peuvent être numérisées à l’aide du PORTE-FILM EN BANDE FH-3 (optionnel)
  • Film DX240 (Advanced Photo System) : Des cartouches de 15, 25 et 40 vues peuvent être numérisées avec l’ADAPTATEUR DE FILM DX240 IA-20(S) (optionnel)
  • Lames de prélèvement pour microscope : Des lames avec prélèvements (26 x 76 mm, de 0,8 à 1,5 mm d’épaisseur) peuvent être numérisées avec le PORTE-LAME POUR MICROSCOPE FH-G1
  • Ouverture / Définition de numérisation/Ouverture effective
    • MA-21, SF-210 : 25,1 × 36,8mm / 3946 × 5782 pixels / Similaire à une monture de diapo.
    • SA-21, SA-30 : 25,1 × 38,0mm / 3946 × 5959 pixels / 23,4 × 36,0mm.
    • IA-20(S) : 18,6 × 28,4mm / 2916 × 4453 pixels / 16,1 × 27,4mm.
  • Système de numérisation : Optique fixe, système de numérisation mono-passe à support parallèle ajustable.
  • Source d’éclairage : DEL Infrarouge et R, V et B.
  • Capteur d’image : DTC bilinéaire avec 3964 pixels.
  • Sélection des couleurs : Effectuée par les DEL RVB.
  • Résolution d’analyse : Jusqu’à 4000 points par pouce.
  • Conversion analogique-numérique : 14 bits par couleur.
  • Densité : 4,8.
  • Données en sortie : 8 ou 16 bits par composante (couleurs vraies et niveaux de gris).
  • Mise au point : Automatique et manuelle ; cible pour la mise au point automatique sélectionnable par l’utilisateur.
  • Interface : USB 2.0
  • Alimentation : CA 100–240V, 50/60Hz
  • Environnement
    • Température : 10 – 35°C
    • Humidité relative : 20 – 60%
  • Dimensions (L x H x P) : 96 x 172 x 315 mm.
  • Poids (environ) : 3kg
  • Orientation : Horizontale ou verticale (avec le SF-210 : horizontale uniquement ; avec le SA-30 : verticale uniquement)
  • Temps de numérisation : (temps nécessaire à la prévisualisation ou à la numérisation si aucune option n’est sélectionnée)
    • Prévisualisation : 11 secondes
    • Numérisation* : 20 secondes
      *Comprend le temps nécessaire à l’affichage de l’image numérisée.