Akaï VS-X9 EGN

Akai VS-X9EGNLe magnétoscope VHS multistandard Akaï VS-X9 EGN se joue des frontières, passe outre les incompatibilités. Son seul défaut : il n’est pas adapté à la réception des programmes français. Restriction bien vite contournée qui fait de ce modèle un appareil d’utilisation universelle. Akaï inaugure ainsi un nouveau concept : l’image planétaire.

Christian Dartevelle – avril 1988

Conçu à l’intention de ceux que leur situation géographique place à proximité des frontières de l’Hexagone, où la réception des émetteurs TV des pays voisins est possible, ou qui sont appelés à séjourner à l’étranger, ou, qui ont l’occasion de rapporter de leurs voyages des cassettes vidéo préenregistrées selon des standards parfois très différents, le magnétoscope VS-X9 EGN d’Akaï constitue une solution quasi-idéale. En effet, voici un appareil qui passe outre les interdits et les incompatibilités caractérisant les normes de transmission des émissions, et se joue des spécificités des principaux standards de télévision en couleurs.

Pour les non-initiés il est évident que les notions de normes et de standards – les premières définies par une lettre, de A à N ; les seconds, davantage connus puisqu’il s’agit des systèmes français (SECAM), européen (PAL) et américain (NTSC) – sont souvent obscures et assez mal comprises. Dans chacun des standards de télévision en couleurs, il existe des variantes rendant impossible le fonctionnement correct d’un appareil portant cependant une appellation identique.

L’exception qui confirme la règle

Témoins, les magnétoscopes au standard SECAM, utilisés en France (norme L) et qui ne peuvent capter les programmes TV émis des territoires français d’Outre-Mer, en standard SECAM mais selon la norme K’ ; ou encore, les magnétoscopes – ou téléviseurs – prévus pour le PAL (norme G) qui ne peuvent capter convenablement les programmes en PAL (norme 1), spécifiques de la Grande-Bretagne et de l’Irlande. Le magnétoscope VS-X9 EGN se montre particulièrement intéressant puisqu’il est à la fois multinorme et multistandard, et peut donc se jouer des difficultés évoquées ci-dessus. A une exception toutefois, car, curieusement, il n’est pas adapté à la réception – et, par voie de conséquence, à l’enregistrement – des programmes TV français réalisés selon les normes L et L’ ayant cours sur le territoire national. Néanmoins, nous verrons un peu plus loin comment cette restriction peut être contournée, tout au moins en ce qui concerne l’enregistrement de ces émissions au standard SECAM. Le VS-X9 EGN est d’une utilisation pratiquement universelle et mérite bien son appellation « Multisystem » figurant sur la trappe de chargement des cassettes vidéo. En effet, cet appareil est prévu pour la réception des programmes TV émis selon les normes B/G, D/K, 1 et M ; et pour le traitement des signaux couleurs réalisés selon les standards PAL, SECAM ou ME-SECAM, mais aussi NTSC 3,58 MHz et NTSC 4,43 MHz, ces différentes normes et, standards étant d’ailleurs combinés de la façon suivante : PAL B/G, MESECAM B/G, NTSC 4,43, SECAM B/G, PAL D/K, MESECAM D/K, SECAM D/K, PAL I et NTSC 3,58. Soit, au total, neuf possibilités distinctes de réception et de décodage-codage des signaux vidéo couleurs.

Pour la réception des programmes TV, son tuner – à synthétiseur de fréquences – couvre les gammes VHF (Very High Frequencies) canaux 2-4, S1-S10, 5-12, S11-S20 (Europe) ; 2-6, 7-13, A-1, A-2, A-1 et J-W (USA); 1-3, 4-12 (Japon). De même que les gammes UHF, canaux 21-69 (Europe) ; 14-83 (USA) et 13-62 (Japon). Autant dire que rien ne lui échappe, ou presque, puisque la réception des programmes de télévision par câble est prévue (canaux européens S1 à S20 et canaux américains A-1, A-2 et A à W), à l’exception des canaux français B à Q auxquels il n’est pas adapté.

