Sélection Projecteurs De Films

Nous présentons ici une sélection de projecteurs de films pour lesquelles nous avons trop peu d’informations pour justifier une fiche particulière. Certains clients qui nous confient leurs travaux pour réaliser une prestation de numérisation de films, nous donnent parfois un projecteurs. Cela nous donne l’occasion de les tester et de faire une fiche technique sur l’appareil.

Paillard S 221

Le Paillard S 221 est à notre connaissance le seul des projecteurs de films 16mm conçu et étudié depuis l’avènement du son magnétique qui possède trois circuits distincts de chargement du film : muet, sonore optique, sonore magnétique. Il bénéficie pleinement de tous les perfectionnements techniques concernant le son et l’image et, bien entendu, de la qualité mécanique suisse de haute précision. Cela lui permet d’assurer sur l’écran une image impeccable avec une lampe de 1ooo watts et un son excellent avec un ampli de 15 watts.

Heurtier HSM Universel 60

HEURTIER HSM Universal 60

Le Heurtier HSM Universel 60 est un projecteur triple format 16mm, 9.5mm et 8mm. C’est le dernier modèle d’une lignée de projecteur de films sonores successivement perfectionnés.

Le bloc sonore magnétique amovible permet de respecter l’écart standardisé image-son de 28 images pour les deux systèmes sonores.

La puissance lumineuse maximum est de 1000 watts et l’ampli de 15 watts en son optique ou magnétique permet une projection en salle de plusieurs centaines de spectateurs.

Pathé Joinville PM 15

Pathé Joinville PM 15

Cet appareil né depuis longtemps fut dans une architecture générale inchangée : successivement projecteur de films muet, puis projecteur sonore optique et enfin sonore magnétique. Son système de lecture de son optique et magnétique est des plus condensés et installé sous capot plombé : c’est le seul appareil où les têtes magnétiques « effacement et enregistrement-lecture » encadrent le lecteur optique. Un levier relève ces têtes lors du fonctionnement en optique afin qu’elles ne rabotent pas la piste photographique. Le Pathé-Joinville PM 15 a une puissance lumineuse maximum de 750 watts pour l’image et un ampli de 10 watts pour le son.

Debrie MB 216

Le Debrie MB 216 est un des rares projecteur de films susceptibles d’être monté sur pied tripode, alors que la majorité des appareils est du « type posé ». Il possède un système de translation du film à triple griffe et à canal en V, ce qui lui permet de passer très convenablement des films dont les perforations ne sont plus en excellent état. Il admet des lampes de 750 watts. Son ampli 15 watts lui assure des performances standard.

Debrie MS 225

C’est un projecteur dont la partie image est identique au précédent, mais son ampli de 24 watts permet une reproduction sonore plus puissante, c’est-à-dire permet la projection sonore dans une salle plus vaste.

Bell & Howell Filmosound 644

Commande Bell & Howell « Filmosound 644 »

Le « Filmosound 644 » dernier-né de la lignée des projecteurs de films 16mm sonores de Bell & Howell est la version ultra-moderne du modèle 630, muni des tout derniers perfectionnements techniques en matière de son magnétique et d’efficacité de translation du film pour obtention de la qualité maximale de projection sonore.

Silma Bivox

Silma BivoxLe Silma Bivox projette tous les films 8mm et Super 8 muets ou sonores magnétiques. Changement de format par sélecteur unique aussi bien pour la partie sonore que pour la partie mécanique. Objectif Schacht Vario Travenon 1/1,3 de 17 à 3omm. Mélangeur automatique micro/phono. Contrôle et écoute par l’intermédiaire du HP en cours d’enregistrement.

Les films Super 8 à piste magnétique marginale ne représentent pas la seule formule de projection sonore. En effet, quelques constructeurs s’orientent vers un autre système faisant appel, pour la restitution sonore synchrone, à un magnétophone à cassette de type spécial qui est soit indépendant, soit intégré au boîtier d’un projecteur de films muet.

