Futek FA404 & FA707

Hissez les couleurs

Futek FA404 & FA707Utilisables ensemble ou séparément, le correcteur vidéo Futek FA-404 et le correcteur générateur de couleur Futek FA-707 constituent, pour un investissement modeste, deux bons éléments de départ pour l’acquisition d’un ensemble de matériel de post-production vidéo.

Christian Dartevelle – mars 1990

Originaires du Japon, et fabriqués par la firme Future Technology, le correcteur vidéo FA-404 et le correcteur couleur FA-707 s’adressent principalement à ceux qui pratiquent la copie et le montage. Ces deux appareils complémentaires peuvent être utilisés ensemble ou séparément.

Le premier, le FA-404, aioute à ses fonctions de correction vidéo celle de distributeur de signaux, tant audio (stéréo) que vidéo. Il est équipé de 12 sorties pour signaux vidéo et audio pour la mise en parallèle d’une batterie de magnétoscopes de copie, et de moniteurs de contrôle. Le FA-707 intervient avant tout sur la couleur des images transférées, mais il peut également générer des fonds colorés ou une mire de contrôle. Il se prête à la réalisation de fondus à l’ouverture et à la fermeture « Fade in » « Fade out », sur les signaux transférés audio ou vidéo. C’est un appareil tout à fait adapté à une utilisation institutionnelle du monde de l’audio-visuel : salles de conférences, stands d’exposition, entreprises, écoles…

Cinq commandes rotatives régissent son utilisation. Les deux premières interviennent sur le niveau des signaux audio et vidéo. Cependant, leur action a été volontairement bridée. Tout au plus peut on légèrement éclaircir ou assombrir les images afin de les « déboucher » ou, d’en forcer le contraste.

Avec les commandes référencées « Sharpness » et « Vidéo NS », le contour des images et leur niveau de bruit peuvent être sensiblement modifiés. La mise en oeuvre de la première accentue les détails les plus lins, jouant sur la netteté globale des images. Le résultat est obtenu par suramplification des fréquences vidéo les plus élevées. Ainsi, en cours de copie, il est possible de  compenser en grande partie la perte de netteté inhérente à une telle intervention. On ne peut, toutefois, aller très loin dans cette direction. Les images obtenues dans ces conditions sont rapidement accompagnées d’une granulation réduisant sensiblement le rapport signal/bruit. Mais il est possible de rétablir l’équilibre en jouant sur la commande « Vidéo NS » (« Noise Suppressor »). La granulation s’adoucit ainsi que les contours. Attention cependant, poussée à l’extrême cette intervention a tendance à neutraliser l’effet de la commande « Sharpness ».

Contrôle actif sur écran

Fort heureusement la fonction « Split Line » offre la possibilité de diviser en deux l’écran des moniteurs ou des téléviseurs reliés aux prises de sortie vidéo situées sur la face avant de l’appareil. Cette ligne pouvant se déplacer latéralement, à sa gauche se trouve l’image originale, et à sa droite apparaît la portion de la même image après corrections. Ce procédé rend très aisée l’appréciation des effets des corrections sur le soulignement des contours ou la réduction de granulation.

Face avant et arrière Futek FA404 & FA707Pour les signaux audio, un effet similaire peut être obtenu sur la réduction du « souffle ». Ce rôle est dévolu à un dispositif réducleur de bruit, « Noise Reduction ». Son fonctionnement est calqué sur celui des réducteurs de bruit du type DNL (Dynamic Noise Limiter), utilisés en hi-fi, il y a quelques années, et repose sur l’atténuation des fréquences de faible amplitude supérieures du spectre audible.

Les deux dernières commandes sont constituées par les touches du sélecteur des entrées audio-vidéo. Celles-ci sont disponibles à la fois en façade et à l’arrière de l’appareil. Toutefois, pour éviter tout risque d’interférence, la priorité est donnée aux sources raccordées sur la face avant. C’est également à cet endroit que l’on doit connecter le moniteur de contrôle.

