Sommaire numériser une cassette vidéo

Magnétoscope HR-S 6600

Les cassettes vidéos commencent à se faire vieille et chaque visionnage risque de les endommager. Un magnétoscope qui cafouille, une fausse manipulation et la fragile bande magnétique est endommagée.

La numérisation de cassette vidéo permet de réaliser une sauvegarde et un visionnage en toute sécurité.

Numérisation vidéo

 

La numérisation vidéo est réalisée sur les formats analogiques et numériques. Nous numérisons les VHS, Video 8mm, mini DV et Betacam.

  • Nous réalisons le transfert de cassette vidéo. La numérisation de cassettes vhs, Hi8 et mini DV.
  • Le transfert de cassette VHS sur clé USB consiste à numériser une vhs pour la mettre sur une clé usb.
  • La numérisation vhs permet de mettre en fichier vidéo les films de camescope vhs analogique.
  • La numérisation Hi8 et video 8mm permet de visionner ces cassette sur une télévision ou un ordinateur.
  • La numérisation de cassette mini DV permet de regarder vos anciens films numériques sur un ordinateur ou un téléviseur.
  • La numérisation de cassette de camescope permet de regarder les cassettes enregistrées avec une caméra vidéo sur un ordinateur ou une télévision moderne.
  • La transfert de cassette sur DVD permet de mettre des cassettes vidéo sur dvd.
  • Nous réalisons un traitement de restauration numérique de cassette vidéo après le transfert de la cassette vidéo.
  • Nous réalisons la conversion vidéo des anciens formats numériques vers un format moderne.
  • Convertir des cassettes video 8mm en numérique pour une copie sur dvd, clé usb ou disque dur.
  • Présentation de matériel de numérisation. Clé USB de numérisation, boitier externe et carte interne pour PC et Mac.
  • Présentation des formats vidéos amateurs analogiques et numériques.
  • il existe trois grands standards vidéos dans le monde : Pal, Secam et Ntsc..
  • Une liste de réparateurs pour l’entretien et la réparation de camescope ou de magnétoscope.
  • Histoire de la vidéo.Tentative de chronologie, de la fin du XIXe siècle à l’époque du transfert de cassette vidéo VHS et Vidéo 8.
  • 20 ans d’évolution du camescope des années 80 au début des années 2000.
  • Le format vidéo Hi8 pour camescope inventé par Sony.
  • Le format vidéo pour camescope 8mm inventé par Sony.
  • Le format vidéo VHS pour magnétoscope de salon inventé par JVC.
  • Le format vidéo VHS-C est un format VHS spécial pour les camescopes miniatures.
  • Le format Super VHS a été créé par JVC. Il s’agit d’une amélioration importante du format VHS.
  • Le miniDV est le premier format numérique pour camescope grand public.
  • Le Digital 8 est également un format numérique grand public inventé par Sony pour concurrencer le mini dv.
  • Tout le matériel utilisé pour la numérisation vidéo. Magnétoscopes et boitiers de conversion,
  • Comment conserver les cassettes vidéos ? Les réponses des fabricants de cassettes ou des utilisateurs professionnels
  • La numérisation video8 sur clé USB permet le stockage des vidéos au format MP4 dans un faible encombrement.
  • Pour réaliser la numérsation de cassettes vhs-c, nous utilisons un adaptateur puis nous procédons de la même façon que pour les cassettes VHS.
  • Nous le transfert de cassette de cassette vhs sur PC et sur d’autres modèles d’ordinateur.
  • Réaliser une copie de vos cassettes vidéos sur une clef USB pour les transporter aisément.
  • La conversion vhs en fichier numérique mp4 pour les transporter, les télécharger ou les partager.
  • Fournissez nous un disque dur et nous y mettrons vos cassettes vhs numérisées.
  • Nous réalisons la numérisation hi8 pour les visionner sur téléviseur ou sur pc.
  • Le transfert de cassette Hi8 sur disque dur permet le stockage de vidéos dans un format moins compressé que le format mp4.
  • Le transfert de cassette VHS sur DVD permet de regarder vos cassettes vidéos sur votre téléviseur grâce à un lecteur dvd de salon
  • Pour permettre de visionner des cassettes avec une platine de salon, nous réalisons la conversion de cassette vidéo 8mm en DVD.
  • La numérisation de cassette vidéo nécessite l’utilisation d’un boîtier ou d’une carte de numérisation pour convertir les vidéos en numériques.
  • Le format VHS évolue pour s’intégrer dans les caméscopes VHS ou VHS-C pour le format compact.
  • Concurrent du VHS-C les camescopes et magnétoscopes video 8 vont s’imposer sur le marché de la vidéo grand public.
  • Le format mini DV constitue l’essentiel des magnétoscopes et camescopes numériques apparus sur le marché à la fin des années 90.
  • Compagnon idéal du téléviseur, le magnétoscope VHS connait ses heures de gloire dans les années 80/90.
  • Dans la chaine de traitement des matériels vidéo analogique, le matériel de postproduction vidéo permet la correction des signaux vidéo.
  • Sélection de magnétoscopes Video8. Ces appareils peuvent lire les formats Hi8 et Video8.
  • Liste des prestataires qui peuvent entretenir ou réparer un magnétoscope.
  • Pour simplifier les connexions et diminiuer le nombre d’appareil sous le téléviseur le magnétosocpe VHS combiné est un appareil très pratique.
  • Sélection de matériels de postproduction comprend des titreurs, des correcteurs des signaux, des appareils permettant de réaliser des effets spéciaux et des régies.
  • Choisir un matériel dans la gamme de camescopes numériques Canon c’est l’assurance de ne pas se tromper.
  • Fabricant de matériel professionnel, les camescopes numériques Panasonic se placent en challenger de Sony et Canon, en proposant des matériels d’excellentes factures.
  • Les camescopes numériques Sharp sont des matériels à l’ergonomie ou la technologie innovante, qui sont parfois repris par des concurrents comme Sony.
  • Sélection de caméscopes numériques qui n’ont pas fait l’objet d’un test complet.
  • La clé USB de numérisation reste la solution la plus simple. Elle se glisse dans le port USB sur un PC et vous la reliez à un magnétoscope ou un caméscope à l’autre extrémité.
  • Si vous souhaitez réaliser par vous même la numérisation de cassettes vidéo, il est nécessaire de réaliser la sélection d’une carte de numérisation susceptible de convenir à vos besoins.
  • Sélection de camescopes Canon produits de la fin des années 80 aux années 90.
  • Nombreux sont les possesseurs de camescopes Sony souhaitant réaliser de la numérisation video 8.
  • Grâce à cette sélection de camescopes Hi8 et Video 8mm vous pourrez sélectionner un modèle sur l’un des nombreux sites de vente de matériel d’occasion pour particulier.
  • Vainqueur du combat difficile entre le V2000, le Betamax et le VHS, le magnétoscope VHS de salon a prit le dessus grâce à la location de cassettes pré-enregistrées.
  • Le camescope VHS d’épaule offre une meilleure stabilité pour la prise de vue, et une durée plus élevée pour les modèles VHS plein format.
  • Notre sélection de camescopes VHS-C vous permettra peut-être de retrouver le modèle de camera vidéo que vous utilisiez.
  • Conçue pour le secteur institutionnel, la Panasonic WJ-MX 12 voit ses performances enchanter les « pros » et son prix flirter avec les étiquettes des matériels grand public.
  • Deuxième du genre, le magnétoscope video 8 de salon Sony EV-S 1000 B de Sony se présente comme la suite logique de son prédécesseur, l’EV-S 800 B.
  • Le Hi-8 n’en finit pas de nous surprendre. Avec le E800Hi, Canon marque un point. Les ingénieurs l’ont doté d’un système ATF: Auto Tracking Focus.
  • Le maître japonais vient d’inventer une arme suprême. Après la V-200 la Sony CCD-V5000.
  • Successeur du VM 3200S. Equipé d’entrées audio et vidéo, Le Hitachi VM 3300S accepte n’importe quelle source en enregistrement.
  • Panasonic passe de nouveau à l’offensive avec le Panasonic NV-MS90 équipé pour enregistrer un time code à la prise de vues. Un avantage incontestable pour tous les passionnés de montage.
  • Appareil très évolué, le GSE VEP-2 est un matériel de post-production intégrant un processeur vidéo permettant de régir les différents paramètres des signaux qui lui sont confiés.
  • Le JVC GR-66 est, comme son grand frère GR-60S, un superbe camescope VHS-C Secam. Il s’en distingue essentiellement par son nouveau zoom × 8.
  • Le JVC GR-80 se caractérise par l’enregistrement du son en stéréo hi-fi VHS. Il bénéficie ainsi de la technologie d’enregistrement audio analogique la plus élaborée.
  • Deuxième modèle d’épaule Hitachi de format VHS, fonctionnant en codage Secam, le Hitachi VM-2300S donne, par emploi d’une cassette E-240, une autonomie de 4 heures.