Seul le type de projecteur sonore avec lecture de pistes magnétiques intégrées subsiste à ce jour. Il est déjà suffisament problématique de trouver un projecteur sonore en étant de fonctionnement, s’il fallait en plus trouver le magnétophone à bande ou à cassette avec les connecteurs adéquats cela compliquerait grandement la tâche. Dans ce cas le mieux est de numériser les deux sources séparemments et de réaliser une synchro son en post production avec un logiciel de montage.

Silma Bivox

  1. Commutateur pour chargement automatique du film et mise en marche avant ou arrière et réembobinage
  2. Variateur de vitesse 18 et 24 images/sec
  3. Potentiomètre de volume
  4. Potentiomètre de tonalité
  5. Commande enregistrement et lecture
  6. Sélecteur de format : 8 et Super 8
  7. Réglage de l’objectif zoom
  8. Cadrage de l’image
  9. Voyants lumineux de signalisation
  • Vitesse régulée électroniquement à 18 et 24 images par seconde
  • Objectif Zoom Schacht Vario Travenon 1 :1.3 17/30mm.
  • Haut parleur incorporé dans le couvercle du projecteur
  • Amplificateur transistorisé
  • Niveau d’enregistrement phono automatique
  • Mélangeur automatique micro/phono
  • Contrôle et écoute par l’intermédiaire du haut-parleur en cours d’enregistrement
  • Puissance : 4 watts.
  • Lampe : 12V / 75W
  • Capacité maximum des bobines : 180 M
  • Fabriqué en Italie

Fujicascope SM 1 Single 8

Le Fujicascope SM 1 Single 8 est un projecteur de films sonore de fabrication japonaise. Même s’il porte l’appelation Single 8, il s’agit simplement d’un projecteur super 8.

En effet ce format est identique au super 8 lorsqu’il est développé, la seule différence entre les deux formats étant la cartouche de film vierge qui se place dans la camére. Lorsqu’ils sont dévellopés, les deux formats présentent les même caractéristiques mécaniques (largeur du film, taille et espacement des perforations).

  • Objectif : PS-Fujinon f/1,3 f = 25 mm.
  • Lampe : 21,5 V; 150 W type high-flector.
  • Alimentation : tension de 110, 117, 125 V ou 200, 220, 240V, 50/6o cycles.
  • Guidage du film : mise en place simplifiée.
  • Transport du film : marche avant, marche arrière, rebobinage rapide (La tête sonore entre en contact avec la piste à l’instant de la mise en marche avant. La projection est muette en marche arrière).
  • Vitesse de projection : 18 et 24 im/sec.
  • Moteur : haut-voltage à condensateurs.
  • Lumière d’entracte : Prise incorporée au projecteur.
  • Son : enregistrement et reproduction magnétique.
  • Piste sonore : magnétique de 0,69 mm.
  • Enregistrement : courant alternatif.
  • Entrées sonores : pour microphone et tourne-disques.
  • Sortie sonore : maximum 6 W.
  • Contrôle du son : basses et aiguës.
  • Capacité des bobines : diamètre de 17,5 cm (180 m avec le film Single-8).

Fujicascope MX 70 Super 8 et 8 mm standard

Son synchrone par asservissement au magnétophone à cassettes FUJICA, utilisable à la prise de vues et à la projection.
Fujicascope SM 1 Single 8

  1. Magnétophone.
  2. Cassette de bande magnétique.
  3. Touche « éjection cassette ».
  4. Remise du compteur à zéro.
  5. Boîtier de régulation.
  6. Interrupteur général.
  7. Bouton « ajustement synchro ».
  8. Vu-mètre.
  9. Bouton « retard image ».
  10. Bouton« avance image

Elmo ST 1200

Elmo ST-1200Les constructeurs japonais sont sans aucun doute à la pointe du progrès technologique en matière de cinéma sonore sur format réduit, puisqu’en format super 8 mm ils offrent à l’amateur un projecteur de films sonore magnétique et optique (le film sonore optique 8 mm est une réalité au pays du Soleil levant, non pas dans le domaine de la « production sonore amateur » mais dans celui de la diffusion cinématographique).

