Camescopes numériques Panasonic

Caméscope numérique panasonic

Panasonic est un grand nom de la vidéo. Fabricant de matériel professionnel, les camescopes numériques mini dv Panasonic se placent en challenger de Sony et Canon, en proposant des matériels d’excellentes factures.

Caméscopes numériques tri-ccd Panasonic

Panasonic a démocratisé le caméscope mini dv avec un capteur tri-ccd. Auparavant réservé aux caméscopes très haut de gamme à un tarif inacessible pour le bon père de famille. Panasonic le rend désormais plus accessible.

Panasonic NV-DX100EG

Panasonic NV-DX100EG

A 8.000 F de moins que le tri-CCD Sony, le Panasonic NV-DX100EG pourrait bien cartonner. Doté de la prise DV qui faisait si cruellement défaut à son prédécesseur (le NV-DX1), il affiche, séductions supplémentaires, la double visée écran/viseur couleurs, une relative miniaturisation, le doublage son, le mode LP et un semi-grand angulaire.

Il est doté d’un zoom ×12, d’une amplitude supérieure à celle d’une majorité de DV (×10). De plus, les réglages semblent, à priori, plus accessibles que sur les deux mono-CCD de la marque.

Ses lacunes ? D’abord un gros moins côté stabilisateur. Non seulement, il ne s’agit pas d’un dispositif optique, mais s’il correspond aux spécifications annoncées, son procédé entraîne un recadrage de l’image et une perte de qualité. Ensuite, contrairement au Sony VX1000, les niveaux d’enregistrement sonores ne sont pas réglables et l’appareil semble dépourvu des réglages personnalisés. Enfin, faute d’exemplaires testables, on ne sait encore rien de la qualité d’image, de l’ergonomie et de la fiabilité des automatismes.

  • Format : Caméscope numérique tri-CCD miniDV.
  • Prix : 20.000 F (3.049 €)

Les plus

  • Débrayages : mise au point (bague), iris, balance des blancs.
  • Trois-CCD.
  • Sortie DV.
  • Viseur couleurs+ écran couleurs.
  • Vitesse lente d’enregistrement.
  • Compacité pour un tri-CCD (750 g, 80 × 105 × 192 mm).
  • Semi-grand angulaire.
  • Doublage son.
  • Fondu. Effets spéciaux.
  • Pause parfaite, ralentis.
  • Mode Photo.

Les moins

  • Stabilisateur numérique d’ancienne génération.
  • Pas de réglage des niveaux d’enregistrement sonores.
  • Pas de réglages image personnalisés.
  • Pas de bague de zoom.

Verdict NV-DX100EG

Un tri-CCD de poche, ou presque ! Si son ramage se rapporte à son plumage, autrement dit aux prometteuses caractéristiques annoncées, il va faire mal !

CV 110

Panasonic NV-DX110EG

Panasonic NV-DX110EG

Exit le caméscope numérique tri-CCD Panasonic DX100 commercialisé début 1998, place au Panasonic NV-DX110.

Identique en tout point à son prédécesseur, il s’en démarque par une entrée-sortie DV, qui lui permet de jouer les lecteurs/enregistreurs avec une station de montage virtuelle tout DV. De plus, le kit cordon logiciel pour le transfert d’images fixes sur PC (VW-DTA5E) est fourni. Malgré un très bon compromis ergonomie-miniaturisation, le Panasonic NV-DX110 a fort à faire pour lutter contre le Sony TRV900 et le Canon XM 1, de conception plus récente. Le pénalisent : un stabilisateur numérique dépassé et un panel de réglages moins riche. Il est ainsi dépourvu du dosage des niveaux d’enregistrement sonore du TRV900. Mais, ses atouts restent non négligeables : un semi-grand-angle dont le Sony est dépourvu, un autofocus très efficace et une superbe qualité d’image, offrant notamment un excellent rendu des teintes chair. De plus, le temps lui a permis de prouver sa fiabilité. Notez enfin, les : sortie DV, doublage son, zoom rapide, zébra, mode Frame favorisant la capture de photos dans une séquence en mouvement…

