Projecteur Bauer T4 Super 8 et 8mm

Ce projecteur de films Super 8 et 8mm peut être raccordé à des réseaux de différentes tensions, 110, 130 220/230 ou 240/250 V. A l’aide d’une pièce de monnaie, réglez le sélecteur de tension situé du côté droit de l’appareil, sur la position correspondant à l’utilisation envisagée.

Adaptation au format

Le Bauer T 4 permet la projection de films 8 mm classique ainsi qu’en Super 8 ou Single 8 (les normes des deux derniers formats sont identiques).

Organes de commande du projecteur Bauer T4

Bauer T6

1. Interrupteur moteur et lampe – 2. Touche pour chargement ou réembobinage – 3. Adaptateur de bobine  Super 8 – 4 et 5. Galets de guidage -6. Axe de la bobine débitrice  – 7. Goujon de rangement de l’adaptateur Super 8 – 8. Prise de courant – 9. Sélecteur de tension – 10. Galet de guidage – 11. Sélecteur de vitesse 18 ou 9 im./sec. – 12. Molette de cadrage – 13. Sélecteur de format: S = Super 8 – N = 8mm – 14. Levier pour dégager le presseur de film – 15. Presseur du couloir de projection – 16. Objectif – 17. Capot de protection du mécanisme et de la lampe – 18. Vis de blocage du pied (19) – 19. Pied d’élévation.

Bauer T4

20. Lampe – 21. Attache de fin de film – 22. Presseur de film – 23. Ressort du presseur – (22) – 24. Vis de fixation de la plaquette (25) – 25. Plaquette du guide-film.

  • Super 8 : Le bouton (13) sur le dessus du boîtier est à placer sur S, en veillant à son parfait enclenchement. Engagez à fond sur l’axe (6) l’adaptateur de bobine Super 8 fourni avec l’appareil.
  • 8 mm classique : Pour ce format, le bouton (13) est à placer en position enclenchée sur N. Ôtez l’adaptateur de bobine Super 8 de l’axe (6), car le diamètre de l’axe d’une bobine 8 mm est plus petit. En période de non utilisation l’adaptateur est à placer sur le goujon (7).
  • ATTENTION. Ne manœuvrez jamais le bouton de changement de format (13) lorsqu’un film est engagé dans le projecteur.

Installation

Placez l’appareil sur une sellette de projection ou, à défaut, sur une table en vous servant du capot de protection pour le surélever.

Afin de centrer et cadrer l’image sur l’écran, enclenchez à fond la touche rouge (2), puis pressez la touche (1). Le moteur tourne, la lampe s’allume. Desserrez la vis de blocage (18) ; le pied frontal (19) peut alors être réglé en hauteur, resserrez la vis une fois la position trouvée. En tournant la bague avant du zoom, vous faites correspondre en un instant la grandeur de la projection aux dimensions de l’écran.

Préparation des bobines

L’arrêt automatique en fin de bobine – une des caractéristiques du modèle T 4 – ne fonctionne qu’à la condition que l’extrémité du film soit fixée à la bobine débitrice. Pour parvenir à ce résultat, il existe des modèles de bobines pourvus d’un dispositif d’arrêt. A défaut, immobilisez l’amorce finale à l’aide d’un petit morceau de bande adhésive.

Lorsque vous employez les petites bobines de 15 m, celles-là mêmes que vous recevez du laboratoire de développement, il vous faut fixer la fin du film avec l’une des attaches spéciales livrées avec le projecteur.

Profitez de cette préparation pour couper chaque début d’amorce.

Chargement automatique

Chargement Bauer T4
Chargement Bauer T4

La bobine vide réceptrice est à introduire la première sur l’axe (6) : la bobine pleine vient se placer à côté d’elle. Assurez-vous que l’amorce se déroule vers la droite et que les perforations sont dirigées vers vous.

