Expelec Autocut AC 250S

Expelec Autocut AC 250SCette table de montage s’adresse à ceux qui ne veulent pas s’encombrer d’un système de post-production vidéo complexe et coûteux. Mais l’Autocut AC 250 S n’est pas rudimentaire pour autant.[no_toc]

Connectique

L’Expelec est livrée d’origine avec deux câbles de télécommande : Control L et 5 broches. Le premier convient à un lecteur (camescope ou magnétoscope) Sony, Canon, Nikon, Fuji, etc., le second aux produits Panasonic et à leurs clones. Les paramètres de pilotage du lecteur (lecture, pause, avance rapide, etc.) sont déjà mémorisés et stockés à l’intérieur de la table. Voilà qui épargne à  l’utilisateur une série de manipulations fastidieuses. Côté enregistreur, la table est compatible avec la quasi totalité des grandes marques de magnétoscopes. En revanche, quoique l’opération ne soit pas compliquée, il faut paramétrer l’enregistreur.

Après avoir connecté le capteur infrarouge à l’AC250S et l’avoir placé devant la fenêtre du magnétoscope, il suffit d’appuyer sur la touche Program. Installer ensuite la télécommande du magnétoscope devant le capteur infrarouge de la table sans oublier d’enlever la pellicule protectrice se trouvant sur celui-ci.

Appuyer alors, par exemple, sur la fonction lecture de la table en faisant de même sur la télécommande de l’enregistreur et la mention « OK » apparaît si l’opération de mémorisation a réussi. Idem pour les autres fonctions (Pause, Enregistrement, Avance et Retour rapide). Il est possible (et même indispensable) de régler le temps de Préroll de l’enregistreur entre 0 et 3 secondes.

L’éditeur se connecte sans difficulté. Il dispose d’entrées et sorties vidéo composites Pal (8 mm/VHS) ou Y/C (S-VHS/Hi-8) et de prises RCA pour le son.

Pour contrôler l’image, il suffit de brancher le magnétoscope enregistreur sur le téléviseur.

Montage

Une fois l’installation et les branchements effectués, l’Expelec fonctionne très simplement. En découle un grand plaisir d’utilisation. Deux modes de montage sont proposés : manuel ou automatique.

Le mode manuel

Bouton Montage Expelec Autocut AC-250SCe mode est le plus précis et le plus rapide. Il s’apparente à un montage à la volée. La procédure est la suivante : placez le magnétoscope en pause/enregistrement et le lecteur en lecture. Une pression sur la fonction In ou Record de la table, sélectionne le point d’entrée de la séquence choisie et relâche la pause de l’enregistreur. Une nouvelle pression sur Out ou Pause replace l’enregistreur en mode Pause tandis que le lecteur continue sa course. Si votre lecteur comporte une bague Jog/Shuttle, l’avance image par image devient inopérante.

Le mode automatique

Il permet de monter suivant un script capable de gérer de 1 à 192 séquences, leur intitulé, leur ordre, leur durée ainsi que les transitions avec ou sans fondu. La méthode de montage est classique, avec les traditionnels points d’entrée Cut In et de sortie Cut Out. Cette procédure apporte une moins bonne précision que la précédente. Sur un montage de 89 séquences, les glissements se sont révélés de plus en plus importants, au fur et à mesure que l’éditeur accumulait les séquences en mode montage ou Perform.

Hors montage, il est possible de supprimer une séquence, de la déplacer, de la copier autant de fois que nécessaire, de modifier les points d’entrée et de sortie et d’effacer une scène. Une pile placée à l’arrière de la table permet de sauvegarder la mémoire du dernier montage réalisé.

Dans les deux modes de montage, les séquences s’avèrent mémorisables et interchangeables à volonté avec possibilité de Cut ou fondu au noir ou au blanc automatique au début et à la fin de chaque séquence. La durée des fondus s’ajuste, elle peut aller de 0 à 10 secondes. Un « rehausseur » de signal (correcteur contour) ou Enhancer corrige la qualité de l’image et empêche les couleurs de « baver ».

Rappelons à ce sujet, qu’un correcteur n’est pas destiné à améliorer une copie provenant d’un original de moyenne ou mauvaise qualité mais de réduire les pertes lors de la copie d’un original correct. Il est possible grâce à la fonction Preview de visualiser les scènes avant leur enregistrement. De plus, une fois le montage achevé, si le résultat vous paraît insatisfaisant, rien ne vous interdit d’ajouter des séquences supplémentaires.

Utilisation

A l’issue de ce test effectué avec un magnétoscope Sony Hi-8 EVC-2000 et un enregistreur Panasonic S-VHS NV-FS100 HF, la table de montage Autocut AC-250S apparaît comme un éditeur très convivial. Ses principaux mérites restent sa simplicité de fonctionnement et sa rapidité de mise en œuvre.

En revanche, le montage s’effectue au compteur. Par conséquent l’imprécision se mesure en secondes et non en images. Il est impératif de bien régler les temps de Préroll de l’enregistreur. J’ai personnellement placé mes Cut In dix images avant le point d’entrée réellement choisi pour obtenir un écart inférieur à une seconde, ce qui est très raisonnable pour une table « basique » et à ce prix.

Rivales

Videonics Thumbs TU1Un peu plus onéreuse, la Videonics Thumbs TU1 est certainement la principale rivale de l’Expelec. Elle autorise un Montage de 62 séquences avec gestion des time code VITC et RCTC et peut générer un VITC pour un montage en copie de travail. La connectique du lecteur s’effectue par câble Lanc Sony ou 5 broches Panasonic. Elle pilote l’enregistreur par infrarouge. Avec une mémorisation de 99 séquences, la Hama Vidéocut 220 assure les fonctions de sélection et d’assemblage des séquences elle permet une grande précision quant au choix des points d’entrée et de sortie grâce à sa molette d’avance image par image. Compatible par câble avec les produits Sony, Canon et Panasonic, elle reconnaît le time code RCTC.

Conclusion

L’Expelec est une table de montage sympathique, présentant un excellent rapport qualité/prix. Quoique très simple à utiliser, elle offre des possibilités variées. On lui reproche surtout sa précision relative. Autre regret, elle effectue parfaitement les assemblages de séquences, mais, comme la très grande majorité de ses concurrentes, elle ne dispose pas de fonction d’insertion (enregistrement d’une séquence sur une autre séquence en conservant le son de la séquence supprimée). Signalons pour finir qu’il est possible de lui adjoindre le titreur VT-100 de la même marque (moins de 1100 F (167 €)).

Caractéristiques Expelec Autocut AC 250S

  • Menu : Sur écran – Fonction Preview
  • Formats : Pal-Y/C
  • Gamme de fréquence : 5 MHz (composite), 5,5 (Y/C)
  • Pilotage lecteur : Câble Lanc (Sony) ou 5 Broches (Panasonic)
  • Pilotage enregistreur : Infrarouge.
  • Précision : +/- 1 seconde
  • Dimensions : 270 × 170 × 50 mm.
  • Poids : 1 kg.
  • Accessoires : Câbles Sony/Panasonic et infrarouge.
  • Fonction : Pupitre de montage une source Audio/vidéo avec fondu au noir ou blanc intégré et mémorisation de 192 séquences. Correcteur d’image.
  • Prix indicatif : 2000 F (304 €)

En bref

Pour moins de 2000 F, elle effectue un montage avec mémorisation de 192 séquences, offre le fondu au noir ou au blanc et la correction. L’utiliser est un jeu d’enfant.