  • Modèle à tout faire serait péjoratif. Pourtant le Sony CCD-F380E – de la gamme F comme familiale – s’adapte à toutes les circonstances en restant simple d’emploi.
  • Le JVC GR-S90S est le premier Super VHS-C compact compatible avec les magnétoscopes Secam. Il concilie une haute résolution d’image avec une qualité d’enregistrement exceptionnelle hi-fi stéréo.
  • Camescope de début de gamme, le Canon E-50 n’en est pas moins performant, tant au niveau possibilités que résultats.
  • Aux trois paramètres : compacité, simplicité, prix réduit, le troisième constructeur japonais ajoute l’originalité. L’Hitachi VM-C1S, Ulm de la vidéo, n’est pas prêt d’atterrir.
  • Le JVC GR-A11 S est un modèle entièrement automatique qui privilégie la simplicité d’utilisation. Il reprend les caractéristiques de base du GR-A 30 dont il constitue une version modernisée. 
  • Table de montage conçue pour fonctionner avec un nombre déterminé de lecteurs et d’enregistreurs, le Philips Video Editor est le premier matériel de post-production vidéo grand public à être doté d’un générateur de code temporel ou time code.
  • Le Siemens FA-129 est doté d’un nouveau capteur CCD particulièrement performant. Déjà utilisé sur d’autres réalisations de classe équivalente, c’est un modèle à transfert interligne, de ½ pouce de diagonale.
  • Les correcteurs vidéo Futek FA-404 et le correcteur générateur de couleur Futek FA-707 constituent, pour un investissement modeste, deux bons éléments de départ pour l’acquisition d’un ensemble de matériel de post-production vidéo.
  • Il dispose d’un double transcodeur pour le passage des signaux couleur de Pal en Secam, et vice-versa. Le Panasonic NV-FS100 est pourvu d’un double modulateur UHF de transmission G et L’.
  • Le camescope Hitachi VM-S83E réunit en un boîtier compact tous les perfectionnements qu’on peut attendre d’un modèle haut de gamme.
  • Il manquait à la gamme de matériel de post-production vidéo et de montage Sony un appareil de titrage spécifique. Une lacune aujourd’hui réparée avec le générateur de caractères Sony XV-T 550.
  • Deux appareils en un, telle pourrait être la définition de l’unité de montage Portax UMV-100 qui se compose en effet d’un magnétoscope VHS Secam surmonté d’un pupitre de commande.
  • Nouveau correcteur vidéo, le JVC JX-SV77 offre à un vidéaste averti la possibilité de réaliser, en cours de montage, des effets de type professionnel.
  • A la frontière des domaines grand public et professionnel, le système Vidéopilot est un matériel de post-production vidéo et la première interface pilotant des magnétoscopes par micro-ordinateur.
  • Élaboré sur la base du Canon E-808, le Canon E-640 bénéficie des dernières innovations du constructeur japonais.
  • A peine le Canon A1 sorti, sa version Hi-8 apparaît déjà sous l’appellation Canon A1-Hi.
  • Sans faire appel au moindre équipement extérieur, la table Panasonic WJ-MX10 prend seule en charge le traitement, pour le mélange et l’incrustation, des signaux issus de plusieurs sources.
  • Premier camescope Mitsubishi présenté en France, le Mitsubishi HS-C40 cache sous une sobriété apparente des adaptations techniques intéressantes.
  • L’histoire des camescopes est jalonnée de records. Le Sony TR-55E pulvérise ceux de légèreté et de miniaturisation.
  • Seules quelques réalisations proposent des zooms 10 fois. Le Sharp VL-S 860 S va encore plus loin, puisque sa formule optique offre une variation de focale de 12 fois.
  • Douze mois se sont écoulés entre la commercialisation en France du SVHS et celle du premier camescope Video 8  Hi-8. Joliment carrossé et proportionné, ni trop lourd, ni trop léger, le Sony CCD V-900 séduit de prime abord.
  • Sa fonction-vedette reste toujours l’intervallomètre programmable, qui réalisera de véritables séquences animées. Le Minolta 81E reste toutefois un modèle de caméscope vidéo 8 très familial.
  • Le petit Sanyo VEM-S 1 nous a étonné par sa maniabilité et sa simplicité. C’est au tour du Sanyo VM-D6P avec son capteur en « mosaïque » divisé en quatre filtres de couleurs.
  • Par ses performances exceptionnelles, le JVC GR-S707 se place d’emblée au sommet du S-VHS. Déjà JVC avait pris une longueur d’avance en sortant le premier camescope VHS du format en stéréo.
  • L’année 1989 commence en beauté avec le Panasonic NV-MC30. Ce camescope VHS-C, s’impose comme l’un des meilleurs camescopes du format.
  • Succédant au modèle VCR-3044, le Vivanco VCR-4044 préfigure une nouvelle génération de matériel de post-production vidéo, plus complets.
  • Le Sony F-500 appartient à une gamme familiale de camescopes video8 de poing lancée par Sony. Comme ses prédécesseurs, les F-330, F-340 puis F-335, il s’agit d’un modèle compact, léger et très performant.
  • Présentée sous la forme d’un petit pupitre, le Bauer VEC-568 est destinée au montage de séquences vidéo se déroulant selon une succession chronologique.
  • Ordinateur table de montage Vidéonics VCU1.
  • Sa forme la fait ressembler à un pupitre de micro-ordinateur. La Sony RM-E300 présente, à l’instar de la RM-E 100V, toutes les fonctions classiques de montage.
  • Petit camescope de poing de 25 cm de long et 15 cm de haut. Le Sanyo VEM-S1 étonne par sa légèreté (900 g). 
  • Canon avait alléché en annonçant la sortie d’un camescope. Avec le Canon A1, un concept tout à fait nouveau venait de naître.
  • Le Sony CCD F-340 se situe en « milieu de gamme ». D’une grande sensibilité, il bénéficie des possibilités d’analyse du mouvement permises par l’obturateur électronique à quatre vitesses rapides.
  • Le modèle Sony  CCD-F335 est destiné à remplacer le Sony CCD-F330. C’est un camescope video 8 très élégant, de poids réduit, avec un mode de fonctionnement tout-automatique .
  • Destiné au vidéaste créatif, le Minolta 8200 E comporte plusieurs dispositifs élaborés. L’autofocus est de type actif infrarouge.
  • Les Canon E-77 et E-70 offrent les mêmes possibilités au tournage. La télécommande infrarouge du E-77 explique la différence de prix entre les deux appareils.
  • Le Blaupunkt CR-8080 est un modèle solide et assez carré, beaucoup moins élégant que la plupart des autres appareils Vidéo-8. Il est par ailleurs plutôt lourd (1,6 kg) pour un camescope de poing.
  • La Beaulieu BV8 est un modèle d’épaule à objectifs interchangeables. Ce caméscope vise spécifiquement les utilisateurs professionnels et institutionnels. Ses caractéristiques, concernant à la fois l’optronique et l’enregistrement-lecture, sont semblables à celles du Sony CCD V-90.
  • Le Bauer VCC 826 AF ne propose qu’une vitesse de défilement (SP) et peut – lorsqu’il est muni de son adaptateur VPA-810 – enregistrer les signaux externes en standard Pal. Son zoom 6 fois 9-54 mm, ouvert à f:1,2, et son capteur CCD de 300.000 pixels lui procurent une bonne sensibilité de 10 lux.
  • Esthétique, ergonomie et fonctions des Sharp VL-C750 SA et Sharp VL-C650SA sont semblables. Le camescope VL-C750 SA ne s’en distingue en effet que par quelques points importants.
  • Le Philips VKR-6838, élégant et pratique, est d’un fonctionnement automatique simple. Avant tout conçu pour la vidéographie familiale et de loisir.
  • Le Panasonic NV-MC10 F est la version caméscope VHS C de poing du Panasonic NV-MC7 F. Les éléments optiques et électroniques (objectif, capteur, autofocus, balance des blancs, etc.) s’avèrent identiques.
  • Le camescope Hitachi VMC-52S dispose zoom 8 fois (11,5 – 92 mm f: 1,6) forme ses images sur un capteur MOS 2/3 de pouce de 350 000 pixels. Cette association donne un rendu des couleurs remarquable et des images d’une grande pureté.
  • Pourvu de deux vitesses d’obturation rapide, ce caméscope VHS « full size » donne sa pleine mesure dans le reportage sportif. Envisageable cependant, l’emploi du Panasonic NV-M7F dans le domaine institutionnel même si les modèles S-VHS risquent de lui voler la place.
  • A la différence des autres modèle de la gamme, le camescope Hitachi VM-3200 S utilise pour la première fois un capteur CCD de format ½ pouce, dont la cible de 5 × 6,6 mm ne comporte pas moins de 330.000 pixels.
  • Le JVC GR-S77E est le premier caméscope S-VHS-C de la marque. Il a pour ambition de mettre toutes la superbe qualité d’image du S-VHS à la portée du plus grand nombre.
  • Le Panasonic NV-MS50 est le seul caméscope VHS C qui réponde pratiquement à tout ce qu’un vidéaste soucieux de la meilleure qualité d’image et de son puisse réclamer : il est compact, Super-VHS-C, et stéréo hi-fi.