L’écran en guise de tableau de bord

Concernant la section magnétoscope proprement dite, le fait que cet appareil soit appelé à fonctionner selon les normes B/G et D/K d’une part, avec une fréquence trame de 50 hertz (Hz), et selon la norme M d’autre part, avec une fréquence trame de 60 Hz, conduit à disposer d’une double vitesse de rotation du tambour d’analyse de 1500 tours/minute dans le premier cas et 1800 tours/minute dans le second. A cela, il faut ajouter une vitesse de défilement de la bande magnétique de 23,39 mm/s pour les normes B/G et D/K, portée à 33,35 mm/s (mode SP) et ramenée à 11,12 mm/s (mode LP) pour la norme M (USA et Japon). Dernière particularité, le VS-X9 EGN est selon les normes G ou K afin de tenir compte des différences de caractéristiques existant entre celles-ci.

Depuis plusieurs années déjà, la firme Akaï propose ses magnétoscopes avec un dispositif d’affichage sur l’écran du téléviseur des principales fonctions et indications ayant trait à l’utilisation de ces appareils ; y compris celles relatives à la programmation (jour, heure de début et de fin, numéro de chaîne). Sans omettre l’heure et le compteur de bande. Le VS-X9 EGN ne fait évidemment pas exception à la règle. On peut ainsi suivre sur l’écran du téléviseur associé le déroulement des diverses opérations de programmation, habituellement assez mal perçues des utilisateurs ; ce qui n’est pas le cas ici, puisque cet affichage interactif, non seulement souligne par clignotement l’information à modifier ou à confirmer, mais fait apparaître simultanément à l’écran les éléments de réglage de la sélection suivante. Et cela jusqu’à six enregistrements consécutifs, pouvant s’échelonner sur une période de deux semaines, ou répétitifs du lundi au vendredi.

Des indications gui, pour les jours de la semaine, sont affichées en anglais – au même titre que les principales fonctions de l’appareil (Stop ; Lecture/Play; Enregistrement/Rec ; Bobinage avant/FF ; Bobinage arrière/Rew ; Ejection/Eject) – qui demeurent visibles dans le coin inférieur gauche de l’écran environ trois secondes. Lesquelles, dans l’éventualité d’un bobinage accéléré, avant ou arrière, sont assorties, dans le coin supérieur gauche de l’écran du téléviseur, de l’affichage des chiffres du compteur et de l’heure. Lorsque l’on enclenche la touche de retour à zéro, elles sont complétées par l’instruction RETURN 0, visible également dans la partie inférieure gauche de l’écran du téléviseur. Cette fonction, précisons-le, ne peut être obtenue qu’à partir de la télécommande à infrarouges de l’appareil, tout comme le verrouillage des diverses fonctions du magnétoscope qui peut être, ainsi, rendu inutilisable pour des enfants ne connaissant pas le code d’accès (tout simplement constitué par une pression prolongée sur la touche PLAY, dont l’action est inverse de celle exercée de la même manière sur la touche STOP).

Télécommande à usage multiple

La fonction SOMMEIL vient compléter les possibilités de programmation. Elle permet de mettre automatiquement hors fonctionnement le magnétoscope, positionné soit en lecture soit en enregistrement : pour cela, il suffit d’entrer l’heure, et les minutes de l’arrêt souhaité comme s’il s’agissait d’une programmation puis de mémoriser ces informations pour que l’appareil suspende de lui-même la lecture ou l’enregistrement en cours, une fois le temps correspondant écoulé.

Télécommande Akai VS-X9EGNSelon une technique actuellement en vogue sur les appareils haut de gamme, le VS-X9 EGN peut être programmé à partir de sa télécommande à infrarouges. Cette possibilité s’applique également au réglage de l’horloge intégrée au magnétoscope, mais ne concerne pas, en revanche, la sélection des gammes de réception (VHF et UHF) ni le préréglage des divers canaux (50 au total) de réception des programmes TV qui s’effectuent à partir du magnétoscope.

Deux modes de fonctionnement, automatique ou manuel, sont à la disposition des utilisateurs, aussi bien pour la réception des programmes TV que pour la lecture de cassettes vidéo préenregistrées.

Dans le premier cas, et à la condition d’avoir été préalablement réglé sur le canal à recevoir, le VX-X9 EGN sélectionne de façon automatique l’association norme/standard, à l’exception du PAL I, du NTSC 4,43 et du SECAM B/G ou D/K qui doivent être commutés manuellement par pression sur la touche correspondante du clavier sélecteur.

