Filmer en Super 8

camera super 8

Si chaque caméra super 8 possède des caractéristiques qui lui sont propres, elles disposent néanmoins de fonctions identiques. A l’exception faite des modèles professionnels, les caméras super 8 ont été conçues pour le grand public.

Filmer en super 8 est simple et les caméras sont généralement faciles à utiliser. Si vous avez la chance de posséder le mode d’emploi de votre caméra, lisez-le ! Vous découvrirez des fonctions et apprendrez des choses oubliées à causes des caractéristiques modernes de nos appareils de prises de vues.

Les caméras super 8 sont très robustes et résistent bien mieux que les 1ier caméscopes bourrés de mécanique d’entrainement compliqués et d’un tube électronique fragile. Nous vous recommandons cependant de réaliser un test avec une première bobine de 15 mètres afin de vérifier que la caméra fonctionne correctement. Testez les différentes fonction pour voir le résultat. Vérifier le bon fonctionnement de la cellule qui est la source principale des problèmes que l’on ne peut pas déceler au moment du tournage.

Les piles

Votre caméra ne fonctionne pas. Avez-vous pensé aux piles ? Et oui ! Il fut un temps où il fallait des piles car les accus, appelés aujourd’hui batteries, étaient tellement peu performants que seules les piles pouvaient être envisagées pour faire fonctionner une caméra super 8.

Si en changeant les piles cela ne fonctionne toujours pas, vérifier que les anciennes n’ont pas « coulées ». Les anciennes piles gonflaient en faisant suinter un liquide acide qui attaquait les parties métallique assurant le contact électrique. Si votre compartiment pile est rongé, et un peu rouillé, il faudra vous armer de patience pour le nettoyer délicatement avec un abrasif fin.

Pensez à changer les piles lorsqu’elles donnent des signes de faiblesses. Celle-ci entrainent le moteur de la caméra, et si le moteur ne tourne pas à la bonne vitesse vous allez filmer en accélérer car vous prendrez moins d’images par seconde, mais le projecteur ou le scanner super 8 pour la numérisation rebasculera à 18 ou 24 images pas seconde ce qui reviendra à accélérer votre film !

La cellule

Il s’agit du point faible de votre caméra et il est indispensable de vérifier son bon fonctionnement avant d’envisager de filmer en super 8.

Elle permet le dosage de la quantité du lumière qui viendra impressionner la pellicule super 8.

Soit le système d’exposition est automatique et, grâce aux mesures fournies par la cellule, le diaphragme de votre objectif s’ouvre ou se ferme en fonction de l’éclairement. Soit le système est manuel et la cellule vous donne les indications nécessaires pour que vous puissiez effectuer les bons réglages sur le diaphragme de l’objectif.

Si vous avez le choix préférez une caméra avec une cellule TTL (ce qui signifie « Thru The Lens », littéralement à travers l’objectif). Vous ne ferez pas piéger en filmant à l’ombre un sujet éclairé ou inversement. Les cellules TTL vous donnent des indications sur la quantité de lumière à l’endroit où l’objectif de la caméra est pointé et non à l’endroit où la caméra se trouve. Par ailleurs un système manuel vous autorisera une meilleure maitrise de la lumière, dans le cas d’un contre jour par exemple.

La dioptrie

La dioptrie c’est le viseur tout simplement. Il est indispensable, comme pour un réflex moderne, de l’adapter à votre vue car de lui dépendra la qualité finale de votre mise au point.

Pour régler la dioptrie pointez votre caméra vers un élément assez éloigné et zoomez au maximum dessus. Mettez en ensuite la bague de mise au point sur l’infini (?). Vous pouvez maintenant faire la mise au point de la dioptrie pour vous. Désormais la dioptrie est réglée pour votre vue, il ne faut plus y toucher sauf si une autre personne a utilisé la caméra et modifié la dioptrie.

Désormais chaque fois que vous aurez une image nette dans le viseur de caméra, elle sera nette sur l’écran quand vous la regarderez.

Le compteur de métrage

CompteurMetrageSuper8La majorité des caméras super 8 disposent d’un compteur indiquant la longueur restante de film. Les indications sont souvent en pieds (« feet ») et en mètres. Sachez qu’un chargeur dispose de 15 mètres de films, soit 50 pieds.

Ces 15 mètres permettent de filmer approximativement 3 minutes et 20 secondes pour une cadence de 18 images par seconde, ce qui est la cadence de prédilection du cinéma amateur, et environ 2 minutes et 40 seconde pour une cadence de 24 images par seconde, choix des professionnels qui permet une plus grande fluidité des mouvements.

Certaines caméra disposent également d’une fonction qui averti par un signal sonore la fin du chargeur super 8, et certaines disposent même de l’indication du métrage dans le viseur.