Ce projecteur occupe un rang supérieur dans la production ELMO de projecteurs sonores. Ses performances atteignent un très haut degré. Comme avec le ST-800, vous pouvez utiliser le ST-1200D pour le ré-enregistrement de la piste pour le mixage sonore et pour la surimpression sonore. La puissance de sortie atteint 15 W. Cette superbe combinaison de qualités audio-visuelles permet de transmettre a vos auditeurs le plein impact et la beauté de vos films. La bobine de grande capacité (360 m) permet d’assurer une séance de projection continue de 1 heure. La possession d’un ST-1200D est le plus sûr moyen d’obtenir le maximum de satisfaction de vos activités cinématographiques.

Et le projecteur Elmo ST 1200 est un projecteur sonore à reproduction optique et magnétique assurant l’enregistrement magnétique sur films Simple-8 ou Super-8. Il est également livrable en simple version magnétique enregistrement/reproduction. Ses caractéristiques principales sont les suivantes :

  • Objectif : f/1,3 focale de 20 à 32 mm.
  • Lampe : 24 V 150 W, tungstène-halogènes.
  • Fréquence de projection : 18/24 im. /sec.
  • Chargement entièrement automatique.
  • Marche arrière.
  • Amplificateur : 12 transistors, sortie max. 10 W.
  • H.P. dynamique Ø = 16,5 cm.
  • Enregistrement : tête à effacement haute fréquence, tête d’enregistrement aux normes AS,
  • Lampe excitatrice 4 V 0,75 A, photo diode au silicium.

Elmo ST-1200 commandes

  1. Micro.
  2. Commutateur rotatif à 5 positions.
  3. Interrupteur lampe.
  4. Réglage du niveau sonore.
  5. Sélecteur de piste optique ou magnétique.
  6. Bouton de cadrage de l’image.
  7. Rattrapeur de boucle.
  8. Coupe-film (mise en forme de l’amorce de chargement).

Agfa Sonector S 8

L’Agfa Sonector S 8 est un projecteur pour film sonore Super 8 est de conception entièrement nouvelle. Sa construction est compacte, c’est-à-dire que la partie optique et les organes de lecture du son ont été rassemblés en un seul appareil. Une lampe 12 V/100 W à vapeur d’halogène lui assure un excellent rendement lumineux, suffisant pour une salle de dimensions moyennes.

Agfa Sonector S 8 commandes

L’amorçage du film est automatique, jusqu’à la bobine réceptrice en passant par la tête de lecture. Le défilement se fait à 18 ou 24 images/seconde. L’amplificateur à grand rendement est entièrement transistorisé. Il comporte un pupitre de mélange avec limitation automatique de la modulation, et un dispositif de trucage pour surimpressions. Les entrées sont prévues pour microphone, radio magnétophone ou pick-up. Un haut-parleur de contrôle est incorporé.

  1. Entrée du circuit de chargement automatique.
  2. Bloc de lecture sonore.
  3. Voyants lumineux.
  4. Touches de commande.
  5. Réglage volume-son.
  6. Commutateur général.
  7. Commande de la mise au point.

Eumig Mark S « Super 8 »

La description du projecteur Eumig Mark S pour le format 8 mm classique est entièrement valable pour l’Eumig Mark S « Super 8 ». Ce dernier projecteur de films ressemble comme un sosie à son aîné, à la seule différence que la fente latérale pour engagement du film sur la tête de lecture magnétique, à la sortie du couloir de projection, est beaucoup plus proche, c’est-à-dire beaucoup plus incurvée vers le haut, afin de ramener la distance image-son (fenêtre de projection à tête de lecture) au standard de 18 pas au lieu de 56.

En effet, la distance entre la fenêtre de projection et la lecture de la piste sonore est normalisée, sans quoi il faudrait sans cesse faire des ajustements compliqués de distances entre la tête de lecture de la piste magnétique et la fenêtre du film sur le projecteur. La distance normale est de 18 images. Ce qui signifie que le son correspondant à l’image est 18 images devant. C’est la raison pour laquelle le son commence légèrement avant l’image sur les films super sonore.

Eumig Mark S « Super 8 »

  1. Couloir de projection à chargement automatique.
  2. Débiteur supérieur.
  3. Optique de projection.
  4. Couloir fente de lecture magnétique.
  5. Voyants enregistrement lecture.
  6. Réglage niveau son.
  7. Commutateur de commande marches AV, AR. Translation film, allumage lampe.
  8. Débiteur inférieur.
  9. Boîte à lumière.