  • Le S-VHS Hitachi VMS-7200 E se présente comme un superbe camescope VHS d’épaule d’allure professionnelle. Ses fonctions élaborées et la qualité de ses éléments optiques et électroniques expliquent le rendu exceptionnel des images.
  • Le JVC GF-S 1000 HE, camescope d’épaule, doit sa forme très carrée à la disposition verticale de sa cassette de format normal (3 h d’autonomie en mode S-VHS).
  • Le Panasonic NV-MS est proposé en version Pal. Un handicap minime, puisque le téléviseur prévu pour l’accompagner, possédera des entrées composantes séparées Y/C, directement connectables sur la sortie S-Vidéo du camescope.
  • Le Canon E-808 tient ses promesses. Innovation essentielle sur ce camescope video 8 de poing : le viseur orientable à 180 degrés.
  • Ce camescope VHS C de poing vise un créneau supérieur à celui du JVC GR-45 son cadet. Le JVC GR-60 S présente une toute nouvelle fonction de surimpression numérique qui peut mémoriser titres et dessins sur trois pages.
  • Le Fuji M-680, appareil de haut niveau, crée une véritable surprise parmi les vidéastes.
  • Le camescope à optiques interchangeables vient de voir le jour. Nom de code : Sony EVC-X10.
  • L’arrivée du magnétoscope Super-VHS JVC HR-S 5000 S déclenche les prémices d’une révolution qui s’avance discrètement en attendant de bousculer le monde de la vidéo.
  • L’utilisation d’un nouveau zoom à déplacement des lentilles internes supprime la bague traditionnelle à mouvement hélicoïdal : c’est un gain de volume important. Le JVC  GR-A30 S s’affirme comme la caméra d’initiation par excellence.
  • La conception du magnétoscope Hitachi VT-430S a été particulièrement soignée. Prévu pour le câble, équipé d’un tambour d’analyse à trois têtes, de la fonction image dans l’image – « P in P » – et d’une mire de réglage, ce nouveau venu bénéficie d’un design très agréable.
  • En 1988, Sharp lançait son premier camescope, le Sharp VL-C 73. Avec le Sharp VL-C650, le constructeur japonais passe la vitesse supérieure.
  • Conçu pour fonctionner dans des conditions difficiles, le Sony CCD-SP5 ouvre la voie à une génération de camescope video 8 à tendance sportive. Antichoc et résistant.
  • La commercialisation, grand public du Blaupunkt CR-2000 S interviendra au printemps 1989. Ce caméscope S-VHS s’affiche dans les vitrines avec des téléviseurs adaptés dès le début de l’année 1989.
  • Le système de mise au point instantané du Minolta C-50E est directement inspiré d’une technique conçue pour les appareils reflex autofocus.
  • Le Sanyo VM-D5 P possède le capteur le plus « fin » du marché. Sanyo a équipé ce caméscope Video 8 mm d’entrées audio et vidéo et d’un système d’analyse de la lumière à six segments.
  • Le Portax UMV-20 est une unité de montage simple. Elle a été conçue pour répondre aux besoins des utilisateurs. Aucune de ses fonctions n’est superflue.
  • Le Sony CCD-F330 est le modèle le plus classique de la nouvelle gamme des camescopes video 8 de poing Sony. Sa fonction « incrustation » permet d’insérer deux titres à n’importe quel moment du tournage, grâce à la numérisation des niveaux d’éclairement extrêmes.
  • Le Pentax PV-C 840E se situe en bonne place parmi les camescopes Video 8 de poing. Ses atouts : excellente qualité des images et des couleurs, micro processeur contrôlant ses fonctions.
  • Titrer, légender, réaliser un générique, incruster. Le Vidéoscript Hama 50 n’est pas seulement un générateur de caractères.
  • Le Canon E-708 succède aux VM-E1 et Canon VM-E2 et il est précédé de peu par le Canon E-70, un modèle « de poing » appartenant, comme lui, à une nouvelle génération de camescopes Video 8.
  • Le magnétoscope VHS ITT VR-3938 S dispose d’effets de zoom, de solarisation et de visualisation multiple.
  • La gamme Sony system XV permet l’incrustation de titres, la correction de certaines dominantes de couleurs, l’apport d’effets spéciaux, de fondus ou de volets enrichissent et personnalisent nos images.
  • Le Hitachi VM-300 S possède  des caractéristiques techniques qui séduiront les inconditionnels du camescope VHS « full size » ; Compatible avec tous les magnétoscopes de salon, cet appareil est capable de performances qui témoignent d’un évident souci du détail pratique et du confort.
  • Équipé d’un zoom performant d’un obturateur électronique à grande vitesse, le Sharp VL-C73, grâce à une prise « pour musique de fond », peut enregistrer une illustration sonore ou un commentaire sur la piste audio.
  • Avec le JVC GR-45, JVC à conçu un camescope compact allégé par le choix du VHS-C. Compatible avec le VHS standard, il est doté de fonctions d’assistance au montage.
  • Le Canon E70 : une réussite incontestable. Pour son premier camescope Video 8 de poing,  Canon mise sur l’élégance, la légèreté et l’ergonomie.
  • Alors que les caméscopes se conjuguent au masculin, on l’appelle la V-200. Ce banc d’essai nous la décrit à la hauteur de nos espoirs. La Sony CCD V-200 fait déjà référence.
  • Associé aux matériels de post-production vidéo, le processeur vidéo Sansui VX-99 s’impose comme un véritable outil de création.
  • Alors que les camescopes VHS de poing ont la faveur des constructeurs, Philips propose une authentique caméra d’épaule à l’allure « pro » : le Philips VKR 6850.
  • Le magnétoscope VHS multistandard Akaï VS-X9 EGN se joue des frontières.
  • Le correcteur de signaux permet de préserver, sinon d’améliorer la qualité des images transférées. Le Bauer VED 200 remplit ce rôle à la perfection.
  • Avec ce magnétoscope VHS bistandard, Pal/Secam, doté des dernières application de la technologie,le JVC HR-D 530 MS, peut capter 48 canaux de télévision, décode automatiquement les standards et reçoit les émissions relayées par satellites.
  • Le Hama Videocut 10 bouscule la frontière entre les matériels de post-production vidéo amateurs et professionnels.
  • Le Toshiba DV-90F Digital, a réussi à industrialiser un produit mettant en œuvre des techniques numériques de traitement des images.
  • Après la commande manuelle, la télécommande, vient de naître le système du code-barres. Le camescope Panasonic NV-G12F introduit cette nouveauté : une petite sonde électronique, le « Digital Scanner ».
  • Présent là où est l’image, Vivitar se fait une place dans un marché déjà bien occupé du camescope. Le Vivitar Magic 8 peut jouer les troublions.
  • Technologie et savoir-faire ont contribué à l’élaboration du camescope video8 Sony CCD-V100. Résultat : un confort exceptionnel.
  • Les Sony CCD-V50 et le Sony V90 font partie intégrante de la famille des Handycam. Dans la série des camescopes video 8, le V50 suit la lignée de ses aînés.
  • Camescope bloc-notes pour utilisateurs néophytes, le Sony CCD-V30 a fait des adeptes. Sa simplicité d’utilisation est un atout majeur.
  • Dans un monde où tout est vitesse et images, Sanyo n’échappe pas à la règle. Et rien n’échappe au Sanyo VM-D1P.
  • Longtemps absent dans le secteur de la vidéo, Ricoh faisait enfin son entrée par la grande porte, puisqu’il présentait son Ricoh R 250 au SITI en octobre 1987.
  • Il a la couleur du PV-C800E. Il ressemble au PV-C800E mais ce n’est pas le PV-C800E. C’est le Pentax PV-C850E.
  • Fabricant de matériels photographiques, hi-fi et télévision, Metz se devait de rejoindre la famille de la vidéo. Le Metz Mécavision 9628 est un camescope video 8 de poing compact.
  • Le Minolta 8100 E, camescope de poing au standard PAL, est une variante améliorée du 8000 E. Il est plus compact, car plus court de quelques centimètres.
  • Conscient du succès remporté par le video 8 mm, Fuji suit sa route. Après le Fujix P300 AF, le Fujix P600 AF ouvre le chemin de la création.
  • Le Fujix P600 AF faisait entrer Fuji dans le haut de gamme des camescopes video 8mm. Avec le Fujix M600 AF, il passe à la vitesse supérieure.
  • Blaupunkt, roi de l’autoradio, tente une conversion dans la prise de vue vidéo et nous présente le camescope Blaupunkt CR 8000.
  • Petit mais déjà très complet, le Fujix P300 AF constitue le matériel de prise de vue idéal pour le vidéaste amateur.
  • Le Bauer VCC 816 AF possède tout ce que peut attendre un vidéaste. Sa simplicité d’utilisation, sa compacité et sa légèreté en font un camescope video 8 très prisé des cinéastes amateurs qui souhaitent se recycler dans la vidéo.
