Caméscopes numériques DV Sony

Né en 1996 le DV et le mini DV sont des cassettes vidéo sur lesquelles on enregistre un signal au format numérique. La cassette mini DV est prévue pour les caméscopes dv de faible encombrement, la cassette DV qui est plus grande est réservée aux caméscopes numériques d’épaules. Les caméscopes numériques DV Sony enregistrent dans ce format sur cassette DV ou mini dv ainsi qu’en DVCAM qui est un format professionnel spécifique à Sony.

Caméscopes numériques tri-ccd Sony

Un caméscope tri-ccd numérique Sony est une caméra vidéo équipée d’un capteur d’image composé d’un capteur ccd par couleur primaire. Un filtre sépare les 3 couleurs qui sont enregistrées et traitées séparément par chaque capteur CCD. Après traitement le signal est enregistré en DV ou en DVCam en fonction du modèle de caméscope numérique.

Caméscopes numériques mono-ccd Sony

Caméscope mono-ccd Sony TRV 30

Destiné au grand public et présent sur la plupart des appareils de la gamme Sony, le capteur mono-ccd regroupe les trois couleurs primaires sur un seul capteur. Moins performant que le tri-ccd, il permet une intégration plus poussée. Les caméscopes DV sony équipés d’un mono-ccd sont donc compact et meilleur marché que les modèles tri-ccd.

Sony DCR-SC100E

Sony DCR-SC100E

Gonflé Mr Sony de nous concocter un modèle DV, donc cher et haut de gamme sans débrayages du tout ! Alors carton rouge ? Pas sûr… Pour tout dire, la prise en main du Sony DCR-SC100E est franchement agréable.

Les automatismes réagissent bien, à commencer par l’autofocus, qui se classe parmi les meilleurs. Une chance, parce qu’on l’attendait au tournant. Jugez plutôt, le seul moyen d’agir sur la netteté c’est de verrouiller ledit autofocus une fois le point obtenu. Une méthode pas toujours précise… Mais hormis les scènes en très basse lumière (on fait mieux pour la sensibilité), on ne note pas de pompage. Côté écran, c’est du soigné : une image bien contrasté, aux noirs profonds. Et puis, son système d’inclinaison original lui permet d’échapper assez bien à la lumière directe. En revanche, le Laserlink optionnel nous paraît un peu gadget. L’image enfin, bien définie, DV oblige, mais un peu froide. Son rival direct le Sharp VLDC3S, également dépourvu de viseur, possède un écran plus vaste et de nombreux débrayages. Mais contrairement au Sony, il ne permet pas le doublage son.

  • Format : Caméscope numérique miniDV Pal.
  • Prix : 13.000 F (1.982 €)

Les plus

  • Prise DV.
  • Stabilisateur numérique+.
  • Qualité de l’écran (7.5 cm, 180.000 pixels).
  • Compacité (130 × 95 × 79 mm. 570 g).
  • Vitesse lente d’enregistrement
  • Autofocus efficace.
  • Batteries Info Lithium.
  • Doublage son.
  • Blocage de l’autofocus.
  • 6 modes AE (projecteur, portrait sport, sable et ski, demi-jour, paysage).
  • Pause parfaite/ralentis.
  • Titreur. 8 effets (mosaïque, noir et blanc), solarisation, allongé, étiré, sépia, négatif, art pastel. Fondu (noir et mosaïque). Mode 16:9. Mode Photo.
  • Pare-soleil.
  • Laserlink en option.

Les moins

  • Pas de viseur.
  • Pas de débrayages.
  • Pas de grand angulaire.
  • Pas d’enregistrement audio 16 bits/48 kHz.

Verdict Sony DCR-SC100E

Zéro pour les débrayages. Et pourtant, le vidéaste sans-souci sera enchanté. Il est simple à utiliser, l’autofocus est excellent, l’écran plaît à toute la famille. Le hic : pas de viseur, ça manque parfois.

cv 110

Aller plus loin