Autrement plus complexe et sophistiqué que l’amplificateur-correcteur, le FA-707 fait appel à un processeur vidéo qui agit sur les signaux de luminance et aussi de chrominance. Signaux dont l’appareil va être amené à modifier les niveaux des composantes RVB. Le FA-707 est conçu pour générer des signaux de couleurs. Soit pour créer un fond (position « Raster ») en faisant ressortir des titres émanant d’un générateur de caractères, soit pour délivrer des signaux correspondant à une mire normalisée de couleur.

Le FA-707 inclut également un dispositif de dosage automatique des niveaux audio (stéréo) et vidéo : le mode « Auto Fader». Cette fonction réalise des fondus à l’ouverture (apparition des images) et à la fermeture (disparition des images), à une vitesse pouvant être réglée à discrétion grâce au curseur « Fade Time ». « Fade in» et « Fade out » vont de pair avec le renforcement et l’atténuation des signaux audio d’accompagnement. Tout cela sans autre intervention que la mise en action du dispositif qui assure automatiquement et progressivement les transitions souhaitées.

Ces opérations sont réalisées en deux temps. Enclencher le « Fade in » si l’image est absente ou le « Fade out » si elle est présente à l’écran. Puis, après avoir opté pour un fondu au noir (« Black ») ou au blanc («White »), enfoncer la touche de mise en route ( « Start ») du dispositif. Images et sons apparaissent ou disparaissent alors progressivement.

Le point fort du FA-707 : la correction et la création des couleurs. Ce rôle est attribué à la section « Color Contrai » mise en oeuvre par un curseur linéaire et un joystick « Color Level ». Pièce maîtresse de cette section, ce petit levier de manoeuvre, orientable sur 360°, a un rôle similaire à une « balance » des blancs, comme le confirme son appellation « Color Balance ». Toutefois son action s’exerce sur les trois couleurs fondamentales (rouge, vert, bleu). Son efficacité est redoutable.

Si l’on se contente de déplacer le « Joystick » de façon purement circulaire, on peut effectivement attribuer, dans l’ordre, une dominante rouge, bleue ou verte aux images. Mais si l’on prend les positions concentriques intermédiaires ou si l’on opte pour des déplacements linéaires, les effets colorés obtenus passent par toutes les teintes de l’arc-en-ciel. Toutes les colorations sont alors permises étant donné que l’on dispose d’une palette de couleurs presque infinie.

Correction

C’est dire que l’on peut tout aussi bien choisir une dominante pastel que monochrome ou, pourquoi pas le ton sépia, même en partant d’images couleurs. Le passage au noir et blanc est envisageable à partir du moment où celles-ci comportent les signaux d’identification du Pal : les « Bursts ».

Les corrections de couleurs obtenues à partir de cet appareil présentent la particularité de pouvoir être dosées graduellement, très prononcées ou à peine renforcées. Un effet réalisé à partir du curseur« Color Level », possédant un crantage de repérage central. Mais celui-ci n’est activé qu’à une double condition : que l’on ait préalablement sélectionné le mode « Source » et enclenché la touche « Contrai » de la section générateur de couleur. Le FA-707 est aussi utilisé pour générer des fonds de couleur. Transitions entre les plans, mise en valeur titres obtenus à partir d’un générateur de caractères. Sa mise en fonction est commandée par la touche « Raster », tandis que la couleurs des fonds est définie au moyen de trois poussoirs, un pour chaque couleur primaire. Ces touches permettent d’obtenir par combinaisons les teintes intermédiaires telle que : blanc, jaune, cyan, magenta et noir. Le blanc : addition du rouge, du vert et du bleu. Le magenta : rouge plus bleu. Le jaune : rouge plus vert. Le cyan : vert plus bleu. Le noir : suppression des trois primaires.

Ces 8 couleurs fondamentales se retrouvent d’ailleurs, sous forme de bandes verticales d’égale largeur, lorsque l’on sélectionne la mire de réglage (« Color Bar»). Elles se présentent alors, de gauche à droite, dans l’ordre suivant : blanc, jaune, cyan, vert, magenta, rouge, bleu, noir. La stabilité de la couleur des fonds ou de la mire de réglage est liée à la présence de signaux de synchronisation nécessite une source de signaux vidéo connectée à l’entrée correspondante. Cela, bien que sur les positions « Raster » et « Color Bar », les images en provenance de la source choisie ne soient pas visibles. Faute de quoi, en effet, les fonds de couleur, ou la mire de barres, se trouvent affectés par un décrochage vertical.