 

Le projecteur Eumig Mark S 701 projette exclusivement le format Super 8.

Eumig Mark S 710 D

Projecteur sonore magnétique Super 8 et 8 mm standard à réglage automatique de modulation.

Eumig Mark 710 D Commandes

  1. Commutateur rotatif à 5 positions.
  2. Potentiomètre du volume sonore.
  3. Bouton de surimpression.
  4. Ajustage d’impédance.
  5. Entrée combinée micro-phono-radio.
  6. Sortie pour amplificateur de puissance.
  7. Cadrage de l’image.

Silma 240 S

Silma 240 SLe Silma 240 S ne comporte que deux moteurs : un pour le déroulement son et l’autre pour l’entraînement image et la ventilation. Il fonctionne sous tous courants de 110 à 240 volts comme le projecteur de films Silma Sonik 8, mais est équipé seulement d’une lampe 12 volts 100 watts iode-quartz. Le chargement du film est automatique jusqu’à l’entrée du bloc sonore, et il s’introduit dans ce dernier aussi facilement qu’une bande 6,35 dans un magnétophone.

Il possède marches avant et arrière du film avec lampe de projection allumée. Il permet la surimpression du commentaire sur le fond musical déjà enregistré, par affaissement du niveau de ce dernier.

Commandes Silma 240 S

  1. Dispositif pour chargement automatique du film.
  2. Compteur image.
  3. Mélangeur transistorisé pour dosage musique-parole.
  4. Couloir de lecture magnétique.
  5. Débiteur d’entraînement du film.
  6. Commutateur de commande à 5 positions.
  7. Bouton réglage volume son.
  8. Voyant lumineux rouge contrôle modulation.
  9. Bouton réglage tonalité.
  10. Voyant lumineux jaune contrôle saturation.
  11. Voyant lumineux vert contrôle alimentation.
  12. Micro.

Kodak Sound 1 E

Le projecteur de films 8mm sonore de Kodak Sound 1 E est un appareil très compact avec haut-parleur inclus dans le boîtier. Il est équipé d’une lampe 12 volts 100 watts à miroir et condensateur incorporé et fonctionne sur courant alternatif 50 périodes, aux tensions 105-125 volts ou 210-250 volts : l’ajustage de tension s’effectue instantanément par un contacteur sélecteur de voltage. Les commandes de « moteur » et « allumage lampe » sont individuelles et un commutateur à deux positions permet le survoltage de cette dernière pour la projection.

Un bouton sélecteur séparé effectue la mise en mouvement du film à 16 ou 24 images/seconde, l’arrêt sur image ou encore la marche arrière. Le chargement manuel du film est relativement simple et l’appareil admet des bobines de 120 mètres soit : 30 minutes de projection à 16 images/seconde ou 20 minutes environ à 24 images/seconde.

Pour l’enregistrement du film, il suffit de placer le bouton de commande du son sur « enregistrement » : une lampe rouge s’allume alors pour indiquer que le système d’effacement est en service et que le film, dès sa mise en marche, reçoit et enregistre la modulation émise par le micro, le pick-up ou le magnétophone. En cas d’erreur lors de l’enregistrement, il est aisé de faire faire marche arrière au film, pour recommencer à enregistrer à partir de l’endroit précis où s’est produite cette erreur.
Kodak Sound 1 E

  1. Lampe de 500 W avec miroir incorporé.
  2. Têtes magnétiques d’enregistrement et de reproduction avec éléments mécaniques d’entraînement.
  3. 16 et 24 im/sec. marche arrière, arrêt sur image. Rebobinage rapide.
  4. Lampe, éclairage normal et éclairage survolté.
  5. Entrées micro, pick-up. Indicateur de modulation à l’enregistrement.
  6. Microphone haute impédance.
  7. Contrôle sonore.
  8. Bobines pour 120 m.
  9. Coffret contenant amplificateur et haut-parleur elliptique 25 X 5 cm. Possibilité d’employer haut-parleur extérieur. Possibilité d’employer l’ampli et le micro comme « public-address ».

