JVC HR-J936MS

JVC HR-J936MSA l’ère du numérique, que peut encore apporter le magnétoscope VHS ? Pas mal de choses, si l’on en juge par le dernier né de JVC, le HR-J936MS . A commencer par la lecture simultanée de l’image et du son à toutes les vitesses, une première sur un magnétoscope de salon.

Jean-Pierre Challot – mars 1997

La recherche permanente d’améliorations techniques pousse les ingénieurs à concevoir de nouvelles fonctions, souvent « gadgets », parfois utiles. Les perfectionnements du magnétoscope Hi-Fi HR-J936MS entrent dans la seconde catégorie en procurant un véritable confort d’utilisation.

En premier lieu, une lecture parfaite de l’image quelle que soit la vitesse de défilement. Aucune barre de bruit ne perturbe l’image, même jusqu’à x9 la vitesse normale. JVC a également doté son magnétoscope d’un véritable Turbo, puisque l’on peut visionner 15 fois plus vite ses images. Dans ce dernier cas, de très fines stries apparaissent sans trop gêner la lisibilité. Un  record, puisque cela permet aux impatients de visionner un film de 2 heures en moins de 8 minutes ! Mais attention, impossible d’en profiter si vous avez enregistré votre cassette en mode LD (double durée). Cette fonction intéressera au premier chef les possesseurs de cassettes innombrables et mal étiquetées, mais aussi tous ceux qui souhaitent retrouver rapidement une séquence sur une K7. Elle rendra un précieux service à ceux qui juxtaposent plusieurs programmes sur une même bande. En outre, on applaudit JVC pour le jog/Shuttle qui assure un blocage en avance au ralenti (deux vitesses: xl/6 et xl/18, témoin lumineux vert) mais aussi en avance rapide (cinq vitesses : x2, x3, x5, x7 et x9, témoin lumineux orange), quel que soit le sens de lecture. On retrouve. le même confort avec la touche multifonction de la télécommande. Toutefois, le fabricant n’a pas muni son modèle de la précieuse fonction Edit Search. Autrement dit, il s’avère impossible de solliciter la bague Shuttfe, un fois la pause/enregistrement actionnée. On ne peut donc recaler précisément un point d’entrée, sauf à repasser par les touches Stop, Play, Pause, Record.

Autre particularité

TimeScan JVC HR-J936MSNommé TimeScan, il s’agit d’un procédé disposant d’une lecture du son à toutes les vitesses rapides, même en arrêt sur image. Différence avec les magnétoscopes Broadcast offrant cette possibilité : le son est lu à vitesse normale, donc sans déformations, et dans le bon sens, même en lecture inverse ! Aux vitesses très rapides (×7 ou ×9) le son est légèrement assourdi, mais néanmoins très compréhensible. Revers de la médaille, il n’est audible que par succession de périodes de 3 secondes environ, un « hachis » sonore.

Seule exception : lors d’une lecture à vitesse normale mais inversée, on ne décèle aucun blanc. Quant à l’arrêt sur image, les 3 secondes de bande son qui précèdent la pause sont enchaînées en boucle. Pratique pour vérifier un point de montage (interview, chanson) ou créer un effet spécial en cours de montage. Ne pas en abuser, cela peut endommager la bande. Dans tous les cas, le magnétoscope a besoin de fonctionner en lecture normale pendant plus de 6 secondes. Autre contrainte, le son entendu ne provient que de la piste longitudinale. Notez que le HR-J936MS est un magnétoscope Hi-Fi stéréo. Un sélecteur situé sur la télécommande permet de choisir la piste audio à écouter. On apprécie les niveaux d’enregistrement Hi-Fi modulables, ainsi qu’une prise casque réglable. En revanche, point d’entrée micro. Dernier point, qui décevra les monteurs de clips : le son ne peut pas être lu en vitesse lente.

