JVC GR-S707

JVC-GR-S707Par ses performances exceptionnelles, le JVC GR-S707 se place d’emblée au sommet du S-VHS. Déjà JVC avait pris une longueur d’avance en sortant le premier camescope VHS du format en stéréo. Ce dernier-né confirme la maîtrise technologique et la faculté d’innovation de la marque. Un « must».

Christian Dartevelle – novembre 1989

Cet appareil aux formes fluides a reçu le prix Design and Engineering lors du récent Summer Consumer Electronics Show de Chicago. Une distinction doublement méritée puis qu’aux agréments d’une belle esthétique s’ajoutent des performances remarquables. Le GR-S707 allie en effet la qualité Super-VHS à celle du son stéréophonique hi-fi. Il développe une excellente définition horizontale de 400 points/ligne après enregistrement : résultat vérifié sur mires de test. Un gain sur ses prédécesseurs, les JVC GF-S1000, JVC GR-S77 et leurs 375 points/ligne, et surtout sur les modèles de standard VHS qui plafonnent à 240 points/ligne. La différence ne passe pas inaperçue. Elle est même criante lorsque l’on peut comparer sur moniteur – ou téléviseur – haute définition prévu pour le traitement des signaux Y/C en composantes séparées. La restitution d’images à haute définition nécessite des capteurs nettement plus performants que les modèles traditionnels (325 points/ligne) pour des cibles totalisant environ 300 000 pixels. Celui du GR-S707, un modèle ½ pouce, totalise 420 000 unités, soit une progression de 40 % en éléments, malgré une miniaturisation encore plus poussée : 9,5 × 8,4 microns, contre 17 x 13 microns pour les cibles de 2/3 de pouce et 300 000 éléments.

Conséquence de cette évolution technologique, la définition horizontale, mesurée à la sortie de la section caméra, parvient sans difficulté à quelque 420 points/ligne. Ce résultat est obtenu en travaillant en mode S-VHS, c’est-à-dire en composantes séparées sur les nouvelles cassettes SE-C30 spécialement développées par JVC pour le format.

Affichage de l’ouverture dans le viseur

Ces bandes à haute énergie font appel à des particules d’oxydes de fer et de cobalt. Elles concentrent la plus forte densité magnétique des cassettes ½ pouce.

En mode VHS normal – indispensable si l’on veut conserver une compatibilité de lecture sur les appareils standards – retombe à 240 points/ligne avec des risques plus importants de moirages et d’interférences (phénomènes de « cross color »).

Pour tirer pleinement parti du capteur haute définition du GR-S707 et des possibilités de l’enregistrement des signaux de luminance et chrominance, il fallait exploiter une optique de qualité. C’est le cas du macro-zoom 8 fois qui combine à la fois un excellent « piqué », une variation de focale importante (9-72 mm) et une grande luminosité avec ouverture de f/1,2. De quoi faire face à toutes les situations, notamment les prises de vues en très faible lumière (8 lux suffisent pour assurer des images correctes).

Fonction caméra JVC GR-S707D’autres solutions – dont certaines inédites – ont été retenues. Citons entre autres l’affichage numérique, dans le viseur, de l’ouverture du diaphragme ainsi que son verrouillage en mode manuel ; la correction volontaire de l’ouverture de base commandée par le système de mesure de l’exposition ; mais aussi et surtout la possibilité de bloquer l’action de la CAG (commande automatique de gain). Ce contrôle s’effectue non seulement dans le viseur, mais également sur l’un des deux écrans d’affichage à cristaux liquides, sur lesquels ces différents paramètres se trouvent répétés : à droite figurent les informations correspondant à la section caméra ; à gauche celles de la section magnétoscope. Une formule qui a le mérite de la clarté compte tenu de l’abondance des fonctions.