Heurtier P 6-24

Le projecteur Heurtier P 6-24 est comme l’Agfa-Sonector, il est prévu pour achat en deux étapes : un projecteur de films muet … puis un bloc sonore servant d’embase au précédent. Il fonctionne sous courant 110 à 240 volts avec une lampe basse tension 12 volts 100 watts. Le circuit son magnétique comporte trois têtes :

  • la 1ière pour l’effacement,
  • la 2ième pour l’enregistrement,
  • la 3ième pour la lecture.

Cette dernière permet d’auditionner l’enregistrement en cours de réalisation. Également avec cette troisième tête, on auditionne le résultat obtenu par l’ensemble des deux enregistrements successifs en cas de surimpression.

Le projecteur possède pour l’enregistrement deux entrées : une micro et une pick-up simultanées, commandées chacune par un potentiomètre permettant le dosage. Enfin un système de sécurité empêche l’effacement accidentel.

Heurtier P6-24 mode d'emploi

  1. Projecteur muet.
  2. Bloc de lecture magnétique.
  3. Amplificateur servant de support.
  4. Cabestan régulateur déroulement du film.
  5. Têtes magnétiques effacement-enregistrement-lecture.
  6. Débiteur inférieur de traction du film.
  7. Clavier de commande du projecteur.
  8. Platine de réglage de l’amplificateur.

Carena Sonore 8

Carena Sonore 8
1. Débiteurs. – 2. Lecteurs de son.

Le Carena Sonore 8 est un projecteur de films 8mm sonore de haute qualité très facile à manier.

La mise en place du film se fait automatiquement dans la partie muette, jusque dans la bobine ; ce n’est que dans la partie sonore qu’il faut faire une boucle à la main. Le rebobinage se fait à l’aide du moteur à une vitesse triple de celle utilisée pour la projection. On peut enclencher à volonté la vitesse de projection de 18 images/seconde ou de 24 images/seconde. De plus, ce projecteur est équipé d’une marche arrière et d’un arrêt sur image.

La lampe de projection est la nouvelle lampe 12 V /100 W type Osram CNZ à miroir incorporé qui permet d’obtenir une excellente luminosité de l’image projetée. Pour l’arrêt sur image, la lampe ne reçoit que 3/4 de la tension normale et un filtre de protection thermique vient s’interposer automatiquement.

Le projecteur sonore Carena est livré avec un objectif 1 : 1,2 F: 20 mm, une mallette de transport, un casque d’écoute, un micro d’enregistrement, un pré-amplificateur incorporé. Cet équipement permet de le brancher directement sur un poste de radio ou sur un amplificateur indépendant. Il existe aussi une mallette comportant un amplificateur à transistors et un haut-parleur. Un objectif 1 : 1,4 de focale variable F : 15 à 25 mm peut également être livré.

Heurtier Stéréo 42

Heurtier, constructeur stéphanois qui perfectionne inlassablement le matériel de projection destiné au cinéaste amateur, présente un projecteur de films Super 8 aux caractéristiques sonores particulièrement intéressantes. Le projecteur Heurtier Stéréo 42 permet le « son stéréophonique cinéma », c’est-à-dire qu’il possède deux pistes magnétiques marginales sur la pellicule Super 8 permettant d’enregistrer deux modulations différentes : ce qui donne une possibilité de relief musical, exactement comme celle obtenue avec un disque ou avec une bande 6,25 stéréo : ceci est particulièrement intéressant pour la réalisation de films musicaux. Quant au cinéma parlant à son stéréo, il est techniquement possible de l’enregistrer et de le reproduire avec cet appareil.

Mais la possibilité la plus intéressante avec « Stéréo 42 » est que l’on peut utiliser la piste mono n°1 pour enregistrer le fond sonore d’un film et la piste mono n° 2 pour le commentaire. Comme il est aisé, à la reproduction, de lire les deux pistes en même temps, on conçoit l’énorme avantage que présente ce projecteur pour enregistrer avec facilité les bandes sonores « musique » et « texte » d’un film quelconque. Il est ainsi possible, sans matériel périphérique important : tourne-disque, magnétophones, boîtes de mixage, etc., de réaliser directement sur les pistes marginales n’importe quelle post-sonorisation ou post-synchronisation.