  • Dim./Poids: 80×105×192 mm. 750 g nu.
  • Format : miniDV Pal.
  • Prix : 20.000 F (3.049 €)

Les plus

  • Débrayages : mise au point (bague), obturateur, balance des blancs (+ préréglages), gain (jusqu’à 18 dB), iris, verrouillage exposition.
  • 3 Modes AE (basse lumière, portrait, sport).
  • Trois-CCD.
  • Entrée-sortie DV.
  • 500 points-ligne.
  • Enregistrement SP/LP.
  • Viseur couleur (166 kp), écran couleur 6,35 cm (180 kp).
  • Compacité.
  • Semi-grand-angulaire = 35 mm photo.
  • Zoom rapide (1,30″ mini).
  • Touche contre-jour.
  • Contrôle Zébra.
  • Enregistrement audio 12 et 16 bits.
  • Doublage son.
  • Ralentis, image/image.
  • Mode Photo et Frame.
  • Effets : Gain Up, fondu-enchaîné, volet, cinéma, stroboscope, N & B. Fondu.
  • Prise RS232 + kit de capture images fixes fourni.
  • Prise de montage 5 broches.

Les moins

  • Stabilisateur numérique d’ancienne génération.
  • Pas de réglage des niveaux audio.
  • Obturateur lent, 1 seule vitesse (1/6 s).
  • Pas de zooming manuel.
  • Pas d’entrées analogiques.

Verdict NV-DX110EG

Modèle ancien, le Panasonic NV-DX110 devient cher face à un XM1 ou un TRV900 aux prix comparables. Seule raison de le préférer aux autres tri-CCD : sa  miniaturisation plus poussée. Cela dit, il conserve un très bon niveau de performance, et se remarque toujours par sa fiabilité et sa belle qualité d’image.

CV 133s

Caméscopes numériques mono-ccd

Panasonic NV-GS1

Le Panasonic NV-GS1 est un caméscope numérique mini dv de dimension réduite joliment dessiné.

Le Panasonic NV-GS1 est particulièrement attrayant en raison de sa qualité d’image. On apprécie la bonne finition (entrée micro, griffe pour accessoires) et l’ergonomie générale de la caméra… du moins si vous n’aimez pas les réglages.

Panasonic NV-EX1EG

Panasonic propose une large gamme de caméscopes numériques, offrant les plus petits modèles du marché. Ce mono-CCD vertical est incroyable par sa compacité et son efficacité.

Le Panasonic NV-EX1 reproduit de belles images avec une qualité sonore satisfaisante. Facile à utiliser, sa poignée mobile et son semi-grand-angle offrent un confort supplémentaire lors de la prise de vue. Il reste bruyant à chaque fois que l’enregistrement est arrêté.

Panasonic NV-DS33

Le caméscope numérique de poche Panasonic NV-DS33 offre une prise en main naturelle. Dans la course à la miniaturisation face aux modèles à architecture verticale, Panasonic est désormais le nouveau champion avec un produit pesant 510 grammes.

Le Panasonic NV-DS33 reprend l’objectif du petit Panasonic EX1 et l’ergonomie du DS77. Il a également gagné un mode Photo qui jusqu’à présent n’était pas présent sur les modèles de la marque.

Panasonic NV-DS35 et DS55

Le successeur du Panasonic NV-DS33, le Panasonic NV-DS35. Ce caméscope numérique Panasonic est plus petit, plus puissant et à un tarif identique à son prédécesseur. Le DS55 est identique au NV-DS35, permet le stockage d’image fixe sur Multimédia Card.

Le point fort de ces modèles sympathiques est que leur ergonomie est supérieure à celle des appareils verticaux, en étant presque autant miniaturisés. Ils présentent également un comportement général très satisfaisant.