  • L’Aiwa CV 50 présente une particularité intéressante, celle de désolidariser les parties de commande de lecture du camescope video 8 et le bloc prise de vue.
  • Un camescope ne pesant que 1,4 kg (sans la batterie ni la cassette) et, malgré sa compacité, le Toshiba SK-60 F offre des performances intéressantes.
  • Le Thomson VM 30 est une incursion dans le domaine de la vidéo individuelle. C’est un camescope VHS C SECAM.
  • Le camescope VHS Schneider VKR 30 est au format VHS-C. Il incorpore des caractéristiques techniques de pointe qui le placent en bonne position vis-à-vis de ses concurrents, en particulier la technique d’enregistrement HQ.
  • Le Saba CVK 2600 est un camescope VHS C qui utilise le format 1/2 pouce, ce qui le rend compatible avec tous les magnétoscopes de salon.
  • La position de Philips dans le secteur vidéo n’est pas nouvelle. Le Philips VKR 6830 est une étape, certainement pas la dernière.
  • Le Minolta C-1E est un caméscope VHS de poing muni d’une mise au point TTL et d’un objectif zoom 9-54 mm ouvrant à f 1,6.Le format 8 mm amène les fabricants à creuser l’esthétique de leurs matériels.
  • Le JVC GR C11 est un camescope VHS C très légers. Il dispose d’une focale de 9 mm à 27 mm et possède une mise au point infrarouge.
  • Le JVC GR C 9 est un mini camescope VHS très simple d’utilisation. Il est doté d’une focale fixe de 9,5 mm ouvrant à f 1.6 avec une mise fixe.
  • JVC, créateur du VHS, se devait d’avoir un matériel à la hauteur. Le JVC GR C 7 S répond à la norme, et même davantage.
  • ITT, surtout connu par ses matériels de salon, participe lui aussi à l’épopée du camescope. Son entrée se fait par le VMC 3877 AF.
  • Hitachi fait peau neuve tout en conservant le système VHS. L’Hitachi VMC 30 S appartient à une nouvelle génération de matériels.
  • Le Grundig VS C50 AF possède, hormis son aspect esthétique, des qualités intrinsèques tout à fait remarquables.
  • Le Brandt VM 033 C est un caméscope VHS C doté d’un objectif zoom de 9-54 mm à ouverture f.1,6, d’une position macro et d’un capteur CCD de 220.000 pixels.
  • Le son hi-fi, la qualité HQ, un système VHS de type C sur un format 1/2 pouce. L’Akai PVS C8S sort le grand jeu.
  • Le Panasonic NV-M3 est un camescope VHS d’épaule équipé d’un tube Newvicon 1/2 pouce. a sensibilité de 10 lux le rend plus compétitif que les capteurs CCD & MOS.
  • La caméra Hitachi VM 550 S, axée sur le système VHS-HQ, fonctionne avec les cassettes traditionnelles VHS que vous utilisez pour votre magnétoscope de salon.
  • Le Grundig VS 155 AF est un camescope VHS plein format d’épaule de 2.6 Kg. Il est remarquable sur le plan de la stabilité et de l’accessibilité aux commandes.
  • Le Bauer VCC516AF est un caméscope d’épaule VHS full size. Il dispose de fonction audio et vidéo élaborée ainsi qu’un obturateur high speed.
  • Léger, mince, court, petit…, le Canovision VM-E2 a appris par coeur les leçons de son grand frère. Avec, en prime, un look “pro” et un goût marqué pour les performances. Décidément, le caméscope Video 8 n’a pas dit son dernier mot.
  • Le Panasonic NV-MS4 est un caméscope S-VHS d’épaule plein format haut de gamme également commercialisé sur la référence AG-455.
  • Présenté par Sony comme un camescope numérique professionnel le Sony DSR-PD1P ne se distingue pas du PC7 à priori.
  • Plutôt satisfait de son petit Sony PC7 au rapport performance/ergonomie/encombrement très convaincant, Sony apporte à son œuvre quelques améliorations bienvenues, et la rebaptisé Sony DCR-PC10.
  • Le camescope Sony CCD-TRV65 développe ainsi une gestion de l’énergie plus performante et un système d’amélioration de l’image dans certaines conditions.
  • Les camescopes DV de la marque arboraient tous un design vertical, le JVC GR-DVL9000 abandonne cette forme pour retrouver un look plus classique.
  • Le Canon EX1 est le premier camescope Hi8 doté d’objectifs interchangeables.
  • Ils assurent des montages précis, offrent de très nombreuses possibilités et délivrent une qualité d’image supérieure au VHS. Ces trois modèles de magnétoscopes S-VHS se disputent le haut du pavé.
  • Plusieurs fabricants de camescope ont commercialisé leur kit de transfert pour cassette mini DV. Lequel est le plus performant ?
  • Intégrant un nouveau logiciel de montage, Vidéo Action Pro, elle vient chasser sur les terres des Fast AV Master et  Miro DC30. EditBay, la belle américaine.
  • Le kit MediaMotion 3.0 de Videonics est une carte de numérisation qui permet de piloter directement un lecteur vidéo, un camescope ou un magnétoscope à partir des logiciels Premiere ou MediaStudio.
  • Dans la course aux matériels de post-production vidéo à petits prix, le Roll Master VTC-700 affiché à 1200 F arrive gagnant.
  • Première carte de numérisation DV disponible pour le Mac, la FireMAX de la société ProMAX se décline en deux versions.
  • Pour combler son retard en montage DV, Pinnacle lance la miroVIDEO DV300. Amélioration du concept de feu la DV100,
  • Benjamin du TM-2000 et coûtant environ 1.500 F de moins, le Videonics PTM-1 se caractérise aussi par une gamme moins vaste de possibilités mais plus ciblées.
  • Le JVC HR-S9400 dispose d’une table de montage intégrée mémorisant jusqu’à 8 séquences, d’un connecteur de montage JLIP et des fonctions insertion et doublage son.
  • Commercialisé en juillet 1993, arrêté à la fin de l’été 1998, la Sony EVW-300P a largement contribué au succès des caméscopes video 8 Hi-8 « Pro » en France.
  • Avec un éditeur deux sources, le monteur fait preuve de plus de créativité.
  • Deux points communs pour les Sony DCR SC100 et Sharp VLDC3S. Ils n’excèdent pas 13.000 F et ils sont dotés d’un écran couleurs en lieu et place de viseur.
  • Le miro Video Studio 200 réjouira ceux – encore nombreux ! – qui se sentent abandonnés au profit de la culture du tout montage virtuel.
  • Le Panasonic WJ-AVE5 est le premier mélangeur vidéo grand-public compatible avec les « nouveaux » formats de l’époque, le S-VHS et le Hi-8.
  • Le VidéoGénérator d’Electronic Design se prête au jeu, pour titrer, incruster des images dans la vidéo, et l’inverse.
  • Quel magnétoscope VHS de montage choisir ? Pour vous aider à trouver une réponse, nous avons réalisé un comparatif de 3 magnétoscopes VHS de montage qui paraissent posséder les fonctions d’un « bon » magnétoscope de montage.
  • Extérieurement, le Casablanca 2.1 ressemble à un magnétoscope de salon. Intérieurement, il répond plus aux spécificités d’un ordinateur, sans l’aspect « usine à gaz ».
  • Camescope VHS de poing S-VHS-C, le Panasonic NV-SX50 EG ne peut renier ses origines, tant il ressemble extérieurement à ses prédécesseurs. Le Panasonic NV-RX501 lui lègue son détecteur de mouvement.
  • Emboîtant le pas à Sony, Panasonic, JVC et Sharp, Canon se lance à son tour dans la course au caméscope numérique DV. La particularité du Canon DM-MV1 : conjuguer des logiques vidéo et photo.
  • Après 9 mois de « gestation », Philips dévoile le VR 969, un magnétoscope VHS et S-VHS haut de gamme destiné principalement au montage.
  • Pour environ 1750 F (267 €), la Matrox Rainbow Runner  offre aussi la visioconférence et la lecture plein écran de CD vidéo.
  • Semi-pro, le Sony FXE-120P combine les fonctions de mélangeur vidéo, mixeur audio et éditeur de montage capable de gérer trois machines en A/B Roll.
  • La société Guiston est connue pour ses matériels de post-production vidéo et audio. Le  Guiston SVA 3600, avec sa façade dorée, ses boutons rotatifs, ses diodes et la présentation en rack, a tour d’un matériel professionnel.
  • Le montage vous effraie ? A l’aide d’un magnétoscopes combinés, vos craintes s’estomperont. Les Sony SLV-T2000 et Goldstar R-DV80 rivalisent de simplicité pour la copie ou le montage de Hi-8 en VHS.
  • Stabilisateur numérique, semi-grand angulaire et bonne sensibilité, voilà des caractéristiques sympathiques pour un petit camescope VHS Secam. Mais rien qui ne démarque le Panasonic NV-RX501 de façon : décisive… sauf son détecteur de mouvement.