Autre innovation et non des moindres : le GRS707 est un camescope d’épaule utilisant la cassette compacte du VHS-C. Il s’agit d’une première. Le tambour d’analyse – abritant les têtes tournantes – n’est pas le modèle miniaturisé de 41,3 mm de diamètre, spécifique du VHS-C, mais un modèle standard de 62 mm de diamètre portant 7 têtes rotatives réparties comme suit : 2 × 2 têtes vidéo jumelées à double azimut ; 2 têtes audio hi-fi ; 1 tête d’ effacement « volante ». Cette combinaison donne à l’image une qualité homogène, quelle que soit la vitesse de défilement choisie (SP ou LP) . Elle livre un arrêt sur image, un ralenti ou une avance image par image sans parasite ni sautillement. Disposées classiquement à 180°, ces deux paires de têtes vidéo sont complétées par deux têtes audio VHS hi-fi, décalées de 60°, à l’avant du tambour. Grâce à la modulation de fréquence, les signaux stéréo donnent au message sonore d’accompagnement une qualité comparable à celle du disque à lecture laser.

Simultanément au son hi-fi, un enregistrement normal est effectué – par une tête audio fixe sur la piste linéaire traditionnelle. Ce qui rend possible, d’une part l’exploitation du message audio sur les appareils VHS « monophoniques » ; d’autre part, le doublage audio de séquences vidéo dont on souhaite assurer ultérieurement la postsonorisation. Le camescope possède à cet effet une entrée de haut niveau (« Audio in») destinée à la connexion d’une source sonore externe.

Très évolué, le système de réglage de la balance des blancs comprend cinq modes pas moins. Tout d’abord l’option « tout automatique » : les circuits du camescope opèrent les corrections adéquates pour toutes les températures de couleurs comprises entre 2800 K et 6500 K. Mais l’appareil peut s’en remettre à l’une des trois valeurs de blanc de référencé : lumière artificielle (3200 K) ; éclairage fluorescent (4500 K) ; lumière du jour (5500 K). A moins qu’il ne préfère se livrer à une analyse plus précise de la température de couleur de la source d’éclairage et décide de mémoriser la correction adéquate choisie par les circuits du camescope. Dans cette éventualité, la méthode est classique. Elle consiste à coiffer l’objectif du GR-S707 avec son bouchon protecteur translucide, à orienter l’appareil vers la source d’éclairage, puis à verrouiller la balance des blancs en appuyant sur la touche LOCK située à côté de la touche de sélection W. BALANCE. Ce que l’on peut vérifier à la fois dans le viseur électronique et sur l’écran à cristaux liquides de la section caméra où apparaît l’indication W. BALANCE LOCK.

Recherche et insertion de séquence

Le vidéaste peut compenser un contre-jour en enfonçant la touche à rappel automatique BLC (Back LMagnétoscope JVC GR-S707ight Compensation) qui ouvre le diaphragme de 1,5 division indépendamment des corrections apportées par ailleurs au réglage de base du diaphragme automatique. Il peut aussi recourir au fondu automatique (au noir) à l’ouverture et à la fermeture, mais uniquement en entrée et en sortie de séquence, ce qui est un peu restrictif.

Au niveau des aides à la prise de vues, le déclenchement retardé, l’animation et l’intervallomètre offrent de très intéressantes possibilités. En mode animation, il est possible de choisir entre trois durées d’enregistrement : ¼ s, ½ s et 1 s. Pour le mode intervallomètre, un choix similaire est proposé avec des temps d’attente de 15 s, 30 s, 1 mn ou 3 mn entre les séquences.

Plus classique est l’assistance à la mise au point : automatique, au moyen d’un autofocus de type TCL (Through Camera Lens) opérant par détection de contrastes ; manuelle avec affichage de repères dans le viseur.

Autre type d’information fort utile en cours de la prise de vues : l’affichage de la durée de bande restante, combiné avec la sélection de la vitesse de défilement. Un bon point : les chiffres correspondant aux deux dernières minutes de défilement clignotent en signe d’avertissement. Notons que l’on dispose également d’un compteur de bande classique affichant la durée en minutes et en secondes. Que ce compteur possède une mémoire d’arrêt automatique, utilisée pour réaliser la recherche et l’insertion de séquences.