Panasonic NV-DS1EG

Panasonic NV-DS1EG

Proposé à un prix encore inimaginable voilà 6 mois, le Panasonic NV-DS1EG est le premier Panasonic avec sortie DV et affronte déjà de nombreux rivaux, tous miniatures. Il s’en singularise par une forme très classique pour ne pas dérouter ceux qui veulent conserver leurs habitudes de prise en main. Ecran excepté, il reprend les spécifications du Panasonic NV-DS5.

Ses points forts : la compacité extrême, la souplesse du zoom variable (1 seconde pour balayer tout le champ de focales), la sensibilité supérieure à celle des autres DV, le doublage son sur l’appareil. On regrette en revanche l’accès compliqué aux réglages (il faut passer par un menu). Résultat, la mise au point manuelle n’est pas des plus fonctionnelles. C’est sécurisant de savoir que tout est débrayable, mais en pratique moyennement exploitable. A noter : sa prise RS 232, qui permet, via un cordon en option, la capture directe de ses images sur PC (990 F, le kit cordon et logiciel de retouche). Comme les modèles de dernière génération, il possède la fameuse prise DV, mais aussi la vitesse lente d’enregistrement.

  • Format : Caméscope numérique miniDV Pal.
  • Prix : 13.000 F (1.982 €)

Les plus

  • Débrayages (mise au point, balance des blancs, diaphragme, obturateur).
  • Sortie DV.
  • Stabilisateur numérique+.
  • Viseur couleurs bien défini 166 kp.
  • Compact et léger (67 × 95 × 132 mm, 520 g).
  • Vitesse lente d’enregistrement
  • Zoom rapide.
  • 3 modes AE : sport, portrait, basse lumière.
  • Touche contre-jour.
  • Sortie gel d’image numérique RS232.
  • Ralentis, pause parfaite.
  • Mode capture/impression automatique exploitable avec le kit PC optionnel.
  • Fondu. 9 effets : volets, fondu-enchainé, stroboscopie, obturation lente, négatif/positif, sépia, noir et blanc, trace, solarisation. Mode Photo. Zoom ×100.
  • Doublage son.

Les moins

  • Réglages de base difficilement accessibles.

Verdict Panasonic NV-DS1EG

Miniaturisation, sorties DV, deux nouveautés chez Panasonic, l’un des pionniers du format numérique. Son DS1 offre même, avec la prise RS232, la capture directe d’images fixes sur PC.

cv 110

Panasonic NV-DS5EG

Panasonic NV-DS5EG

Tourner avec le Panasonic NV-DS5 est un plaisir : prise en main classique, mais hyper-compacité ; viseur couleurs et écran orientable (9,7 cm, 112.000 pixels) permettant de filmer le sujet partout où il se trouve, jusqu’au gamin niché sur les genoux du vidéaste…

Avec ça, une jolie image un peu chaude et très piquée, et une prise DV (enfin !) qui promet une copie sans perte… Bref, un tableau idyllique sans le système de menus peu réaliste qui rend les réglages de base (nombreux), pas faciles à exploiter en conditions de reportage. Heureusement, l’autofocus est très efficace. En revanche, il nous est arrivé de mettre la balance des blancs automatique en défaut (pas souvent, d’accord). Avantage précieux, il affiche une sensibilité supérieure à celle de la concurrence DV. De plus, il n’exige pas de carte de capture pour transmettre à un PC des images fixes. Un cordon RS232 suffit.

Pour faire pièce au Stamina du concurrent, Panasonic propose en option deux batteries longue durée pour les DS1 et DS5 la VBD2 (3 h, 990 F) et la VBD3 (7 h, prix NC).