  • Après la table Easycut, voici venu le temps du Hama Easy Script. Un titreur aux environs de 1 800 F qui recèle un certain potentiel.
  • Le Thomson VPH-6790 est un magnétoscope VHS de montage Hi-Fi, muni d ‘une table d’assemblage intégrée, qui lit et enregistre le NTSC. Un modèle stylé à la ligne épurée et valant moins de 4.000 F.
  • Parmi la multitude de camescopes video 8 commercialisés à ce jour, le Sony CCD TR-705 demeure une référence.
  • Le Canon UC4000 est Bicolore et à demi caréné de métal. Ce caméscope video 8 compact a de l’allure, et du répondant.
  • Stamina, Info-Lithium, grand écran, viseur couleurs, interface DV, super stabilisateur… Diable que de promesses sur les stickers qui constellent le flanc de ce petit camescope mini DV Sony DCR-TRV7E.
  • Ceux qui préfèrent le Hi-8 apprécieront le prix du Sony CCD TR3100, quand on sait que ce caméscope video 8 reprend le flambeau du fameux TR3300.
  • Trois raisons d’acquérir le Sony TR-V94 : une batterie optionnelle qui lui confère jusqu’à 8 heures d’autonomie ; un écran couleurs de 10 cm de  diagonale ; enfin, ce modèle armé pour le montage regorge de fonctions ingénieuses.
  • On ne change pas une équipe qui gagne : le JVC GR-DVM1 se démarque peu du DV1.
  • Le DVM-1000 intervient comme un matériels de post-production vidéo essentiel : les effets de transition.
  • Voici la version « institutionnelle » au format DVCam du Sony DCR-VX9000. Pour 5.000 F de plus, hors options de base, le Sony DSR-200 offre une ergonomie améliorée et une meilleure compatibilité avec les matériels de post-production pros.
  • Atypique parmi les cartes de numérisation vidéo, le kit MPEG-Cut Machine utilise la compression MPEG 1. Il est livré avec les logiciels destinés à la fabrication de Vidéo CD.
  • Le Casablanca fait un peu figure d’exception dans l’univers des boîtiers et cartes de numérisation. Outil exclusivement dédié au montage vidéo, sa simplicité d ‘utilisation est remarquable.
  • Avec le SLV-AV100  Sony a réuni magnétoscope VHS et ampli Dolby Surround dans un modèle unique en son genre.
  • A l’ère du numérique, que peut encore apporter le magnétoscope VHS ? Pas mal de choses, si l’on en juge par le JVC HR-J936MS.
  • Offrant un gain de temps et d’espace disque au montage, la Plum Board permet de monter des films de plus de 10 minutes. Hors titrages et effets spéciaux, les résultats sont fluides même en Preview.
  • A l’heure où le camescope video 8 se banalise, Sony table sur la rareté avec le CCD TR55 modèle de prestige, en série limitée, équipé d’un objectif Carl Zeiss.
  • Le Canon UC-X30 est l’exemple parfait de l’évolution technologique des camescopes. Il témoigne d’une hausse qualitative qui ne peut que séduire.
  • Le Panasonic SX3 est un camescope S-VHS-C ergonomique et facile à vivre, destiné à un usage familial. Il est équipé d’un stabilisateur.
  • Le Toshiba V-856 est un magnétoscope VHS Hi-Fi haut de gamme qui dispose de fonctions de montage et d‘un traitement numérique de correction d’image qui agit en lecture.
  • Un double magnétoscope VHS, voilà qui n’est pas fréquent. Bien qu’inapte au montage, l’Orion DX3034 se joue de toutes les combinatoires.
  • C’est la version évoluée d’un Sony TR3000, mâtiné de Sony TR-810. Stabilisateur optique, excellente qualité d’image, aptitudes au montage, le nouveau caméscope video 8 Sony TR3300E ne déçoit pas.
  • Dédié uniquement à certains camescopes Sony, l’éditeur de montage Sony HSA-EC1E est une table de montage « de poche ».
  • En provenance d’Allemagne, la table de mixage vidéo Vivanco VM5000 permet de réaliser tout un ensemble de transitions et d’effets spéciaux.
  • Le JVC HR-S 8000 est un magnétoscope S-VHS qui prouve qu’il a tout d’un grand.
  • Sharp et son célèbre Viewcam entrent dans l’univers du caméscope numérique. Le Sharp VL-DC1S reste des plus efficaces pour réussir ses cadrages, mais il ne possède pas de sortie DV.
  • A l’heure où quelques magnétoscopes et camescopes haut de gamme s’équipaient d’un TBC, nous étions curieux de tester le TBC-Enhancer d’Electronic Design, seul correcteur de base temps grand-public existant sous la barre des 8000 F.
  • A la fois éditeur de montage pour deux lecteurs, processeur vidéo, titreur, générateur d’effets et mixeur audio, le Video Center 230 CTI cumule les fonctions de cinq matériels vidéo indépendants.
  • JVC présente un camescope VHS 3-CCD S-VHS institutionnel au prix de 29.000 F HT. De prime abord, rien ne distingue le JVC GYX3 E du GY-X2E son aîné.
  • Succédant à l’illustre MS4, le Panasonic NV-MS5, muni notamment d’un zoom manuel et d’un TBC en est la version corrigée.
  • Le JVC GR-DV1 rompt avec l’architecture habituelle du camescope numérique, donnant au passage un sacré coup de vieux aux « classiques ».
  • Le Sony RM-E1000 est un pupitre vidéo capable à la fois de synchroniser deux lecteurs et gérer des effets de transition.
  • Fonctions de montage, six têtes, programmation facile, connectique adaptée, Hi-Fi stéréo, décodeur Nicam. Le Grundig GV 466 a été réalisé en acier noir d’aspect mat et débarrassé de toute décoration superflue.
  • Le JVC GR-SX1 est le second camescope VHS C familial à incorporer un viseur couleurs à cristaux liquides.
  • La sortie d’un magnétoscope S-VHS est toujours un grand moment. Tout de noir vêtu, le Philips VR 9489 ne dévoile rien au premier abord.
  • Vous prenez un magnétoscope HD 700, ajoutez-lui un time code VITC, un TBC, 40 séquences programmables, le tout en S-VHS, vous obtenez un Panasonic NV-HS 1000.
  • Plébiscité comme le magnétoscope de l’année par le jury européen de l’EISA, le Panasonic NV-HD700 est véritablement innovant et devrait séduire tous les fondus de belle technologie.
  • Reprenant à son profit les techniques d’enregistrement numérique des signaux audio, le magnétoscope Sony EV-S 800 B permet l’enregistrement et la lecture des signaux vidéo, quelle qu’en soit l’origine, et notamment ceux qui proviennent de programmes TV.
  • Frère jumeau du GR-C9, le camescope JVC GR-C11 n’en diffère que par son optique. Il est équipé d’un zoom trois fois 9-27 mm ouverture f.1,7 à commande manuelle.
  • Le camescope JVC GR-C9 étonne par sa compacité et sa miniaturisation. Il bat tous les records de légèreté avec ses 760 grammes.
  • Le Sony CCD-V90 se range dans le peloton de tête des meilleurs camescopes vidéo 8 du marché.
  • Le Panasonic NV-GS1 réunit toutes les fonctions attendues sur un caméscope numérique DV de la marque : débrayages multiples, farandole d’effets spéciaux, mode Photo.
  • Le camescope Digital8 Sony DCR-TRV340 innove en offrant le montage virtuel en MPEG-1 sur PC via sa prise USB.
  • Le Sony GVD 300 est une alternative au prix élevé des magnétoscopes numériques DV haut de gamme. Ils ménagent les têtes du camescope DV au montage.
  • Pendant près de six ans, 13728 « aficionados » du montage ont acquis un magnétoscope VHS Panasonic FS100. Pendant ces mêmes six années, Panasonic a pris le temps de concevoir d’autres magnétoscopes S-VHS avec le souci d’aboutir à un appareil « parfait » : Il a pour nom : Panasonic NV-HS900.
  • Numériser une vidéo analogique, quand la carte n’arbore que des prises FireWire (DV), relève du casse-tête. C’est notamment le cas sur les iMac DV. Le convertisseur Hollywood DV-Bridge apporte la solution et sert par ailleurs de Monitoring.
  • Matrox fait des infidélités au PC pour aller flirter avec Apple. La Matrox RTMac, premier système de montage à effets temps réel sous la barre des 10.000 F.
  • Le camescope Sony DSR-250 vient coiffer la gamme DVCam à optique non interchangeable.
  • Comme les Canon et Panasonic (395 g), le JVC GRDVP3, a suivi un régime de jockey.
  • Singularité du petit écran du Sharp VL-PD6S ? Il peut se séparer du corps de l’appareil, auquel il reste relié par un câble d’environ 2 mètres de long. Un moyen de visionner plus confortablement ses séquences, mais surtout de viser à distance.
  • Le JVC GR-DVL9800 sait photographier dans une résolution XGA, réservée à de rares élus. Petit caméscope numérique de paume de 650 g, le JVC ressemble à une caverne d’Ali-Baba de fonctions inédites et raffinées.