Heurtier Stéréo 42 Commandes

  1. Bobines de 240 mètres.
  2. Commande de l’enregistrement.
  3. Vu-mètres (1 pour chaque canal),
  4. Bouton rotatif commandant toutes les fonctions du projecteur.
  5. Potentiomètre d’entrée pour Pick-Up ou magnétophone stéréo,
  6. Potentiomètres des deux entrées micro.
  7. Balance.
  8. Contrôle de tonalité grave et aigu.
  9. Commutateur :
    1. Mono-piste 1.
    2. Monopiste 2.
    3. Stéréo.
    4. Lecture en parallèle des deux pistes.
  10. Puissance et interrupteur ampli.
  11. Réglage d’écho.
  12. Surimpression,
  13. Commutateur : enregistrement automatique ou manuel.
  14. Inverseur cinéma ou public adress,
  15. Commande muet/sonore.
  16. Pied d’orientation du projecteur.
  17. Bloc d’enregistrement et de reproduction comprenant :
    1. Un volant de filtrage à départ instantané.
    2. 3 têtes magnétiques (contrôle immédiat pendant l’enregistrement),
  18. Objectif : Zoom Som Berthiot. Focale 17 à 28/1, 3,
  19. Lampe pilote à allumage et extinction automatique.
  20. Changement entièrement automatique d’une bobine à l’autre.
  21. Voyant rouge allumé : enregistrement.
  22. Voyant vert allumé : reproduction.

Projecteur Super 8 Bauer T 502

Présentation Bauer T 502

Bauer T502

Identique au Bauer T525 à l’exception du compteur d’image numérique, des fonctions de programmation et de quelques détails, le Bauer T 502 est un projecteur de films super 8 sonore bi-piste qui peut recevoir des bobines de 240 mètres. Il possède une griffe à deux dents, une optique Schneider 1:1.2/ 15.5-28 mm  ainsi qu’un régulation électronique de la vitesse, ce qui en fait un excellent candidat pour le transfert de film.

La résistance qui permet de rectifier la vitesse est simple d’accès, elle corrige les 2 vitesses à la fois (18 et 24 ips). La partie son est de très bonne qualité et le chargement automatique fonctionne à merveille, le point dur au changement d’image est très faible et comme son frère aîné, il est doté d’un compteur d’images .

Equipé d’une came de griffe en téflon il est particulièrement silencieux, mais en revanche la came de la griffe est plus sensible à l’usure ce qui peut se manifester par un cadrage impossible à régler et des problèmes d’accroche de la griffe.

Caractéristiques Bauer T 502

  • Optique : Schneider Xenovat f/1,2 Zoom 15,5-28mm.
  • Format : Films Super 8 & Single 8.
  • Son :
    • Lecture & enregistrement des deux pistes magnétiques (mono et simultanée, mais pas en stéréo).
    • Amplificateur 20 watts intégré.
    • Haut-parleur 12 watts intégré.
  • Bobine : Accepte les bobines jusqu’à 240 m.
  • Chargement : Chargement automatique.
  • Boucle : Correcteur de boucle intégré au projecteur.
  • Vitesse : Vitesse de projecteur de 18 & 24 images/sec.
  • Lampe : Halogène 15v/150 watts. Reste en veille quand l’appareil est en position arrêt. La lampe possède une position « Economique ».
  • Boutons :
    • Bouton unique pour toutes les fonctions en rapport avec le transport du film.
    • Boutons séparés d’ajustement du cadrage et de la mise au points.
  • Pied : Pied réglable afin d’ajuster la hauteur de projection.

 

Bauer P8 Universal

16mmBauer-P8TSuniversal

Le projecteur Bauer P 8 universal est un projecteur de films 16mm qui existe en deux modèles.

Modèle P8 L universal

  • Films 16 mm simple et double perforations
  • Reproduction du son optique
  • 24 images par seconde
  • Amplificateur 30/40 Watt

Modèle P8 TS universal

  • Films 16mm simple et double perforations
  • Reproduction du son optique et du son magnétique
  • 18 et 24 images par seconde
  • Projection arrêt sur image
  • Amplificateur 30/40 Watt

Les deux modèles existent soit avec un couvercle normal, soit avec un couvercle équipé d’un haut-parleur 20 Watt sinus.