Synchro signal

Connexion FA-707
Le FA-707 possède quatre sorties et quatre entrées audio-vidéo destinées à sélectionner une source au choix parmi les quatres possibles.

Si l’on ne dispose pas d’une source vidéo externe de synchronisation, on peut néanmoins se tirer d’affaire. Le FA-707 est en effet équipé d’un circuit de synchronisation interne qu’il convient de mettre en service dans ce cas précis. Lorsque l’on repasse en position « Source » – donc en mode de visualisation des images – c’est à nouveau sur les signaux de la source externe que les circuits de l’appareil doivent être synchronisés. Dans le cas contraire, on observerait une désynchronisation des images : lent défilement horizontal de celles-ci, et décrochage dans le sens verticale. Précisons à ce propos que le sélecteur de synchronisation SYNC en question se trouve situé à l’arrière du FA-707 et que les positions INT et EXT sont clairement repérées. Le mode de synchronisation interne est rappelé, sur la face avant de l’appareil, par un voyant lumineux. Les branchements à l’appareil sont tous réalisés au moyens de prises cinch (phono), aisément identifiables par leurs couleurs respectives : jaune pour la vidéo ; blanche (voie gauche) et rouge (voie droite) pour l’audio. Réalisé avec beaucoup de soin et faisant appel à une technologie de haut niveau (processeur et circuits LSI) le FA-707 s’est révélé à la  fois souple et pratique. Les résultats obtenus ont été tout à fait convaincants, notamment au niveau de la correction des couleurs. Ainsi que  nous avons pu l’expérimenter, nous n’avons eu aucune difficulté à rattraper des enregistrements vidéo, volontairement « ratés » en utilisant la « balance » des blancs de façon erronée. De même nous avons pu aisément effectuer la « coloration » de séquences auxquelles nous souhaitions donner une touche particulière. De ce double point de vue, le FA-707 a confirmé ses possibilités. A n’en pas douter c’est un appareil qui devrait apporter la solution à bon nombre de problèmes d’ordre pratique que rencontrent ceux qui se consacrent au montage vidéo. De plus, cet appareil a le mérite de ne pas nécessiter un  lourd investissement. Une remarque qui s’applique aussi au correcteur vidéo FA-404 dont, l’association avec ce dernier peut constituer  une bonne base de départ pour ceux qui envisagent d’aborder la post-production.

Caractéristiques techniques

Caractéristiques FA-404

  • Correction de contours vidéo + 15 dB à 2 MHz
  • Filtre de bruit vidéo
  • Réducteur de bruit audio – 7 dB à 5 KHz/ – 49 dB
  • Entrées vidéo : 2
  • Entrées audio (stéréo) : 2
  • Sorties audio/vidéo : 12
  • Dimensions : 6 × 18 × 43 cm
  • Prix 4 990 F (761 €)

Caractéristiques FA-707

  • Correction de couleurs : Pal
  • Génération de fonds colorés : Pal
  • Mire de réglage à couleurs normalisées : Pal
  • Fondu audio-vidéo automatique
  • Dosage de la saturation des couleurs : Pal
  • Dimensions : 6 × 30 × 43 cm
  • Prix : 5 400 F (823 €)

Les plus FA 404

  • La simplicité de mise en oeuvre
  • La logique des diverses commandes
  • L’efficacité des réglages
  • Le contrôle par séparation d’écran
  • Les prises de raccordement en façade

Les plus FA-707

  • La plage d’action du correcteur de couleur
  • La commande de « balance » par joystick
  • Le système de fondu, audio-vidéo, automatique
  • La mire de réglage à bandes colorées
  • Le prix

Les moins FA-404

  • L’absence d’un véritable « Fader» vidéo
  • L’emploi exclusif de prises cinch
  • Le manque d’espace entre les commandes rotatives

Les moins FA-707

  • L’automatisme non débrayable du système de fondu
  • L’impossibilité de doser la couleur·des fonds
  • Le réglage manuel de la syncronisation

CV 26