  • Un clavier dédié pour monter ses films ? Le Videonics CommandPost renouvelle le genre pour l’ordinateur, toutes applications confondues, même hors vidéo.
  • Le Sony VX1000, premier caméscope numérique DV commercialisé, est vite devenu un modèle culte. Voici son descendant direct, le très attendu Sony VX2000.
  • Compact, mais pas trop. Avec ses 650g nu, le Canon MV30 ne prétend pas appartenir à la tribu des caméscopes numériques les plus miniaturisés.
  • Au printemps 1996, JVC propose le premier camescope numérique de poche à architecture verticale. Sony réplique avec le Sony DCR-PC7, un mini numérique très complet de 620 grammes, batterie comprise.
  • Il intègre l’Expanded Technology, une évolution permettant d’enregistrer des cassettes VHS(C) dans une qualité très proche du S-VHS(C). Au banc d’essai, le JVC GR-SXM46, le plus performant des visiteurs ET.
  • JVC progressivement toute une gamme de produits DV pour des applications professionnelles dont la caméra JVC GY-DV500 est l’entrée d’une gamme qui se la joue mini.
  • «D » pour Digital, accolé à VHS, on obtient un nouveau format numérique à la norme MPEG 2 dont JVC lance le premier représentant, le JVC HM-DR 1000.
  • Menu ou carte ? Au menu, il y a le camescope Panasonic NV-DS35, successeur du Panasonic NV-DS33. Encore plus petit, plus performant et au même prix que le précédent.
  • Appareil à la simplicité légendaire, le Casablanca a fait un petit : Le Casablanca Avio, qui se distingue surtout de son prédécesseur par son mode de compression MPEG2, plutôt que MJPEG, et un prix fort attractif.
  • La Matrox RT2000 allait-elle continuer de jouer les arlésiennes ? Revue de détail d’une carte de numérisation qui concurrence la Pinnacle DV500 et se distingue par des effets 3D en temps réel et la capture/restitution en MPEG2.
  • Caméscope très attendu en 1993, le Sony VX1 fut le premier tri-CCD analogique grand-public à reprendre les caractéristiques techniques et ergonomiques des appareils institutionnels et professionnels.
  • Pendant que Pinnacle et Matrox s’affrontent sur le terrain des effets temps réel à moins de 10.000 F, Fast revient vers les amateurs avec sa carte de numérisation Fast DV.now.
  • Voilà l’un des seuls magnétoscopes VHS qui ne craigne vraiment pas les conversions de standards. Pal, Secam, NTSC, Pal-M, Pal-N, Mesecam, rien ne lui résiste. Le Samsung SV-5000 W lit, enregistre et transcode tout.
  • Plus d’un million de pixels sur un capteur de camescope DV, à quoi ça sert ? A faire de bonnes photos en plus de bonnes vidéos. Mais le tout petit Sony DCR-PC100 cultive bien d’autres particularités rares.
  • La Pinnacle DV500 donne au marché une nouvelle orientation : une carte de numérisation pour le montage virtuel à effets temps réel.
  • Test du Canon XM1, face avec son rival, le Sony TRV900. Ces deux DV tri-CCD sont aussi les deux divas de la vidéo « grand-public ».
  • Modèle évolué de sa nouvelle gamme S-VHS, le JVC HS-S8600 intègre de multiples fonctions de montage, un TBC et le fameux tambour qui offre une recherche visuelle sans barre de bruit.
  • Une fois n’est pas coutume, nous avons confié un Sony DCR PC2 à un non spécialiste. Les réactions spontanées d’un « découvreur » affranchi des exigences et protocoles d’un banc d’essai classique.
  • La Matrox DigiSuite LE se présente comme une carte de numérisation et une solution de montage ouverte vers le trucage avec effets temps réel à la qualité finale irréprochable en YUV, sur la base d’une compression MJPEG.
  • Le Sony DCR TRV8 ne manque pas d’atouts pour narguer ses frères caméscopes numériques.
  • Premier constructeur à commercialiser un camescope mini DV vertical, JVC est concurrencé. Avec le JVC GR-DVX7, il parvient à se renouveler, conservant ainsi son avance sur ce créneau.
  • Les caméscopes DV de paume rejoignent les modèles à architecture verticale dans la course à la miniaturisation. Avec ses 510 g, le Panasonic NV-DS33 apparaît comme un champion minceur.
  • Canopus frappe un second coup sur le marché des cartes de numérisation avec sa DVRaptor, trois fois moins chère que son aînée la DVRex.
  • Panasonic diversifie sa gamme de camescopes DV en proposant le plus petit modèle du marché. Mono CCD, de forme verticale. Le Panasonic NV-EX1EG séduit par sa compacité et ses performances.
  • Les JVC GR-DVF1 et GR-DVF10 résultent d’un compromis performances-prix intelligent. Ils démocratisent le caméscope numérique.
  • En mars 1993, une enquête révéla que 8 % des lecteurs de la revue Caméra Vidéo détenaient un Sony CCD V800. Un chiffre considérable qui plaça ce modèle au deuxième rang des camescopes vidéo 8 les plus possédés.
  • La Pinnacle Miro Studio DC10 Plus. Une carte de numérisation entrée de gamme enrichie des vitamines de la DC30 Plus.
  • Modèle le plus évolué de la gamme de magnétoscope S-VHS JVC, le HR-S 9500 affiche deux transcodeurs, une qualité d’image exemplaire et de multiples fonctions de montage.
  • Un ensemble table de montage A/B Roll, mélangeur audio et vidéo, processeur d’effets, titreur et correcteur. Le GSE MPE-2000 Pro propose les fonctions de montage vidéo analogique les plus sophistiquées.
  • Table de mixage pour la post-production vidéo, la Panasonic AVE 55 se positionne en challenger de la Videonics MX1.
  • Facile ou pas, le montage ? Hama répond par l’affirmative avec la Hama Easy Cut fournie avec casque et micro. Un outil de post-production vidéo dont le look contraste singulièrement avec le style germanique habituel.
  • Table de montage dont la compatibilité s’étend à la plupart des caméscopes Pal et à la totalité des enregistreurs du marché. La Sony XV-AL200E est issue de la fameuse série post production vidéo des tables de montage Family Studio.
  • Ceux, qui regardaient le montage numérique comme un gadget restituant une image approximative ou un luxe exorbitant devront réviser leur jugement. Le premier essai de la Miro DC20 confirme les qualités globales du produit.
  • Le JVC JX-ED11 s’adresse au débutant ou au vidéaste familial dont l’intérêt pour le montage est modeste et qui préfère ne pas monopoliser le salon avec une configuration monstrueuse !
  • Pouvant asservir jusqu’à quatre lecteurs, compatible Sony, Canon et Panasonic, muni de deux prises GPI et d’une liaison RS 232C, le Videonics Edit Suite est le chaînon manquant d’un trio haut de gamme de post-production vidéo composé du mélangeur MX1 et du titreur TM 2000.
  • Avec une table de montage aux possibilités jusque-là inexistantes à ce niveau de prix, Hama s’adresse à des vidéastes éclairés. Le Vidéocut 222 apparaît comme l’éditeur le plus abouti du célèbre constructeur allemand. Riche en possibilités.
  • Un ampli-correcteur comme les autres, le Guiston SVA 200C ? Certainement pas ! Figurez-vous que ce boîtier, qui n’est pas un matériel de post-production vidéo, compense les pertes du signal avec un câble de 100 mètres.
  • L’Autocut AC 250 S est une table de montage qui s’adresse à ceux qui veulent pas s’encombrer d’un système de post-production vidéo complexe et coûteux.
  • L’éditeur de montage Sony XV-AL100 répond aux principaux besoins en matière de post-production vidéo : l’assemblage de séquences, la génération de titres et le mixage audio. Il est bien adapté à ceux qui découvrent la vidéo à travers leurs camescopes 8 mm ou Hi-8.
  • Avec ce camescope mini DV, Canon se rabat sur une architecture classique. Mais le Canon MV 10 ne manque pas d’arguments pour se démarquer de ses concurrents.
  • Le JVC HR-S 7500 est l’entrée de gamme des magnétoscopes S-VHS. Au montage ou à la copie, les magnétoscopes S-VHS présentent de nombreux avantages pour ceux qui filment en Y/C (Hi-8, S VHS-C…) ou DV numérique.
  • Après Sony, Panasonic lance son magnétoscope numérique DV. Plus « ouvert » que son concurrent, le Panasonic NV-DV 10000 développe un fort potentiel de montage et de traitement sonore.
  • Le Sony XV-C 900 est un correcteur de couleurs. En dépit de son age canonique, ce périphérique vidéo analogique est compatible avec le Hi-8 et le S-VHS.
  • Videonics présente un successeur à sa MX1, sa fameuse table de mixage. Son nom de code : Vidéonics MX 3000.
  • Le Sony TRV900 est un camescope tri CCD qui rappelle le Panasonic NV-DX100. ll s’en distingue par son stabilisateur optique qui ne dégrade pas l’image.