Mais encore…

Montage JVC HR-J936MSLes innovations qu’apporte le HR-J936MS font presque oublier que ce magnétoscope se destine avant tout aux opérations de montage. A cet effet, il est pourvu de deux connecteurs de montage, n’assurant malheureusement pas de compatibilité directe avec le très classique Lanc de Sony et de la récente prise New Edit de Panasonic. En revanche, les télécommandes de montage optionnelles RMV703S et RM-V704S autorisent le pilotage d’un grand nombre de camescopes ou magnétoscopes. A quoi bon alors ces deux connecteurs ? Le premier, situé en façade, porte l’appellation Téléc. Il permet, lorsque le HR-J936MS est relié à un camescope JVC, de relâcher la pause de l’enregistreur simultanément à celle du lecteur. Rien de bien nouveau de ce côté-là. La seconde prise, discrète, est disposée à l’arrière du magnétoscope. Dénommée Montage, elle trouve tout son intérêt lorsque le HR-J936MS est utilisé en lecteur, et relié à un second magnétoscope. Dans ce cas, on bénéficie de la table de montage intégrée pour mémoriser facilement huit séquences. Les scènes sont assemblées automatiquement, à condition qu’elles se trouvent sur la  même cassette. La précision est assez bonne (environ une seconde) pour un modèle ne gérant pas le time code, si toutefois la cassette de rushes est de courte durée (30 mn). Pour ceux qui réalisent des montages plus poussés, le HR-J936MS bénéficie des fonctions Doublage son et Insertion vidéo. Attention, ces modes, utilisables indépendamment ou simultanément, nécessitent que la bande comporte déjà un signal vidéo. Il faudra donc utiliser une cassette déjà enregistrée, ou mieux, trackée au noir. Une contrainte bien faible pour disposer d’un mode de montage très propre, ne générant aucune déchirure de l’image en début et fin de séquence.

Au vu de ces caractéristiques, peu de reproches envers ce magnétoscope. Cependant, à quels vidéastes s’adresse ce JVC ? Celui qui utilise le 936 en enregistreur ? Dans ce cas, le monteur perd le bénéfice de la table d’assemblage et les facultés sonores sont d’un intérêt moindre. Autant acquérir un modèle moins onéreux qui offre doublage et insertion. Le JVC est-il plus approprié comme lecteur de montage ? Oui, mais comme il ne permet pas la lecture de cassettes S-VHS, il cible les possesseurs de camescopes VHS(-C). Lesquels hésiteront à investir dans un second magnétoscope pour monter leurs vidéos. Restent les gros consommateurs de K7 VHS, qui apprécieront le fabuleux repérage sonore qu’offre ce JVC.

Caractéristiques JVC HR-J936MS

  • Format : VHS
  • Standard : Pal, Secam, Mesecam, lecture NTSC.
  • Tuner : Pal, Secam (L et BG) et Nicam.
  • Têtes vidéo :  4.
  • Vitesse : VN/LD
  • Connectique : 2 péritels, entrée A/V en façade, prise casque, prises montage et télécommande.
  • Audio : Hi-Fi stéréo.
  • Fonctions : Ecoute du son en mode Recherche avant et arrière (TimeScan), insertion vidéo, doublage son, enregistrement simultané, Jog/Shuttle, PDC, ShowView, télécommande lumineuse.
  • Prix indicatif : 5 000 F (762 €).

Les plus

  • Ecoute du son en mode Recherche : Très pratique, l’écoute de la bande son mono durant la lecture rapide avant ou arrière d’une cassette.
  • Montage : Mémorisation de 8 séquences grâce à la prise Montage (HR-J936MS en lecteur).
  • Pas de barre de bruit : Des lectures accélérées avant et arrière parfaites, sans perturbation de l’image.

Les moins

  • Pas de lecture S-VHS : Un magnétoscope de cette classe devrait posséder cette fonction compte tenu de l’existence de modèles S-VHS à 6 000 F.
  • Pas de connecteur JLIP : Le nouveau protocole de montage de JVC n’est pas présent sur ce magnétoscope haut de gamme.

Verdict

Face à l’accumulation de cassettes dans leur vidéothèque, certains jugeront  les fonctions novatrices du HR-J936MS comme indispensables. Ce modèle possède en outre de nombreux atouts pour le montage, mais l’absence de lecture S-VHS limite son potentiel. Son rapport qualité/prix n’est pas son point fort .

Rivaux

Toshiba V856
Toshiba V856

Situé dans une gamme de prix sensible (5 000 F), le HR-J936MS ne possède pas de vrais concurrents (à 4 500 F le Sony SLV 810 ne tient pas la comparaison). Dans la zone des 4 000 F se trouvent des magnétoscopes de montage VHS Hi-Fi (Toshiba V-856, Panasonic NVHD 660) ou des modèles plus classiques (Telefunken M 9680, Thomson VPH 6680 ou Akai VSG 855). Dans la gamme au-dessus (6 000 F), on trouve deux modèles SVHS, le JVC HR-S 8000 avec son transcodeur Secam/Pal intégré et un autre modèle S-VHS, le Philips VR 967, dont on annonce la commercialisation pour avril 1997.

CV 103