Eumig Mark S

Le projecteur de films sonore super 8 Eumig Mark S est un des plus récents appareils offerts à l’amateur huitiste sur le marché européen.

Eumig Mark S

De ce fait, c’est un des appareils les mieux étudiés et probablement le plus simple à faire fonctionner : autrement dit l’Eumig Mark S exige le minimum de connaissances techniques et le plus court apprentissage de la part du cinéaste pour faire du film sonore. Ses performances sont largement suffisantes pour assurer une excellente projection dans une très grande pièce d’appartement (soit une distance moyenne de 8 m). Et tout ceci au départ d’un encombrement très réduit, d’une maniabilité extrême et, sans accessoires nombreux.

 

Eumig Mark S 1.Chargeur automatique du film.

2. Fenêtre et couloir de projection image.

3. Têtes de lecture enregistrement on.

4. Réglage du son.

5. Débiteur entraînement film.

6. Commutateur marche AV/AR film et allumage lampe projection.

Cet appareil peut fonctionner sous toutes les tensions comprises entre 110 et 250 volts du courant alternatif 50 ou 60 périodes, c’est-à-dire pratiquement dans n’importe quel pays du monde. Le circuit du film est très simple, lechargement semi-automatique… : avec un peu d’entrainement, on charge l’appareil en 30 secondes. Il accepte des bobines de 120 m soit 20 à 30 minutes de projection selon cadence et, défile au choix à 18 ou 24 images/seconde.

Un seul commutateur à cinq positions assure le défilement avant ou arrière du film, avec ou sans éclairage projection. Celui-ci est fourni par une minuscule lampe de quartz à vapeur d’iode. Un objectif de focale variable 13-25 mm permet d’obtenir une image de dimensions convenables sans grand recul, ou de luminosité correcte à distance moyenne. Cadrage et classique mise au point complètent les manœuvres concernant l’image.

Quant au circuit électronique concernant le son, il est commandé par un seul bouton assurant à la fois l’allumage et le « réglage du volume », tandis qu’une touche rouge « enregistrement » permet la mise volontaire en service des têtes d’effacement-enregistrement. Un relais met automatiquement ces têtes hors service dès l’arrêt du défilement du film, éliminant par là même toute possibilité d’effacement accidentel. Deux plots lumineux vert et rouge attestent l’aptitude instantanée de l’appareil : reproduction ou enregistrement.

On cherche en vain des boutons de mixage et réglage séparés des volumes « son »… car si l’appareil est conçu pour recevoir à la fois :

  • la parole venant d’un micro (le commentaire) et,
  • la modulation venant d’un tourne-disques, magnétophone ou récepteur radio (le fond musical)…

…le dosage convenable des deux est assuré automatiquement par l’enregistreur de l’appareil qui « abaisse » le fond musical dès que l’on parle dans le micro, et le remonte quand cesse l’émission du texte.

Le haut-parleur incorporé permet l’écoute près de l’appareil qui est suffisamment silencieux. Mais il est possible de brancher un haut-parleur supplémentaire à disposer sous l’écran, réalisant ainsi les conditions normales de projection.

Autres projecteurs super 8 sonore