  • Pour améliorer le confort du vidéo-phage, JVC a donc inventé le Dynamic Drum. Ce dispositif permet de visualiser une vidéo en accéléré sans aucune strie ; le mécanisme fonctionne jusqu’à neuf fois la vitesse nominale, en avant comme en arrière !
  • Pinnacle Systems renforce sa présence sur le marche du montage assiste par ordinateur en présentant le miro Studio 400. Ce système reprend les principes de fonctionnement de son prédécesseur, le miro Studio 200, et le renouvelle avec un logiciel de montage entièrement repensé.
  • Le Sony CCD TR3200 s’inscrit dans une lignée de caméscopes video 8 Sony analogiques. Il se distingue de ses prédécesseurs par ses multiples effets spéciaux en lecture, sa consommation énergétique inférieure et l’exploitation du système XR (Extended Resolution) qui améliore la définition de l’image.
  • Le Canopus ADVC110 est un boitier de numérisation vidéo qui peut être relié à tous les matériels vidéo, caméras, magnétoscope et matériel de montage vidéo. L’ADVC110 est facile à transporter et simple d’utilisation, il se connecte sur un ordinateur Windows ou Mac OS.
  • Fort d’un nouveau capteur, d’un traitement séparé de la vidéo et de la photo, et du fameux processeur large bande, le camescope numérique mini dv JVC GR-DZ7 a l’ambition d’être aussi performant dans tous les domaines.
  • Le Sony PC350 marque l’aboutissement de la lignée des modèles hybrides de Sony qui revendique une belle compétence vidéo et photo. Le bilan très convaincant de ce camescope numérique n’est cependant pas exempt de petites faiblesses.
  • Comment copier vos vidéos en DV ? Avec un camescope DV doté d’entrées analogiques vous pouvez recopier vos vieux rushes et convertir une video en numérique en l’utilisant comme un boitier ou une carte de numérisation.
  • Spécialité de Canopus : les boîtiers et cartes de numérisation et inversement. Le Canopus ADVC-300, est en plus doté de réglages correctifs. Redresser finement les signaux anémiés, voilà sa mission.
  • Tout le monde connaît le Canon XL1/XL1S, camescope numérique DV semi-pro, célèbre pour sa durée de vie exceptionnelle ! Eh bien après 7 ans de bons et loyaux services, il cède la place au Canon XL2, plus conforme à l’air du temps.
  • Capturer en DivX par périphérique externe, voilà un nouveau terrain d’aventure pour ADS avec son Instant VideoDVX. Un petit prix pour un boitier de numérisation pc très tendance.
  • Loger une carte de numérisation dans un boîtier avec un graveur de DVD. C’est le Iomega Super DVD Quik-Touch Video Burner. Grâce cet appareil hybride, le contenu d’une cassette vidéo s’enregistre sur DVD très simplement : pressez une touche, cliquez, et c’est parti !
  • Ce caméscope numérique est la version mégapixelle de la gamme Sony des DCR-TRV14, 19 et 22. Le Sony DCR-TRV33 est longtemps resté la référence dans sa catégorie, il fut remplacé par le DCRHC40.
  • Le camescope numérique DV Panasonic AG-DVC30, héritier de l’AG-DVX100AE, devrait séduire les plus avertis à la recherche d’un équipement haut de gamme.
  • Certains modèles de caméscope numérique Sony haut de gamme sont déclinés aux formats DV et DVCam, moyennant une différence de prix allant de 600 à 1500 euros. Voici un rappel de ce qui distingue ces deux formats frères.
  • Compact, léger, le Canon MV750i est le plus complet des caméscopes numériques d’entrée de gamme de la nouvelle série MV700 de Canon.
  • La nouvelle caméra numérique Panasonic AG-DVX100A améliore encore ses facultés uniques en terme de travail sur l’image, mais elle devient aussi plus productive.
  • La solution de montage ADS Pyro Professionnal a deux points forts : la suite logicielle Adobe et le boitier de numérisation analogique/DV et DV/analogique. Ce dernier, que l’on peut trouver séparément, est le premier prix du marché pour un boîtier avec entrées-sorties YUV.
  • Successeur du JVC GR-DVP3, élu camescope numérique européen de l’année 2001, le JVC GR-DVP7 est encore mieux équipé, sans pour autant sacrifier des performances reconnues.
  • Le Sony VX2100 succède au célèbre VX2000. Il ne bouleverse pas la donne, mais perpétue, en le bonifiant, celui qui fut longtemps considéré comme le roi des caméscopes numériques tri-CCD.
  • Les caméscopes triCCD, ont combiné les ressources de leurs trois capteurs afin de produire des photos de grandes tailles. C’est le cas du Panasonic NV-GS70, que nous comparons au Sony DCR PC330, un mono-CCD trimégapixel. Lequel des deux produit les meilleures vidéos et photos ?
  • Destiné aux vidéastes réticents à ouvrir leur PC, le Dazzle DCS 200 est un ensemble boîtier de numérisation avec logiciel de capture MPEG-1 et 2 à partir des sorties analogiques de tout matériel vidéo.
  • Le Hitachi DZ MV230, et ses frères DZ-MV200 et 270 lisent et gravent à la fois des DVD-Ram réinscriptibles 100 000 fois et des DVD-R, non réinscriptibles, mais plus universels et moins coûteux.
  • Le premier camesocpe mini DV tri-Mégapixels est arrivé ! Son nom : Sony DCR TRV950, successeur du légendaire TRV900 dont il reprend le concept.
  • Comparatif mini-camescopes DV qui parient sur un meilleur compromis entre portabilité et performances photo et vidéo. Ils ne cherchent pas pour autant à concurrencer les véritables appareils photo numériques.
  • Une carte de numérisation chasse l’autre et la Miro DC30 entend jouer les têtes de série sur le marché du meilleur rapport/qualité prix à la portée du plus grand nombre. 
  • Une image et un son inespérés, tout plein de fonctions aux appellations étranges. Quatre modèles de camescope DV : Sony DCR-VX700, JVC GR-DV1, Sony DCR-VX1000, Panasonic NV-DX1, tous différents les uns des autres, et correspondant à des pratiques, donc des applications distinctes, font l’objet d’un comparatif.
  • Un Canon UCX2Hi, à un prix de rêve, offrant, outre l’autofocus pilotable par une table de montage travaillant au time code, et quelques sympathiques petits bonus, c’est le caméscope Hi8 Canon UCX30Hi.
  • Monsieur Canon UC8 et Madame Canon UC900 ont le plaisir d’annoncer la naissance du Canon UC9 Hi. Joyeux mélange, le nouveau caméscope Hi8 Canon ne saurait être renié par sa parentèle.
  • Dernière nouvelle, les caméscopes video 8 deviennent intelligents ! Ils sont économes, dialoguent avec leurs accessoires et informent l’utilisateur. Le Sony CCD-TR810E se différencient par la présence d’un stabilisateur numérique SteadyShot 
  • On avait jamais vu d’engin de ce calibre débouler dans l’univers grand-public. Mais le  On avait jamais vu d’engin de ce calibre débouler dans l’univers grand-public. Mais le magnétoscope numérique DV Sony DHR-1000 ne cherche pas pour autant à intimider.   ne cherche pas pour autant à intimider.
  • Images et son ! Compression jusqu’4:1 et son synchrone à 44 kHz 16 bits à moins de 10.000 F… La carte Fast AV Master vient secouer le monde de la vidéo numérique. Elle a tout d’une grande carte de numérisation !
  • Joli beau ! WOW, tel est le surnom du caméscope video 8 Sony SC55. Rien ne dépasse de ce bloc d’aluminium anodisé. A se demander comment le tenir…
  • Il a trois capteurs, un viseur de rêve et entend séduire tous les amoureux de l’image. Il enregistre dans le format pour caméscope numérique, comme son rival le Sony VX1000. Son nom, Panasonic NV-DX1E, sonne la contre-attaque.
  • Doté de fonctions avancées, Steady Shot, viseur couleurs, time code, diaphragme réglable, zoom puissant, le Sony TR3000 dispose en outre d’une semelle de pilotage avec fonctions de lecture et sorties audio-vidéo.
  • Le magnétoscope Philips VR-657 est un original possédant des fonctions de montage inédites mais aussi de curieuses limites. Signe particulier, c’est un surdoué du son.
  • Le Sanyo GVR-S960 n’est pas entièrement une nouveauté puisque des modèles apparentés existent aux USA depuis 1994. Nos lecteurs les plus attentifs feront le rapprochement entre le Sanyo et un certain Panasonic NV-V8000. Magnétoscope S-VHS qui connut son heure de gloire au début des années 1990.
  • Pour moins de 5.000 F, d’un volume équivalent à celui d’un magnétoscope de salon, le magnétoscope video 8 Sony EV-C 400 est le lecteur idéal d’une régie de montage.
  • Le Samsung SV-300W est un original. Le Samsung s’adresse à ceux qui voyagent ou qui entretiennent des relations familiales ou professionnelles avec le reste du monde.
