Portax UMV-20

Portax UMV-20Le Portax UMV-20 est une unité de montage simple. Elle a été conçue pour répondre aux besoins des utilisateurs. Aucune de ses fonctions n’est superflue. Ses Atouts principaux : le pilotage du magnétoscope qui lui est associé via la télécommande infrarouge : l’affichage du compteur en temps réel ; la précision des points d’entrée et de sortie ;  sa fonction de correction des signaux audio et vidéo. Un matériel de post-production vidéo efficace.

Christian Dartevelle – janvier 1989

Originale à plus d’un titre, l’unité de montage UMV-20 constitue une solution très intéressante aux problèmes d’assemblage ou d’insertion de séquences. Il met en œuvre un appareil lecteur (camescope ou magnétoscope) et un appareil enregistreur, ce dernier étant le plus souvent un magnétoscope. Le magnétoscope lecteur est associé à un pupitre de commande, à partir duquel il est possible de « piloter » les fonctions « enregistrement » et « pause » du magnétoscope de montage. L’UMV-20 mémorise les codes de télécommande par infrarouge, des deux fonctions « enregistrement » et « pause » du magnétoscope enregistreur : il va de soi que le magnétoscope employé à cet effet est sensible aux faisceaux infrarouges.

Néanmoins, pour le cas où cette formule ne serait pas envisageable (télécommande par fil notamment), l’utilisateur de l’UMV-20 pourra recourir à un adaptateur de télécommande par fil, proposé en option.

Pour ce qui suit, nous ne considèrerons que l’utilisation « classique » de l’unité UMV-20, effectivement fondée sur la télécommande du magnétoscope enregistreur. Différente de toutes les tables de montage qu’il nous a été donné d’expérimenter, l’UMV-20 est donc articulée autour d’un magnétoscope Sécam, lecteur uniquement. Mais un lecteur particulier puisque « piloté » par un pupitre intégré. Ce même pupitre régit également les fonctions de base du magnétoscope enregistreur associé. Lequel peut appartenir à un format quelconque : VHS, Vidéo-8, Beta, U-Matic…

Si le magnétoscope enregistreur est pourvu d’une télécommande infrarouge, inutile dans ce cas de prévoir une adaptation -toujours délicate- entre les circuits émetteurs d’instructions en provenance de l’unité de montage, et les circuits récepteurs du magnétoscope enregistreur dont les codes de télécommande doivent être mémorisés au préalable. Une opération simple, puisqu’il suffit de diriger le faisceau infrarouge de la télécommande du magnétoscope de montage vers l’émetteur-récepteur infrarouge situé à l’arrière de l’appareil. Le code est ainsi stocké en mémoire, jusqu’à introduction d’un nouveau code.

Correction des signaux vidéo

Commande Portax UMV-20L’UMV-20 mémorise le point d’entrée (début) et le point de sortie (fin) de la séquence à monter. Une intervention facilitée par la fonction de recherche, en lecture avant, et à vitesse variable, de début et de fin de séquence. Actionnée par une commande rotative (bouton moleté de grand diamètre), elle repère – à l’image près – ces points d’entrée et de sortie, affichés en minutes, secondes et trames (1 s = 25 trames ; 1 trame = 1 image) sur le compteur à diodes électroluminescentes (LED). Toutefois, cette possibilité de recherche à vitesse variable n’existe pas en marche arrière. Dans le cas où l’utilisateur est allé trop avant, reste la possibilité de recourir à une commande de correction agissant, trame par trame, sur les valeurs affichées sur le compteur à diodes, et cela à la vitesse d’une image par seconde. Quoi qu’il arrive, le contrôle avant montage automatique de la séquence repérée est conseillé. Il suffit de solliciter la touche ESSAI qui engage automatiquement la recherche du point d’entrée sélectionné, déclenche la lecture à ce point précis (signalé par un « bip » sonore) jusqu’au point de sortie (autre « bip »), suivi d’un arrêt sur image.

La mémorisation des points d’entrée et de sortie d’une séquence à assembler doit être assortie d’un ajustage, sur le magnétoscope enregistreur, des délais de départ et d’arrêt du mécanisme de défilement (variables d’un modèle sur l’autre). Délais préprogrammés par l’UMV-20, sur 1 seconde et 10 trames avant le point d’entrée (départ) ; sur 10 trames après le point de sortie (arrêt). Il s’agit bien évidemment de valeurs standards que l’on a tout intérêt à adapter aux caractéristiques du magnétoscope employé ; qu’il s’agisse de passer en « enregistrement » ou en « pause à l’enregistrement». Ces délais de départ et d’arrêt seront définis une fois pour toutes à partir d’un montage « test ». Les corrections des valeurs préprogrammées de l’appareil (prévues pour les secondes et les trames) seront mémorisées afin d’ajuster ordre et temps de réaction.

L’UMV-20 assume également d’autres types de corrections préliminaires au montage proprement dit. Elle peut modifier la saturation des couleurs, le contraste ou la définition des images destinées à la copie. Mais elle agit aussi sur les signaux audio : équilibre graves/aigus des signaux d’accompagnement ; mixage éventuel avec une autre source (magnétophone, lecteur laser, microphone… ) ; dosage. Ces corrections s’appliquent aux signaux audio et vidéo émanant de la cassette lue par la section « magnétoscope » de l’UMV-20, ou provenant d’une autre source (magnétoscope auxiliaire, camescope) reliée aux entrées auxiliaires. Chose intéressante à signaler, cette table de montage corrige les signaux vidéo en Sécam ; et en Pal moyennant la commutation d’un petit sélecteur situé à l’arrière du pupitre. Ce travail en Pal suppose que la source extérieure soit au standard Pal car, rappelons-le, la section « magnétoscope » de l’UMV-20 ne peut lire que les cassettes en Sécam. Tout commence donc par la mémorisation des codes d’enregistrement et de pause (ou d’arrêt pour certains camescopes) de la télécommande du magnétoscope de montage, selon une procédure déjà évoquée. La deuxième étape conduit à positionner l’unité de montage devant le magnétoscope enregistreur, leurs cellules d’émission et de réception infrarouges étant placées dans le même axe. Pour une réception convenable des codes de commande, la distance maximale séparant les deux appareils ne doit pas excéder 3 mètres.