Enclenchez à fond la touche rouge (2), pressez la touche (1), puis glissez l’amorce entre les galets (4 et 5). Tirez légèrement le presseur (15) vers l’objectif en même temps que vous introduisez l’amorce dans le couloir. Relâchez le presseur, le film sera automatiquement entraîné jusqu’à la bobine réceptrice.

Sectionnez à angle droit entre deux perforations le début de l’amorce. Enclenchez les touches 2 puis 1. D’une main tirez légèrement le presseur (15) vers l’objectif ; de l’autre, engagez le film dans le  couloir.

Projection

Après la mise au point, obtenue en tournant la bague arrière du zoom, il est parfois nécessaire de recadrer la projection pour supprimer la ligne de séparation entre deux images. C’est à quoi est destinée la roue moletée (12).

ATTENTION. Cette dernière manœuvre étant habituellement exécutée dans la pénombre, assurez-vous que vous agissez bien sur la roue centrale (12) et non sur la dernière (13), qui a pour fonction d’adapter le projecteur à l’un des deux formats.

  • Changement de cadence. La première des roues (11) permet, elle, de passer de la vitesse normale de 18 im./s au ralenti à 9 im./s.
  • Répétition d’une scène. Par réembobinage partiel du film, il est possible à tout moment, de revoir une ou plusieurs scènes. Vous commencez par arrêter avec la main la bobine débitrice, la première vers vous. Cette intervention dégage le presseur et provoque le retrait de la griffe d’entraînement. Rien ne fait plus obstacle à ce que vous rameniez manuellement le film sur la longueur souhaitée. Pour repartir au moteur en marche avant, replacez le levier (14) en avant.

Bauer T4

Pour revoir une scène

Stoppez à la main la rotation de la bobine. Tournez celle-ci dans le sens de la flèche de la longueur des scènes dont vous souhaitez la répétition.

Rembobinage

Chemin à faire accomplir au film lorsqu’il est détaché de la bobine débitrice. Il est réembobiné sans passer par le couloir du projecteur, ce qui n’est pas le cas en fonctionnement automatique.

Retrait d’un film en cours de projection.

Arrêtez le projecteur à l’aide de la touche (1), pressez ensuite à fond la touche rouge (2) pour la désenclencher. Retirez le capot (17) en le faisant pivoter d’avant en arrière. En comprimant le ressort (23) vers la gauche, vous pouvez retirer latéralement le presseur. Desserrez la vis (24) pour ôter la plaquette (25). Le film peut maintenant être dégagé du projecteur. Remettez celui-ci en ordre de marche en remontant les pièces. La touche rouge (2) ne doit pas être enclenchée, sinon elle s’opposerait au montage du presseur de film.

Réembobinage.

Le projecteur s’arrête automatiquement en fin de film lorsque celui-ci est dûment fixé au noyau de la débitrice (comme expliqué plus haut). Appuyez à fond sur la touche (2) pour la libérer, ce qui enclenche le réembobinage, sans que vous ayez à toucher ni au film ni aux bobines. S’il advient en fin de projection que le film se détache accidentellement de la débitrice, il vous faut presser la touche (1) pour arrêter le mécanisme. Vous tournez alors à la main, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, la bobine réceptrice pour dégager du projecteur la fin du film. Vous saisissant de celle-ci, vous la faites passer derrière le goujon (7) et entre les galets (4 et 5) pour la fixer à la bobine vide. La touche rouge (2) étant en position haute, une pression sur la touche (1) provoque le réembobinage.

Remplacement de la lampe.

Retirer le capot (17) qui se dégage d’avant en arrière. Exercez une légère pression sur la lampe, puis tournez-la dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Une manœuvre en sens inverse permet de mettre en place la lampe de rechange.

Entretien

Nettoyez de temps à autre avec un bâtonnet entouré d’un linge légèrement humide la fenêtre de projection et le couloir du film. Ce dernier devant être démonté, procédez comme il a été expliqué au début du paragraphe « retrait d’un film ». Il n’y a aucune lubrification à prévoir pour le mécanisme.