Cintel de Blackmagic

On se demande souvent d’où va provenir le contenu des images pour les nouveaux téléviseurs 4K ? Alors qu’un nombre réduit de films a été tournés avec des caméras numériques 4K, ils ont été la plupart du temps finalisés en 2K (HD).  Il y a en revanche un très grand nombre de contenus tournés en 16 et 35mm et de nombreux films sont toujours tournés dans ce format.

Numérisation 4K

cintel-open

Jusqu’à présent le procédé de numérisation en 4K (UHD) était très couteux. Une fois de plus, Blackmagic est venu à la rescousse en proposant un télécinéma UHD susceptible de réaliser un transfert de films 16mm et 35mm en 4K à un tarif défiant toute concurrence.

Il y a déjà quelque temps Blackmagic a racheté Cintel, connu pour sa gamme de télécinéma « Rank Cintel », puis plus tard avec les C-Reality, Ursa et Millenium. Aujourd’hui la technologie est utilisée pour proposer un télécinéma pour seulement 22 000 € !

Blackmagic étant également propriétaire de la suite d’étalonnage « Da Vinci Resolve », le scanner est livré avec, rendant ainsi plus simple la mise en place d’une solution complète de transfert de films, proposée pour seulement une fraction de ce qu’un tel ensemble couterait normalement.

Le nouveau scanner Cintel de Blackmagic utilise l’interface Thunderbolt 2 d’Apple afin de pouvoir être connecté directement sur un Mac. Il est ainsi capable de numériser des images en pleine résolution UHD (3840 x 2160) à 30 images par seconde. La numérisation est réalisée directement sur le Mac, il n’y a donc pas de temps perdu à recopier des fichiers sur l’ordinateur pour pouvoir travailler en postproduction.

Le scanner est livré en standard avec une stabilisation d’image Image Mill, ainsi qu’un logiciel de réduction du grain. En option un couloir de film 16mm, en plus du couloir de film 35mm, ainsi qu’un système d’avance image par image permettant d’aller encore plus dans la stabilisation des images.

Le scanner utilise à bon escient le brevet Cintel de diffusion de la lumière en réduisant visiblement les rayures et les poussières. Il utilise également une LED trois couleurs (rouge vert bleu) pour l’éclairage du film couplé à un capteur d’image ultra sensible. L’usage de la technologie LED permet d’éviter un échauffement du film ou un affadissement des couleurs, ce qui est particulièrement important lorsque l’on numérise les négatifs originaux provenant directement de la caméra.

Un produit haut de gamme, productif

Blackmagic à pris l’habitude de présenter des produits mêlant intelligemment des technologies éprouvées avec les dernières technologies comme le Thunderbolt 2, permettant ainsi de faire face à l’évolution technologique nécessaire avec l’UHD. Il n’y a pas que les antécédents de Cintel avec la stabilisation d’image Image Mill ou le système très efficace de diffusion de la lumière par sphère. Grant Petty, propriétaire de Blackmagic, fut en son temps ingénieur de télécinéma sur une Ursa Gold pour le transfert de film et il a donc une grande expérience dans ce domaine.

Cintel de BlackMagic