JVC HR-S 8000

Face à l’offensive numérique, certains constructeurs proposent désormais un magnétoscope S-VHS abordable. Destinés essentiellement aux opérations de montage, ils occasionnent une faible perte de qualité à la recopie avec des rushes, DV ou autres. Une configuration qui intéressera plus d’un vidéaste amoureux de belles images.

Jean-Pierre Challot – décembre 1996

JVC HRS8000

A moins de 6.000 F, le JVC HR-S 8000 appartient à cette nouvelle génération et quelques détails prouvent qu’il a tout d’un grand : Jog/Shuttle, doublage son, insertion, table de montage intégrée huit séquences et un connecteur de montage (malheureusement propre à la marque). Et, cerise sur le gâteau, un transcodeur Secam/Pal intégré ! Si la connectique paraît très complète, pourquoi avoir placé l’entrée vidéo Y/C et la prise de montage à l’arrière de l’appareil plutôt qu’en façade ? Les vidéastes possédant un camescope S-VHS ou Hi-8 sont donc obligés de se brancher sur l’arrière du magnétoscope, opération acrobatique s’il en est. Puisque l’on parle prises et câblage, un petit mot sur le connecteur de montage. Ce mini-jack, classique d’apparence, utilise un protocole spécifique aux appareils JVC. S’il permet de communiquer avec les camescopes et magnétoscopes de la marque, il existe des câbles de télécommande optionnels (référencés RM-V703S et RMV704) qui assurent en principe une parfaite compatibilité avec les autres matériels. Mais ces câbles n’ont pas fait l’objet d’un test spécifique.

Le montage sur HR-S 8000

Deux configurations de montage possibles : soit le HR-S 8000 sert d’enregistreur (en combinaison avec un camescope), soit de lecteur (en raccordement avec un autre magnétoscope). Dans la première hypothèse, on monte plan après plan. Après avoir calé les deux appareils sur le point d’entrée, le relâchement des deux pauses est, soit manuel, soit en synchronisation, avec un câble ad hoc.

Table de montage JVC HRS8000

Dans le deuxième cas, le HR-S 8000 dévoile alors son arme secrète, une table de montage intégrée qui mémorise jusqu’à huit séquences. Cela suppose l’utilisation d’un des câbles de télécommande susmentionnés. La programmation des points d’entrée et de sortie déroute par sa simplicité, avec un contrôle permanent sur l’écran du téléviseur (relié au magnétoscope enregistreur). La durée totale des séquences mémorisées est indiquée clairement. Il faut impérativement placer les scènes dans l’ordre souhaité dès le début, car toute modification ultérieure de l’organisation des plans efface tous les points de montage.

Lorsqu’on travaille par mémorisation de séquences, le HR-S 8000 effectue un pré-enroulement de la bande avant chaque point d’entrée. Pour que cette opération s’effectue correctement, il est indispensable de disposer de 15 secondes minimum de bande enregistrée avant chaque point d’entrée. Un aspect à ne pas négliger dès la prise de vues.

Si l’on veut garder la première séquence de chaque cassette sur son montage, enregistrer 15 secondes à blanc, par exemple en laissant le bouchon sur l’objectif du camescope, mais uniquement à chaque  changement de cassette.

Précision du montage

Comme tout magnétoscope dépourvu de time code, il ne faut pas demander la lune. La bande ayant tendance à « glisser », suivant le nombre d’allers et retours. Un décalage qui peut aller de la seconde sur la première séquence à plusieurs (2 ou 3) pour le dernier plan.

HR-S8000 Jog/Shuttle

Une précision donc toute relative, mais suffisante dans la plupart des cas. Les maniaques et les pros de l’interview préféreront utiliser le mode simple, et profiter ainsi pleinement des fonctions Doublage son et Insertion. Rappelons que le doublage son remplace la piste audio Normal (mono) par un nouveau message, sans toucher ni à l’image ni à la piste Hi-Fi stéréo. Idéal pour ajouter un commentaire, une musique… au montage final. En revanche, on regrette l’absence d’une prise micro, le vidéaste devant alors acquérir une table de mixage son externe.

Deux précautions cependant au doublage son : relier impérativement la  source sonore aux entrées audio situées en façade (en cas de source mono, utiliser la prise audio gauche). Pour contrôler le son mixé, choisir l’écoute simultané des pistes stéréo et normal en se positionnant sur (G + D + Norm). Si la mise en œuvre de cette fonction est des plus simples, un léger mais regrettable « cloc » se fait entendre en fin d’opération. Ce bruit, situé sur la piste son Normal, est d’autant plus audible si le son associé à la piste Hi-Fi est faible. Quant à la fonction Insertion, elle consiste à remplacer la piste vidéo et le message sonore enregistré sur la piste audio Hi-Fi stéréo. Il suffit de remettre le compteur à zéro pour signaler le point de sortie, le magnétoscope arrêtant automatiquement l’enregistrement. Ultime possibilité, utiliser simultanément les fonctions Doublage son et Insertion pour réaliser des inserts complets (pistes vidéo, Hi-Fi et Normal) sans produire de déchirement de l’image en fin de plan, comme c’est le cas du classique mode Assemble. Pour peaufiner un montage, il ne faut pas négliger la possibilité d’effectuer un son en boucle, en recopiant le son Hi-Fi mixé ou non à d’autres sources, via une table de mixage, sur la piste audio Normal. Il sera ainsi possible d’écouter l’intégralité du message sonore sur un magnétoscope non Hi-Fi.