  • Issu d’une famille nombreuse, le caméscope video 8 Sony TR750 ne manque pas de personnalité. Il est servi par son super stabilisateur, son format Hi-8 et sa convivialité.
  • Semi grand-angle, stabilisateur, torche, format Hi-8. Non, le camescope Hi Canon UC7 n’est pas suisse et pourtant, il sait tout faire !
  • Après le magnétoscope EVS-9000 et la table de montage RM-E1000, il ne restait qu’à inventer un lecteur magnétoscope vidéo 8 pour compléter la panoplie des fervents du Hi-8. Le Sony EV-C2000 est le lecteur idéal du sony EVS9000 pour une post-production de précision.
  • Comparé au Sony VX1000, le Sony VX700, second modèle de caméscope numérique de la marque, est moins bien loti. Le nouveau venu mono CCD Sony ferait-il l’affaire ?
  • Première à ouvrir le feu pour cette rentrée la FPS 60 de chez Fast Electronique. Numérisation en double trame et affichage Overlay, elle gère les deux.
  • Le Hi-8 a encore des choses à dire. Le Canon UC-X2 Hi, digne héritier du célèbre caméscope video 8 UCX1, en administre la preuve avec un excellent niveau de performance.
  • Le magnétoscope VHS  JVC HR-J825MS est doté de fonctions de montage avancées. Il est l’exemple même du mariage réussi entre le son et l’image.
  • Un aperçu des caractéristiques générales du signal numérique, comment fonctionne la numérisation vidéo et les boîtiers et cartes de numérisation de signaux utilisés en télévision ou en montage virtuel.
  • Aucun magnétoscope VHS Hi-Fi Sony ne nous avait vraiment séduit depuis le défunt SLV-767. Ce n’est donc pas sans curiosité que nous approchons le magnétoscope VHS Sony SLV-E1000
  • Sony organise le mariage tant attendu de deux formats jusque là ennemis. Vidéo 8 et VHS se sont donc juré fidélité, et de cette union électronique est né un magnétoscope combiné à double cassette, baptisé Sony EV-T1B.
  • Panasonic profite de la rentrée pour dévoiler son nouveau camescope VHS C haut de gamme. Le Panasonic NV-S88E conserve la plupart des caractéristiques du NV-S90* et réserve une agréable surprise côté optique.
  • Un camescope numérique mini DV ça donne quoi sur le terrain ? Nous avons confronté le Sony DCR-VX1000, camescope Hi8 grand public : le Sony CCD-VX1.
  • Le Sony TRV 70E est un camescope Hi8 qui dévoile l’originalité de son caractère dès l’ouverture de la trappe, sur le côté gauche, qui révèle l’écran LCD.
  • A l’été 94, Sony commercialise l’UVW 1000 un caméscope tri-CCD Bétacam SP à un prix inférieur à la barre fatidique des 100.000 F. Nous avons eu la chance de pouvoir l’utiliser le temps d’un week-end.
  • Cible du Samsung VP-U10, les vidéastes fauchés et ceux pour qui le caméscope n’est pas investissement prioritaire, mais qui en veulent pour leur argent.
  • La concurrence est âpre dans l’univers du caméscope. Hitachi commercialise un caméscope video 8 au même niveau de prix que le Canon UC8. Il s’agit du VM H610E. L’offre est d’autant plus alléchante que le constructeur est loin d’avoir lésiné sur les spécifications.
  • Original à plus d’un titre, le Canon UC8 Hi exploite de véritables innovations et s’impose comme l’un des modèles les plus séduisants de la dernière vague de caméscopes video 8.
  • Cette confrontation oppose le Panasonic HS1000 au Sony EVS 9000. Points communs de ces deux modèles, des capacités hors normes, une table de montage intégrée, un time code et un TBC. 
  • Tout de noir vêtu, l’Orion DX2020 ne présente que peu de touches de fonction, et seules sa hauteur peu commune et la présence de deux compartiments cassette superposés confirment que nous sommes bien en présence d’un double magnétoscope.
  • Magnétoscope VHS de montage proposé à moins de 5.000 F, le Panasonic NV-HD101F apparaissait comme un appareil bien tentateur. Nous avons décidé de nous pencher sur ce modèle star.
  • Superbe qualité d’image, sensibilité inégalée, ergonomie irréprochable, le camescope S-VHS JVC GY-X2B est une alternative à la Bétacam pour nombre d’utilisateurs institutionnels.
  • Aux côtés d’une star comme le HRS5900, JVC décline toute une gamme de magnétoscope de salon. Véritable magnétoscope VHS de montage, le JVC HRJ716MS méritait une revue de détail.
  • Le dernier Hi-8 de la tribu, nouveau chef du clan est le Sharp VL-H410. Comme de juste, pas de viseur mais la fameuse poignée/objectif, qui pivote 270° et l’écran couleurs LCD de 102 mm de diagonale.
  • La caméra Akaï VC X2 S a été présentée, pour la première fois, au Festival du Son et de l’Image vidéo. 
  • Le camescope video 8 Canon EX2 présentait toutes les qualités pour devenir l’arme absolue des chasseurs d’images : format Hi-8, son Hi-Fi stéréo, automatisme des réglages entièrement débrayables et surtout des optiques interchangeables.
  • Les liaisons vidéos multisystèmes regroupent les divers branchements impliquant les multiples connexions exigées, notamment, par le raccordement au téléviseur de base non seulement d’un caméscope ou d’un magnétoscope, mais aussi des antennes nécessaires à la réception des programmes TV émanant des stations terrestres ou des satellites de télévision.
  • Les liaisons camescope-magnetoscope expliquent comment relier un magnétoscope et un caméscope.
  • les liaisons caméscope-téléviseur comportent un certain nombre de variantes qui sont fonction du raccordement utilisé et dépendent de la façon dont les signaux audio-vidéo sont injectés dans le téléviseur par le camescope.
  • Hitachi a suscité l’intérêt en janvier 1995 en dévoilant le camescope vedette de son catalogue 95. Nom de code : Hitachi VM-H80.
  • Passer du Pal au Secam et inversement, c’est l’une des raisons d’être du JVC HR-S5900MS ou du Panasonic NV-HS100HF. Regardons de plus près comment procéder avec ces deux magnétoscopes.
  • Dans tous les sens du terme, le Caméscope Video 8 Sanyo PS12 veut populariser le plaisir de filmer et recréer version vidéo, l’engouement qu’a suscité en photo le phénomène « Instamatic » !
  • High-Tech. Truffé de fonctions numériques, entièrement débrayable et équipé d’un stabilisateur révolutionnaire, le camescope VHS Panasonic NV-S90 a tout pour convaincre le vidéaste le plus exigeant.
  • Le magnétoscope JVC HR-3300 Vidstar est le premier magnétoscope VHS lancé sur le marché. Il fut présenté par le PDG de JVC en personne, à l’hôtel Okura le 9 septembre 1976.
  • Le Sony EVO 9700 est un magnétoscope Video 8 / Hi8 de montage vidéo analogique. Idéal pour réaliser la numérisation de Hi8 et vidéo 8 ou simplement pour le visionnage sur un écran plat.
  • Le magnétoscope S-VHS JVC HR-S9600 est un modèle très haut de gamme de 1999 doté de nombreuses possibilités dans le domaine du montage analogique.
  • Le magnétoscope JVC HM-HDS1MS est le premier magnétoscope VHS au monde intégrant un enregistreur à disque dur.
  • Il n’y a pas si longtemps il fallait une douzaine de programmes spécialisés différents pour réaliser ce que propose aujourd’hui le logiciel de montage Sony Vegas Pro 13. Correction colorimétrique, keyframing, Masquage, Chroma Key, Composting, outils de montages stéréoscopiques et toute les fonctionnalités que l’on est en droit d’attendre d’un outil de montage professionnel.
  • Pinnacle Studio, logiciel de montage vidéo et enregistrement directement à partir de l’écran. Réalisez rapidement des films grâce au montage multipistes, des effets et une architecture 64 bits.
  • Tout comme Photoshop Elements, Premiere Elements nous gratifie d’une version 14 dotée de quelques sobres nouveautés et améliorations, néanmoins intéressantes pour ce soft à vocation amateur, déjà bien armés pour produire des vidéos de qualité.
  • Edius Pro 8 vous séduira par sa capacité à digérer la quasi-totalité des formats vidéo/audio et pas ses fonctions Broadcast. Vous êtes vidéaste amateur passionné et exigeant ? Il vous bluffera aussi par sa stabilité, sa souplesse, sa modularité et ses outils conviviaux.
  • Pinnacle simplifie la numérisation vidéo grâce à Pinnacle Video Transfert. La numérisation est devenue tellement simple qu’une simple pression est suffisante sans recours à un PC .
  • Si Adobe Premiere Element 13 a pour cible privilégiée la sphère des monteurs amateurs et débutants, il ne néglige pas pour autant les monteurs plus aguerris qui peuvent basculer vers une configuration de montage classique sous forme de timeline professionnelle dotée d’outils évolués.