Dans le second cas, la lecture d’une cassette vidéo préenregistrée entraîne automatiquement la commutation adéquate des circuits vidéo du magnétoscope, sauf pour les associations PAL I et NTSC 3,58 qui doivent être sélectionnées manuellement.

Piéger les ondes nationales

En ce qui concerne la réception des programmes retransmis par les émetteurs français, couvrant le territoire national (TF1, A2, FR3, Canal +, la 5, M6), nous avons vu que le VS-X9 EGN était dans l’incapacité de les capter et, par voie de conséquence, de les enregistrer directement. Mais, à condition d’utiliser ce magnétoscope en association avec un téléviseur, réuni à ce dernier par une prise péri-télévision, on peut parfaitement envisager d’enregistrer de la sorte les programmes TV captés par le téléviseur. Ce faisant, on procède comme lorsque l’on enregistre sur un magnétoscope, non compatible avec Canal + : par l’intermédiaire du tuner du téléviseur et du décodeur associé. Plusieurs remarques s’imposent cependant. On peut laisser le VS-X9 EGN en position AUTO si les cassettes ainsi enregistrées sont destinées à être relues sur cet appareil. Par contre, si l’on envisage de les relire ensuite sur un autre magnétoscope, conçu exclusivement pour les signaux SECAM, il est impératif de commuter le VS-X9 EGN en mode SECAM B/G, afin de leur assurer une totale compatibilité de lecture : Enfin, il ne faut pas oublier que, bien que les cassettes soient enregistrées selon le standard SECAM par ce magnétoscope, leur retransmission, via le modulateur UHF équipant le VS-X9 EGN, exige que l’on dispose d’un téléviseur muni d’un tuner prévu pour la norme G et d’un décodeur fonctionnant selon le standard SECAM ; autrement dit, un téléviseur au standard PAL/SECAM.

En revanche, si l’on utilise la liaison péri-télévision, les signaux vidéo prélevés en sortie du VS-X9 EGN étant au standard SECAM peuvent, de ce fait, être transmis à tout téléviseur uniquement conçu pour ce standard. Le modulateur aux normes G, intégré à l’appareil étant mis, dans ce cas, hors circuit. A titre indicatif, précisons que les lettres utilisées pour définir les normes de transmission des signaux de télévision permettent, en premier lieu, de caractériser les gammes de fréquences (VHF ou UHF) dans lesquelles sont situés les émetteurs correspondants.

Des images vierges de parasites

Ainsi, les lettres L’, B, D signifient que l’on se trouve en VHF, tandis que les lettres L, G, K indiquent que l’on est en UHF. Les appellations combinées, telles que BIG, L’/L ou D/K précisent que les émissions concernées s’effectuent aussi bien dans les gammes VHF que UHF. Mais, dans un cas comme dans l’autre, il faut respecter les mêmes caractéristiques de transmission, c’est-à-dire l’écart entre les porteuses image et son, le type de modulation retenu pour celles-ci, les fréquences lignes et trames, etc., tous paramètres qui sont passés en revue un peu plus loin dans le cadre de ce test. En dépit de ses nombreuses possibilités de traitement des signaux vidéo et audio (ces derniers, selon les normes concernées se présentent aussi bien en modulation de fréquence qu’en modulation d’amplitude), le VS-X9 EGN se « pilote » avec une grande facilité.

Seules, les opérations de préréglage du tuner de l’appareil sur les divers canaux de réception demandent à la fois patience et attention, sachant qu’il faut tout d’abord sélectionner la gamme de fréquence : UHF (U), VHF « Hautes» (VH) et VHF « Basses» (VL). Ce n’est qu’ensuite qu’intervient l’opération de réglage de chacun des canaux attribués, la recherche s’effectuant automatiquement tant que l’on tient enfoncée la touche d’accord placée sur le panneau avant du magnétoscope : ce qui demande un temps assez long, le balayage des gammes s’effectuant avec une grande lenteur.

Les autres fonctions sont gérées à partir de la télécommande à infrarouges, qui offre en outre la possibilité d’appeler en direct les diverses chaînes préréglées lors de la première mise en service. On peut, toujours à partir de la télécommande, afficher l’heure sur l’écran du téléviseur associé, ainsi que les chiffres du compteur de bande, ces indications s’effaçant à volonté lors d’une seconde pression sur la touche DISPLAY. La remise à zéro du compteur de bande s’opère également à partir de la télécommande ; un moyen commode de retrouver, ultérieurement, un passage déterminé d’une séquence enregistrée. Cette opération est facilitée par la présence, sur la télécommande, d’une touche de retour à zéro assurant automatiquement, en mode LECTURE, le positionnement de la bande à cet endroit précis.