  • Format : Caméscope numérique miniDV.
  • Prix : 16.000 F (2.439 €)

Les plus

  • Débrayages (mise au point, balance des blancs, diaphragme, obturateur).
  • Sortie DV.
  • Stabilisateur numérique+.
  • Viseur couleurs 166 kp et écran coul. 112 kp.
  • Vitesse lente d’enregistrement.
  • Autofocus très efficace.
  • Zoom rapide (1 seconde).
  • Semi automatismes : modes sport. portait. basse lumière.
  • Touche contre-jour.
  • Pause parfaite, ralentis.
  • Sortie gel d’image numérique, RS232
  • Mode capture/impression automatique exploitable avec le kit PC optionnel.
  • Fondu. 9 effets : volets, fondu-enchaîné, stroboscopie, obturation lente, négatif/positif, sépia, noir et blanc, trace, solarisation. Zoom ×100. Mode Photo.
  • Doublage son.

Les moins

  • Accès aux réglages malaisé.
  • Pas de grand angulaire.

Verdict NV-DS5EG

Il a tout ce p’tit musclé. Complet, plaisant à utiliser… sans parler de sa très belle image. On le trouverait génial avec des réglages de base plus accessible.

CV 110

Panasonic NV-DS99

Panasonic NV-DS99

Le premier modèle Panasonic à bénéficier d’un stabilisateur optique et des avantages qui en découlent ! Ajoutez une bonne compacité, un excellent confort d’utilisation, des débrayages nombreux et un large écran orientable (9,6 cm)… Un régal au tournage.

Le Panasonic NV-DS99 se prévaut par ailleurs d’une belle image pour un mono CCD. Et, bien que sa sensibilité se situe dans la moyenne des caméscope numérique DV, les vues ne fourmillent pas en basse lumière. Elles offrent une bonne dynamique et de beaux contrastes. Les automatismes « assurent », notamment l’autofocus. De plus, à l’enregistrement, les bruits de fonctionnement se montrent les plus discrets que sur bien d’autres miniDV. L’appareil bénéficie d’un zoom rapide qui balaye en Stand-By la plage des focales optiques en 0,5 seconde. La batterie fournie dure 40 à 50 minutes en tournage réel. Il accepte des batteries optionnelles embarquées, jusqu’à 4 h 50, à chargement rapide : 15 minutes de charge pour une heure d’autonomie. Notez les effets en lecture, le mode Photo Progressive et la prise micro intégrée au boîtier. Il ne lui manque qu’un grand angle.

  • Dim/Poids : 58×102×148 mm. 590g nu.
  • Format : miniDV Pal
  • Prix : 13.000 F (1.982 €)

Les plus

  • Débrayages : mise au point, blance des blancs, diaphragme, gain, obturateur jusqu’au 1/8000 s. 5 modes AE : sport, portrait, basse lumière, Neige et Surf et Spotlight. Touche contre-jour.
  • Définition de 500 points-ligne.
  • Sortie DV.
  • Mode Photo Progressive.
  • Stabilisateur optique.
  • Viseur couleur 113 kp et écran couleur 9,6 cm, 220 kp.
  • Enregistrement SP/LP.
  • Zoom rapide.
  • Enregistrement audio 12/16 bits.
  • Doublage son.
  • Pause parfaite, ralentis, image par image.
  • Mode capture/impression automatique avec le kit PC optionnel.
  • Fondu. 12 effets en enregistrement 11 en lecture : volets, fondu-enchaîné, stroboscopie, obturation lente, négatif/positif, sépia, noir et blanc, trace, solarisation. P in P. Multi-image. Zoom en lecture. Zoom ×120.
  • Prise de montage 5 broches.
  • Chargeur double.
  • Prise RS232 + carte de capture image fixes DV intégrée.

Les moins

  • Pas de grand angle.
  • Sorties A/V analogiques sur base de connexion fournie.

Verdict NV-DS99

Son stabilisateur optique lui confère un bel avantage face au JVC DVL9500. Compact, mais très confortable avec son somptueux écran, le Panasonic NV-DS99 reste l’un des DV les plus agréables à utiliser. Il offre de très bonnes performances générales et « assure » côté image et son.

