Videonics CommandPost

videonics command postUn clavier dédié pour monter ses films ? Le CommandPost de Videonics renouvelle le genre pour l’ordinateur, toutes applications confondues, même hors vidéo.

Sylvain Pallix – juilllet 2000

Le CommandPost est un matériel de post-production vidéo  destiné au pilotage de vos logiciels sous Mac ou PC. Raccordable sur prise USB, cet appareil se propose de relayer votre clavier ou de le compléter. Sa conception avec T-Bar et Jog/Shuttle en fait d’abord un instrument conçu pour les monteurs. Le logiciel de programmation est d’ailleurs précalibré pour des softs comme Adobe Premiere, Digital Origin Edit DV ou bien In:Sync Speed Razor. La vidéo n’est pas une exclusivité puisque le logiciel permet d’affecter aux touches les commandes de tout autre programme. On pourra donc utiliser le CommandPost avec des softs de Compositing, retouche photos, création 3D ou les jeux.

3 logiciels de montage

Testé sous Adobe Premiere, Digital Origin EditDV et Canopus Raptor (sur PC avec une DVRaptor), le produit se révèle facile à programmer. Les deux premiers logiciels cités disposent d’un jeu de commandes préétablies qui restent modifiables. Pour cela, il suffit de se référer aux raccourcis clavier indiqués dans l’aide ou le manuel pour les appliquer.

A l’usage, on se rend compte que le Jog/Shuttle n’offre pas la souplesse d’accélération et décélération des matériels analogiques. Avec la carte et les logiciels utilisés on obtient l’avance image par image avec le Jog, mais la Shuttle ne permet que des sauts de puce de 5 images mini ou de point de montage en point de montage. La console Videonics n’y est pour rien. Il faut que les cartes vidéo et leurs drivers apprennent, pour une majorité d’entre eux, à gérer la vitesse variable sur les pistes de montage. Idem pour la gestion directe des transitions avec le T-Bar. A l’origine, ce type de manette a été conçu pour gérer manuellement les transitions entre deux plans sur les régies analogiques. Si elle était fonctionnelle avec les cartes d’entrée de gamme traitant les effets temps réel, cette capacité intéresserait les Pinnacle DV500 et Matrox RT2000.

Quant au court Joystick qui fait office de souris, il gagnerait à être remplacé par un Trackball pour un positionnement plus souple du pointeur.

Conclusion

Son rival reste le tandem clavier souris dont il entend s’affranchir. La maîtrise des raccourcis clavier et du Scrubbing à la souris permet de monter rapidement. De plus, l’évolution du système impose à Videonics d’établir des partenariats avec les fabricants de cartes pour un meilleur rendement. A noter, pour environ 600 F, il existe même un clavier dédié Adobe Premiere avec des touches colorées plus des symboles pour faciliter la prise en main.

Pour ceux qui n’auraient pas les 2200 F à investir dans le CommandPost, certaines manettes de jeux (de 200 à 500 F) intègrent un logiciel pour programmer les touches de la même façon. Là aussi les fonctions de votre logiciel de montage peuvent être prises en compte. C’est moins chic, et pour ce prix-là, pas de T-Bar ou de Jog/Shuttle.

Caractéristiques CommandPost

  • Standards : Mac et PC.
  • Compatibilité : Tous logiciels sous Mac OS et Windows 98 et 2000 (NT exclus).
  • Nombre de touches standard : 15 (programmables)
  • Jog-Shuttle : 16 zones sensibles (programmables).
  • T-Bar : 8 zones sensibles (programmables).
  • Connectique : Câble sur port USB.
  • Poids : 1 kg.
  • Garantie : 1 an.
  • Prix : Envrion 2200 F (335 €)

CV 140