Le projecteur de films 16mm Bauer P8 universal assure une introduction automatique des films et vous facilite ainsi considérablement la projection : enfoncer la touche d’introduction automatique, introduire le film, terminé. Le film poursuit de lui-même son chemin aussi bien à travers le mécanisme de transport qu’à travers le bloc sonore. Seule reste encore « manuelles » la fixation du film sur la bobine réceptrice.

Si vous désirez projeter seulement certaines parties d’un film, « l’automatisme d’ouverture » du Bauer P 8 univesal vous permet d’introduire et de retirer le film à chaque séquence désirée.

Équipé d’un obturateur à 2 pales et d’une bobine réceptrice de 600 mètres, ce projecteur est parfait pour la numérisation et le transfert de films 16mm.

Le mode d’emploi est intentionnellement très détaillé afin que vous puissiez y puiser toutes les possibilités d’utilisation que vous offre le projecteur Bauer P 8 universal.

Pour une utilisation  « courante », il existe également un mode d’emploi abrégé « conseil d’utilisation pour la projection des films ». Accroché au projecteur, il est immédiatement accessible et permet même à un « débutant »  d’effectuer une projection de film immédiate et parfaite grâce à des données concrètes et précises. A la fin de ce mode d’emploi est agrafé un mode d’emploi abrégé (feuille auto-collante). Nous vous conseillons de fixer ce mode d’emploi abrégé par-dessus le mode d’emploi en langue allemande déjà collé à l’intérieur du couvercle du projecteur.

Télécharger ici le mode d’emploi du projecteur de film 16mm Bauer P8 Universal.

En vous souhaitant une bonne projection !

Kodak Instamatic M 100 P

Présentation Kodak Instamatic M 100 P

Kodak Instamatic M 100 P

Créatrice du format réduit « Super 8 », la firme américaine Kodak se devait de mettre la première sur le marché un projecteur de films super 8 sonore de hautes performances adapté au nouveau format : c’est le projecteur Kodak Instamatic M 100 P. D’aspect général, il présente une certaine ressemblance avec son aîné le projecteur sonore 8 mm classique Kodak JE. Mais un examen attentif fait ressortir bon nombre de points particuliers. Le décalage image-son répond bien sûr aux nouvelles normes : 18 images au lieu de 56. C’est-à-dire que la tête sonore d’enregistrement-lecture se trouve tout de suite à la sortie du couloir-projection image et, très près du tambour denté d’entraînement du film… autrement dit, le mécanisme est très compact. Le projecteur est à chargement automatique et admet des bobines de 400 m de film : c’est-à-dire environ 75 minutes de projection sonore (1 h 1/4) à 24 images/seconde ou presque 2 h à l’ex-cadence muette de 18 images/seconde (utilisable en sonore sur cet appareil). Sa puissance lumineuse est remarquable car il est équipé de la dernière lampe Dichroic à miroir et condensateur incorporé de la GECO, 150 watts, 21 volts, ce qui lui autorise une image excellente à 20 m de distance. Il reçoit un objectif de 28 mm de focale ouvert à f : 1.

Ces caractéristiques poussées le destinent tout particulièrement à l’amateur cinéaste exigeant, à la projection-club et à l’enseignement audio-visuel. Il passe naturellement des films originaux d’amateur ou des copies de films d’édition et permet la reproduction et l’enregistrement magnétique. Il reçoit pour cela la modulation d’un micro dynamic pour le commentaire ou d’un pick-up ou magnétophone pour le fond sonore. Le courant modulé d’enregistrement est contrôlé par un vu-mètre. Le projecteur M 100 P. est équipé d’un haut-parleur incorporé et peut recevoir un H.P. supplémentaire pour utilisation en grande salle. C’est donc un projecteur de grande classe pour le nouveau format « Super 8 ».

Commandes Kodak M 100 P

  1. Bouton réglage cadence projection.
  2. Bouton réglage tonalité.
  3. Vu-mètre contrôle enregistrement.
  4. Bouton réglage volume.
  5. Bouton enregistrement-lecture.
  6. Prise pour HP supplémentaire.
  7. Prise pour P.U.
  8. Prise pour micro.