Dans cous les cas de figure, la bague Jog/Shuttle située sur le devant du magnétoscope procure précision et confort d’utilisation. La couche Multifonction de la télécommande offre les mêmes avantages, mais avec une souplesse inférieure. A ce propos, la télécommande est indispensable pour de nombreuses opérations : remise à zéro du compteur, choix de la piste audio écoutée, sélection des chaînes TV, programmation…

Dernière petite particularité, le HR-S 8000 intègre un transcodeur qui  convertit les signaux Secam en Pal. Anodine en apparence, cette fonction rendra bien des services aux possesseurs (plus nombreux que l’on ne croie) de camescopes VHS Secam. Ces vidéastes ont ainsi la faculté de monter leurs images avec une faible déperdition qualitative. Copier leurs rushes en S-VHS devient possible sans transcodeur externe. Sur le HR-S 8000, cette manipulation fonctionne en lecture, ou en enregistrement ! Il faut préciser que JVC est un des derniers (avec Panasonic) à commercialiser des camescopes VHS-C Secam destinés au marché français. Quant aux vidéastes ayant des relations avec les Etats-Unis ou le Japon, une grande déception les attend : le petit dernier de JVC ne lie pas les cassettes VHS NTSC.

Télécommande JVC-HRS8000

Télécommande

Celle-ci est dotée d’une bague multifonction qui offre les mêmes possibilités que le Jog/Shuttle, mais avec un confort d’utilisation supérieur. En revanche, on y trouve la touche de remise à zéro du compteur et de sélection d’écoute de la piste audio.

Côté tuner

On apprécie le réglage automatique des chaînes lors de la première  installation, le contrôle plusieurs fois par jour de l’horloge via le Télétexte, utile en cas de coupure de courant prolongée, et lors des passages à l’heure d’été ou d’hiver, le classique ShowView doublé du PDC (seule La Cinquième est dotée de cette fonction). Si les puristes du son apprécient à leur juste valeur le réglage manuel des niveaux d’enregistrement sur les pistes Hi-Fi, et la prise casque à volume réglable, tous applaudissent à la clarté et aux informations contenues dans le mode d’emploi. Un « plus » auquel JVC nous a habitués et que certains constructeurs se devraient bien de suivre.

Et aussi…

Les vidéastes, qui désirent se lancer dans le montage multimachine, verront par ailleurs dans le HR-S8000 un deuxième lecteur idéal pour qui travaille en S-VHS. Proposé à ce prix, le rêve peut devenir réalité.

Caractéristiques JVC HR-S 8000

  • Format : S-VHS
  • Standard : Pal B/G, Secam et NICAM/A2.
  • Audio : 1 piste Hi-Fi stéréo, 1 piste mono standard.
  • Connectique : 2 Péritels entrée vidéo Cinch, entrée et sortie vidéo Ushiden, entrées et sorties audio stéréo Cinch, prise casque, connecteur de montage JVC.
  • Vitesses : SP/LP.
  • Fonctions : ShowView, doublage son, insertion vidéo, table de montage 8 séquences, réglage des niveaux d’enregistrement audio, Jog/Shuttle.
  • Prix indicatif : 6.000 F (915 €)

Les plus

  •  Table de montage intégrée : Lorsque le HR-S8000 est utilisé en lecteur, il est possible de programmer son montage en mémorisant jusqu’à 8 séquences.
  • Le prix : Pour la première fois, la qualité S-VHS devient accessible pour à peine 6.000 F.
  • Transcodeur Secam/Pal : Voilà qui va intéresser les possesseurs de camescopes VHS-C Secam : pouvoir monter leurs images directement en S-VHS.

Les moins

  • Connecteur de montage, entrée Ushiden : Ces connexions se trouvent à l’arrière du magnétoscope, et l’accès n’est pas toujours aisé.
  • Pas de prise micro : Impossible d’enregistrer un commentaire sans table de mixage son externe.
  • Câble spécial : Les possesseurs d’appareils non JVC ayant une connexion Lanc ou New Edit devront débourser une centaine de francs supplémentaires pour commander les opérations de montage.

Rivaux

Philips VR-967

Le seul S-VHS dans cette gamme de prix est le Philips VR967. Il bénéficie de la lecture NTSC, du son Dolby Surround Pro Logic et de connecteur  de montage Synchro Edit.

Dans une formule légèrement supérieure (7 000 F), le Sony SLVE 1000, s’il est seulement VHS, bénéficie du time code et d ‘une mémorisation de douze points de montage. Il faut mettre 8 000 F pour rencontrer une concurrence sérieuse : JVC HR-S 6900 avec son double transcodeur, Panasonic NV-HS900 et sa double compatibilité Lanc et New Edit. Le Philips VR969 commercialisé à un prix identique à ces derniers (8.000 F) mais offre des connecteurs de montage Synchro Edit, Lanc, New Edit et RS 232. Il bénéficie en outre d’un time code et d’une table de montage 10 séquences.

Verdict

Le JVC HR-S 8000 permet enfin au plus grand nombre de goûter aux joies  du montage avec une bonne qualité finale à un prix très intéressant. Si quelques détails d’ordre pratique en agaceront plus d’un, ce modèle possède des caractéristiques jusque là réservées à des appareils autrement plus onéreux.

CV 100