Toshiba SK 60F

Quand un spécialiste de la bureautique se lance dans la vidéo, cela promet quelques surprises. Le Toshiba SK-60F est là.

Toshiba SK 60F

Présentation

Effectivement, Toshiba est surtout axé sur la bureautique, où il excelle. Depuis quelques années, il s’est lancé dans le matériel vidéo de salon par l’intermédiaire de téléviseurs et de magnétoscopes ; le voici maintenant au seuil d’un autre virage, celui de l’enregistrement vidéo par camescope VHS C. Le choix s’est porté sur un matériel ne pesant que 1,4 kg (sans la batterie ni la cassette) et, malgré sa compacité, le Toshiba SK-60 F offre des performances intéressantes.

Le capteur CCD de 1,27 cm ( 1/2 pouce) de dimension est d’une sensibilité de 15 lux minimum, rehaussant ainsi la qualité de l’image en basse lumière tout en réduisant le bruit. Cette sensibilité est rendue possible par le nombre de pixels contenus sur la barrette, 210.000 dans le cas présent. D’une manière générale, le CCD est plus léger, moins encombrant, et surtout moins gourmand en énergie ; de plus il est moins sensible aux vibrations et à la lumière intense. Le capteur CCD assure toutes les fonctions concernant les réglages de la lumière, et les transforme numériquement à chacun des éléments concernés pour agir en fonction des paramètres de base. L’analyseur (capteur) se verra chargé de la balance des blancs, du réglage du diaphragme, et du traitement de l’image à enregistrer sur la bande magnétique. La balance des blancs s’effectue par l’analyse d’un éclairage extérieur au camescope par l’intermédiaire d’une  plaque opaque blanche calibrée en fonction de son pouvoir de transmission du flux lumineux équivalent à une température de couleur de 5.500 K. Si l’éclairage émis est d’origine artificielle (3.200 K), la valeur de cet éclairage sera inférieure en pourcentage de transmission de la lumière de référence et influera sur la position d’un filtre de correction de couleur (bleu) permettant le rééquilibrage de la valeur des blancs. Nous reprenons ainsi les mêmes critères qu’en photographie.

Pour les camescopes, le principe est en tout point identique. L’automatisme permet une variation de correction de 3.200 K à 5.500 K, en position manuelle ; la présélection des positions en lumière artificiel le ou lumière du jour amène une correction franche dans la pleine valeur de la température de couleur. Le réglage du diaphragme s’effectue automatiquement, le capteur enregistre le flux lumineux et calcule l’ouverture idéale d’exposition ; ces données seront envoyées aux commandes qui ouvrent ou ferment le diaphragme.

Contre-jour neutralisé par un correcteur d’intensité

Le bouton commandant le contre-jour ne sert que lorsque le sujet est éclairé par derrière. En règle générale, cette situation se traduit par un phénomène d’ombre chinoise, car la mesure d’exposition s’effectue le plus souvent sur les hautes lumières.

Le sujet, n’ayant pas l’éclairage requis, se verra sous-exposé, donc noir. Cette touche de contre-jour est particulièrement indiquée pour effectuer une prise de vue tout à fait nette et bien exposée puisqu’il fait intervenir un correcteur d’intensité lumineuse gris neutre en face du capteur, diminuant ainsi la valeur du contre-jour.

Le viseur électronique de 1,5 cm de diagonale informe constamment l’opérateur sur les conditions de tournage par des indications telles que la sous-exposition, la mise au point, la vitesse d’enregistrement, l’état de la batterie, la température de couleur, le comptage de la bande. L’objectif équipant le SK-60F est un zoom de 9-54 mm de distance focale doté d’une position macro. Son ouverture relative est de f. 1,6. La commande de l’optique s’effectue par action sur une touche à inverseur qui agit sur le moteur relié à la couronne de variation de focale.

Caractéristiques Toshiba SK 60F

  • Capteur : CCD 1/2 pouce
  • Objectif : f.1,6 – 9-54 mm (×6)
  • Mise au point à mémoire : non
  • Autofocus : infrarouge
  • Viseur : électronique
  • Position macro : oui
  • Eclairement minimum : 15 lux
  • Eclairement standard : non communiqué
  • Commande du zoom : auto/manuelle
  • Balance des blancs : auto/manuelle
  • Commande du diaphragme : automatique
  • Touche contre-jour : oui
  • Poids/dimensions : 1,4 kg/ 121×165×223 mm
  • Prix : environ 17980 F (2741 €)

Verdict

Le SK-60 F est un matériel sûr qui a fait ses preuves et sur lequel on peut compter. Toshiba a fait un choix judicieux et l’apport des accessoires est appréciable.

CV 002