Bien que tous les types de magnétoscopes puissent être télécommandés par faisceau infrarouge, certains se montrent plus « lents » que d’autres (format Beta notamment) à mémoriser les codes de commande. Il faudra les leur répéter en ajustant la distance entre la télécommande et l’émetteur/récepteur infrarouge de l’UMV-20 : ce que précise du reste la notice d’utilisation, fort détaillée.

Connexion Portax UMV-20L’UMV-20, placée sur le dessus du boîtier du magnétoscope de lecture, présente des fonctions lisibles, bien disposées et libellées en français. Aucun risque de confusion n’est donc possible, d’autant que des sécurités de blocage s’opposent aux manœuvres interdites. Cependant, l’utilisateur évitera, en phase de montage, d’intervenir sur les touches de commande du magnétoscope lecteur de l’unité de montage, ce qui aurait pour effet d’attribuer des points d’entrée et de sortie à d’autres sections de la bande magnétique de la cassette enregistrée. Là, pas de verrouillage prévu…

Précision du montage

En cours d’utilisation, les touches activées brillent ou clignotent en guise d’avertissement. Leur délai de réponse est de 2 secondes environ ; et certaines touches (points d’entrée ou de sortie, recherche) ne devront pas être maintenues enfoncées au-delà de ce laps de temps, sous peine de les « désamorcer »… Cette table de montage sera jugée, par certains, comme manquant quelque peu de souplesse. Certes elle ne peut assembler qu’une séquence à la fois mais c’est le prix à payer pour sa remarquable précision, qui n’aurait pu être atteinte si l’on avait disposé de la faculté de mémoriser successivement plusieurs points d’entrée et de sortie.

Enfin, corrections exclues, l’unité pourra être utilisée comme un simple magnétoscope lecteur de salon. Son modulateur UHF autorisant la liaison directe sur l’entrée antenne d’un téléviseur Sécam.

Assemblage automatique

Indépendamment de la très grande précision de repérage des points d’entrée et de sortie de la séquence sélectionnée ( ± 1 image), l’unité de montage UMV-20 prend en charge, de manière entièrement automatique, toutes les opérations de montage sur le magnétoscope enregistreur. Celui-ci, nous l’avons vu, reçoit ses ordres du pupitre de montage, via la restitution des codes infrarouges mémorisés à partir de la télécommande du magnétoscope. Ainsi, dans la phase finale dite d’assemblage, le magnétoscope lecteur de l’UMV-20 commence par positionner la bande magnétique légèrement en amont (4 secondes) du point d’entrée ; puis il port en lecture mais ne déclenche l’enregistrement du magnétoscope de montage qu’à l’instant précis où il repère le point d’entrée. La fin de te même enregistrement est ensuite automatiquement déclenchée -commutation en mode « pause » lorsque la bande franchit le point de sortie ; le magnétoscope lecteur de l’UMV-20 opérant l’arrêt sur image 4 secondes plus tard.

Caractéristiques Portax UMV-20

Section magnétoscope

  • FORMAT : VHS
  • STANDARD : Sécam
  • FONCTIONS : Lecture à vitesse variable (marche avant) – lecture à vitesse rapide (marche arrière) – arrêt sur image
  • COMPTEUR : Affichage en temps réel (h/mn/s/trames)
  • GENERATEUR DE MIRE : Intégré
  • MODULATEUR : UHF norme L (Sécam)

Section pupitre

  • FONCTIONS : Mémorisation des points d’entrée et de sortie – analyseur de codes infrarouges – télécommande du magnétoscope de montage – recherche automatique des points d’entrée et de sortie – assemblage automatique de la séquence mémorisée – ajustage des délais de déport et d’arrêt

Section correcteur

  • FONCTIONS : Mixage de deux sources audio – entrées auxiliaire
    et microphone – entrée et sortie « antenne » coaxiales TV – réglage graves/aigus – ajustage de la saturation des couleurs (Pal/Sécam) – réglage des contrastes – ajustage de la définition.
  • ENTREES AUDIO/VIDEO : Prises cinch ; 2V/75 ohms (vidéo) ; 500 m V/50 kOhms (audio aux.); jack; 5 m V/3 kOhms (micro)
  • SORTIES AUDIO/VIDEO : Prises cinch + BNC (vidéo non corrigée) ; 1 V/75 ohms (vidéo) ; 500 m V/50 kOhms
  • DIMENSIONS (H × L × P) : 14,5 ×27,9×34,5 cm
  • PRIX INDICATIF : 7500 F (1143 €)

Les plus

  • L’association magnétoscope/pupitre de commande
  • La simplicité d’utilisation
  • La recherche avant à vitesse variable
  • La commande du magnétoscope de montage par faisceau infrarouge
  • L’affichage du compteur en temps réel
  • La précision des points d’entrée et de sortie
  • Les corrections audio/vidéo
  • Les inscriptions en français

Les moins

  • La recherche arrière à vitesse rapide
  • La possibilité de ne travailler que sur une seule séquence
  • L’absence de verrouillage des fonctions du magnétoscope
  • Les corrections vidéo limitées
  • Les barres parasites en arrêt sur image

cv 013