Les modes arrêt sur image et avance image par image constituent également des attraits non négligeables, en raison de la qualité des images obtenues, vierges de tout décrochement de couleur et de barres parasites ; mais à condition que l’on ait pris soin, au préalable, d’ajuster convenablement la commande STILL TRACKING et accessible sur le panneau avant du magnétoscope.

Les contours des images visionnées peuvent être soulignés ou, au contraire, adoucis en agissant dans le sens souhaité sur la commande PICTURE, dont l’action est très efficace, mais non excessive même lorsqu’elle est poussée à fond. Celle-ci permet d’exploiter dans les meilleures conditions possible la définition horizontale du magnétoscope – aux alentours de 230/240 points/ligne – ainsi que le bon rapport signal/bruit des images qui est de l’ordre de 43/44 dB.

En matière de restitution des couleurs, les résultats obtenus n’attirent aucune critique, même en standard NTSC, du moins en mode SP, car en mode LP les faibles fluctuations de vitesse se traduisent – ce qui est tout à fait normal – par des variations de teinte, ignorées des standards PAL et SECAM.

Facade Akai VS-X9EGN

La recherche automatique des réseau

En audio, les résultats sont tout à fait satisfaisants, le cap des 10 000 Hz étant atteint sans grande difficulté, notamment en mode SP ; en revanche, en mode LP, réservé au fonctionnement selon le standard NTSC, l’atténuation des fréquences aiguës est assez sensible, compte-tenu de la très faible vitesse de défilement linéaire de la bande magnétique, laquelle n’est que de 11,12 mm/s.

Destiné à être diffusé dans de nombreux pays, où la tension et la fréquence du réseau d’alimentation électrique peuvent présenter de grands écarts, le VS-X9 EGN présente la particularité de ne demander aucun réglage d’adaptation à ces paramètres, l’appareil se commutant automatiquement en fonction des réseaux compris entre 110 et 240 volts, 50 ou 60 hertz.

Notons, pour terminer, que le VS-X9 EGN ne comporte pas de prise péri-télévision – ce que l’on peut regretter – les entrées et sorties audio/vidéo s’effectuant par prises CINCH, d’une utilisation beaucoup plus universelle. Elles assurent automatiquement la commutation des entrées LIGNE audio et vidéo lorsque les fiches correspondantes y sont connectées, supprimant ainsi la nécessité d’un sélecteur spécialisé.

Caractéristiques Akaï VS-X9 EGN

Section Tuner

  • STANDARDS : PAL/SECAM/NTSC 3,58 et 4,43 MHz ; ME-SECAM
  • NORMES : B/G ; D/K ; I; M
  • PROGRAMMATION : 6 enregistrements/14 jours
  • SECURITE MEMOIRE : OUI
  • CANAUX PREREGLABLES  : 50

Section magnétoscope

  • FORMAT : VHS
  • STANDARDS : PAL/SECAM/NTSC/ME-SECAM
  • VITESSE DE DEFILEMENT : 11-12 mms/1 ; 23-39 mm/s ; 33-35 mm/s
  • DEFINITION HORIZONTALE : 230-240 points/ligne
  • REPONSE AUDIO : 70-10000 Hz (SP) ; 70-6 000 Hz (LP)
  • MODULATEUR UHF
    • standards PAL/SECAM/NTSC/ME-SECAM
    • normes G/K
  • ENTREES/SORTIES : AUDIO-VIDEO CINCH
  • DIMENSIONS (L×P×H) : 425×345×95 mm

Les plus

  • Les divers automatismes
  • L’affichage interactif
  • La programmation à partir de la télécommande
  • Le sélecteur local/distant
  • Le nombre des stations préréglables
  • La possibilité de verrouillage du fonctionnement
  • La touche de retour à zéro
  • Le réglage de « l’heure de sommeil »
  • Les performances d’ensemble

Les moins

  • L’impossibilité d’enregistrement en direct des chaînes nationales
  • L’absence de prise péritélévision
  • La lenteur des préréglages
  • Le modulateur aux seules normes G/K
  • Les résukats assez moyens en mode LP (NTSC)

cv 007