Un système d’indexation peut intervenir à n’importe quel moment dans l’enregistrement en cours. Les signaux d’indexation étant destinés aux magnétoscopes comportant les circuits VISS (VHS Index Search System) de détection. Cette possibilité contribue beaucoup à l’agrément d’emploi du GR-S707, tout comme l’avertisseur sonore couplé avec la touche d’enregistrement, ou le système d’affichage automatique (5 secondes) de la date, au début de chaque plan.

L’atout de la stabilité en focale longue

La formule camescope d’épaule confère au GR-S707 un attrait indéniable, celui de la stabilité des prises de vues. Les possibilités de l’optique qui sur sa plus longue focale (72 mm) correspond à une télé de 360 mm en format photo 24 × 36, peuvent être ainsi exploitées. Sa grande ouverture relative (f/1,2), de même que les possibilités de compenser ou d’imposer une valeur de diaphragme fixe, sont autant de paramètres à porter à l’actif de la section caméra. Il en va de même de l’excellente définition du capteur CCD et de la bonne fidélité de restitution des couleurs.

Pour tirer réellement profit de tous ces avantages, il va de soi qu’un téléviseur à entrées Y/C (luminance/chrominance) distinctes est vivement recommandé. A défaut, on peut se contenter d’un téléviseur normal, équipé d’une prise PERI et raccordé aux sorties Y/C du GR-S707 par l’intermédiaire d’un convertisseur Y/C-RVB tel le KM-V7EG/S conçu par JVC. Cette formule a le mérite de limiter la déperdition, et les résultats en matière de définition s’apparentent à ceux obtenus lorsque les signaux Y/C peuvent transiter directement par les prises de type « S ».

Caractéristiques JVC GR-S707

Section caméra

  • CAPTEUR CCD : ½ pouce-420 000 pixels (total)
  • OBJECTIF : Macro-zoom – 9-72 mm – f/1,2
  • MISE AU POINT : Automatique (TCL) et manuelle
  • SENSIBILITE : 8 lux
  • OBTURATEUR : 1/50 s, 1/120 s,1/250s, 1/500 s, 1/1000 s
  • VISEUR : Electronique 0,7 pouce – Mobile – Amovible

Section magnétoscope

  • FORMAT : S-VHS-C/VHS-C
  • STANDARD : PAL
  • VITESSE DE DEFILEMENT : SP : 2,34 cm/s – LP : 1,17 cm/s
  • REPONSE AUDIO :
    • 20-20 000 Hz (hi-fi)
    • 50-10 000 Hz (normal)
  • SORTIE(S) AUDIO-VIDEO : Par prise multicontact
  • DIMENSIONS : 18,1 × 19,6 × 37,6cm
  • POIDS :
    • 2 kg (sans batterie)
    • 2,2 kg (avec batterie BN-V66RV)
  • AUTRES FONCTIONS : Insertion automatique de séquences – Doublage audio-Verrouillage de la C.A.G. – Débrayage des automatismes – Commande de zoom à deux vitesses – Montage synchronisé – Affichage des diaphragmes.
  • PRIX INDICATIF : 19 900 F (3034 €)

Les plus

  • La nouveauté du concept S-VHS-C d’épaule
  • La pureté des lignes et l’ergonomie de l’appareil
  • Les qualités du capteur CCD
  • La définition de 400 points/ligne de la section magnétoscope
  • Les possibilités du macro-zoom
  • L’obturateur à vitesses rapides
  • Les nombreux modes de réglage de la balance des blancs
  • La commande manuelle de diaphragme
  • Le système de compensation de l’exposition
  • L’affichage numérique des ouvertures du diaphragme
  • Le verrouillage de la C.A.G. vidéo
  • La touche de contre-jour
  • La tête d’effacement volonté
  • Le dispositif d’indexation
  • L’insertion automatique de séquences
  • La commande de montage synchronisé «Edit»
  • Le doublage audio
  • L’enregistrement stéréophonique hi-fi des signaux audio
  • Le dosage manuel des signaux audio
  • Les deux écrans de contrôle à cristaux liquides
  • La touche « tout automatique »
  • Les fonctions retordement, intervallomètre et animation

Les moins

  • Les légers décrochages en arrêt sur image
  • Le nombre impressionnant des touches de commande
  • Les branchements par prises multicontacts
    uniquement

cv 22