Sony XV-AL 100

Sony XV-AL-100Cet éditeur remplit la majeure partie des fonctions de l’ancien trio Family Studio disparu des catalogues.

L’éditeur de montage XV-AL100 répond aux principaux besoins en matière de post-production vidéo : l’assemblage de séquences, la génération de titres et le mixage audio. Il est particulièrement adapté à ceux qui découvrent la vidéo à travers leurs camescopes 8 mm ou Hi-8.

Par Geneviève Crouzet – janvier 1995

Compatibilité

En effet, seuls les camescopes et magnétoscopes de ce format disposant d’un connecteur Lanc sont susceptibles de remplir le rôle de lecteur. Pour l’enregistreur, rien n’interdit naturellement de préférer un appareil VHS ou S-VHS. Les modèles d’une dizaine de marques (Sony, Panasonic, Toshiba, Sanyo, Nec, etc.) sont totalement compatibles. Pour les autres, l’utilisateur devra demander à la table de mémoriser les différentes caractéristiques (Lecture, Pause, Avance et Retour rapides, Enregistrement). L’éditeur régit l’enregistreur par infrarouge et offre la possibilité de régler le temps de Préroll. Celui-ci est déjà établi pour les appareils Sony télécommandables par câble Lanc ou Control S.

L’estimation du temps de retard (inertie de l’enregistreur) sur le point de sortie ou le point d’entrée est calculée automatiquement, mais doit être complétée par une petite intervention manuelle. Si la table trouve —1 seconde et 9 images de retard, il faudra inscrire + 1 seconde 09 images pour arriver à une précision théorique de 0. Les fonctions du lecteur et de l’enregistreur sont accessibles par une navette Shuttle qui accueille en son centre les touches de lecture et d’arrêt.

Lors d’un montage, EXV-AL100 mémorise jusqu’à 20 séquences, qu’il assemble automatiquement avec une grande précision lorsqu’on utilise le time code RCTC propre au Sony grand public. Le montage par insertion n’est pas possible.

Mise en route

Sitôt la fonction Power activée, un menu interactif en anglais, français ou allemand (au choix) s’affiche sur l’écran de contrôle. Les instructions sont claires et compréhensibles, excepté la procédure de configuration d’un enregistreur autre que Sony. En effet, si vous possédez un enregistreur Panasonic, le menu Infrarouge affiche Panasonic 1, Panasonic. 2, Panasonic (Ancien 1) et Panasonic (Ancien 2). Vous voilà donc contraint d’essayer chacune des possibilités.

Programmation

La programmation de séquences s’effectue en validant les points d’entrée et de sortie à l’aide des touches Cut In et Cut Out pendant la recherche avec la navette. Précisons que celle-ci n’autorise pas une lecture image par image. Petite astuce, si vous possédez un Sony EVS-9000 ou EV-C2000, utilisez le Jog/Shuttle de ce magnétoscope pour plus de précision et validez les Cut In et Cut Out sur l’éditeur. Chaque séquence peut être programmée dans l’ordre où elle intervient chronologiquement sur la cassette ou dans un ordre différent. Une pression sur Fade In ou Fade Out pendant la lecture fait office de Cut In ou Cut Out, avec au choix un fondu en entrée ou en sortie. Pour annuler une mauvaise sélection de point d’entrée ou sortie, il suffit d’appuyer une seconde fois sur ces mêmes touches ou d’aller dans le menu Programmation. La sélection des séquences terminée, retour au menu Programmation. Vous y entrerez les effets de fondu au noir en entrée et/ou sortie, pourrez déplacer, copier et effacer une séquence ou encore insérer un titre. Au bas de l’écran s’inscrit la durée du cumul des séquences en heure, minute, seconde et image.

Titrage

Le titreur possède trois polices de caractères en deux tailles et huit couleurs. Les titres composés se déclenchent à la volée ou s’associent aux séquences lors d’un montage programmé (titre monté sur la durée de la séquence). L’appareil est susceptible de stocker quinze titres et en possède neuf autres d’origine. Les caractères ne sont pas bordés d’escalier (aliasing).

Avant de lancer l’enregistrement définitif, il est possible de prévisualiser son montage programmé avec la fonction Preview, sans toutefois obtenir l’enchaînement des séquences comme c’est le cas avec du matériel institutionnel. Ensuite intervient le montage définitif. Une pression sur la touche Edit et le processus s’enclenche. Après avoir placé le magnétoscope en pause à l’enregistrement, le lecteur rembobine la cassette de rushes, si nécessaire, et la recherche commence avec les points d’entrée et de sortie qui s’affichent sur l’écran associés aux symboles des fondus et titres incorporés en mode Programmation ou pendant le dérushage. Nous avons opéré avec un Sony Hi-8 EVS-9000 en lecture et un Panasonic NV-FS100 HF en enregistreur pour lequel le Timing Adjust ou réglage de précision était de onze images en entrée et de quatre en sortie. Après plusieurs essais et nombre de tâtonnements, nous sommes parvenus à une précision de +/- 5 images.

Le mixage son s’effectue avec une source auxiliaire tel un lecteur de CD ou cassettes et/ou un micro mono pour les commentaires. Il n’est pas possible de synchroniser la table de montage et les appareils audio extérieurs pour un mixage intervenant conjointement à l’enregistrement du montage ou Edit. EXV-AL100E est équipé d’une pile au lithium, qui sauvegarde le montage en cours et la configuration de l’enregistreur.

Conclusion

Parmi les éditeurs de montage Sony toujours d’actualité, le XV-AL100E se situe entre les RM-E500 et RME700. Comparé aux anciens modèles de la collection Family Studio, il apparaît comme un outil plus sérieux. Avec ses possibilités cumulées et sa gestion du time code RCTC, il s’impose comme l’un des milieu de gamme les plus séduisants.

Rivaux

Panasonic VW-EC310
Panasonic VW-EC310

Dans la même gamme de prix, on trouve la table Panasonic VW-EC310, qui n’est compatible en lecture qu’avec du matériel Panasonic (ou clones). Elle ne gère pas le time code, mais permet l’insertion. Pour 1000F de plus, la Hama Vidéocut 222 mémorise 200 séquences, accepte les lecteurs Lanc et Panasonic, offre le titrage et travaille au RCTC comme au VITC. Enfin, pour 1000 F de moins, la Hama Vidéocut 220 sauvegarde 99 séquences, pilote les lecteurs Lanc et Panasonic et tient compte du RCTC, mais elle ne permet ni titrage ni mixage audio.

Caractéristiques Sony XV-AL 100

  • Format lecture : Video 8, Hi8.
  • Standard : Pal.

Connectique

  • Vidéo : Cinch-Y/C (entrée/sortie).
  • Audio : RCA stéréo (entrée/sortie) + aux RCA ST.
  • Montage Lanc : (Entrée/sortie), infrarouge (sortie).
  • Prise casque : Oui avec réglage volume.
  • Prise micro : Oui avec réglage d’entrée.
  • Fonctions : Montage 20 séquences en assemblage avec ou sans, RCTC – générateur de 15 + 9 titres préprogrammés – mixage son – fondu au noir entrée/sortie.
  • Alimentation : 6V
  • Prix indicatif : 3950 F (601 €)

En Bref

La gamme Family Studio intègre désormais un éditeur de montage travaillant au time code RCTC, et offrant titreur et mixage son. Sa précision est digne de celle de ses grands frères RME500 et RM-E700. A utiliser sans modération…

CV 79