CV 133s

Panasonic NV-DS33EG

Caméscope Panasonic-NV-DS33EG

Le Panasonic NV-DS33EG se distingue du Panasonic NV-DS99, à l’ergonomie proche, par une miniaturisation plus poussée.

Conséquences : un stabilisateur numérique plutôt qu’optique et un écran de 6,35 cm au lieu de 9,6. On retrouve pour le reste des fonctions similaires, y compris le mode Photo Progressive, qui permet d’enregistrer des images fixes de meilleure qualité. Sa focale minimale correspond à un 40 mm photo pour un zoom optique ×10. Le rendu image est satisfaisant, malgré une définition un peu inférieure à celle du DS99. Il le doit à une colorimétrie vivante et un peu chaude. La sensibilité est très honorable pour un caméscope numérique miniDV ; de plus il est possible de pousser le gain jusqu’à +18 dB. L’autonomie, environ 45 minutes en tournage réel avec écran, est correcte pour un petit modèle, d’autant que la durée de charge est assez rapide (1 heure). A noter les batteries optionnelles allant jusqu’à 9 h pour les plus puissantes. Les deux séries d’effets spéciaux disponibles pour beaucoup en lecture, peuvent se combiner pour donner par exemple un fondu enchaîné sur des images solarisées, etc.

  • Dim./Poids : 58×94×123 mm. 510 g nu.
  • Format : miniDV Pal
  • Prix : 10.000 F (1.524 €)

Les plus

  • Débrayages : mise au point, balance des blancs, diaphragme, gain, obturation jusqu’au 1/8.000 s. 3 modes AE : sport, portrait, basse lumière. Touche contre-jour.
  • sortie DV.
  • La définition de 480 points-ligne.
  • Mode Photo Progressive.
  • Stabilisateur numérique+.
  • Viseur couleur 166.000 pixels et écran couleur 6,35 cm, 180.000 pixels.
  • Enregistrement SP/LP.
  • Zoom rapide (1 seconde) en Stand-By.
  • Enregistrement audio 12/16 bits.
  • Doublage son.
  • Pause parfaite, ralentis, image par image.
  • Mode capture/impression automatique avec le kit PC optionnel.
  • Fondu. 9 effets en enregistrement/lecture : volets, fondu-enchaîné, stroboscopie, obturation lente, négatif/positif, sépia, noir et blanc, trace, solarisation. Zoom ×100. Mode Photo et photos en rafale.
  • Prise de montage 5 broches.
  • Prise RS232 + carte de capture image fixes DV intégrée.
  • Chargeur double.

Les moins

  • Pas de grand angle.
  • Connectique hors DV sur la base amovible.
  • Arrêt un peu bruyant, mais ces bruits ne s’enregistrent pas.

Verdict NV-DS33EG

Sa baisse de prix de 3.000 F, fait de ce modèle récent une excellente affaire. Il combine ultra compacité et design de paume, plus confortable au tournage que l’architecture verticale. Le mode Photo Progressif, qui améliore la qualité des vues fixes renforce l’intérêt de sa prise RS232.

CV 133s

Panasonic NV-EX3

Panasonic NV-EX3

C’est le plus petit caméscope numérique miniDV avec écran. On apprécie son zoom variable, qui peut s’avérer très rapide : 0,5 seconde en Stand-by pour des recadrages éclairs. Autres atouts : la vélocité de ses réactions lorsqu’on le met en fonction, l’autofocus redoutable, ou encore le mode Photo Progressive.

Nouveau, l’écran latéral de 6,35 cm et 200.000 pixels reste lisible sans effet de « négatif » quelle que soit son orientation. Une poignée amovible stabilise bien le Panasonic NV-EX3, pour plus de confort et d ‘efficacité. Avec environ 460 pts-ligne, il reste un peu en retrait, côté image, face à ses concurrents Canon MV20 et JVC DVX4. Mais, son micro intégré capte moins les bruits de moteur et restitue plus fidèlement les timbres de voix. Il intègre aussi : sortie DV, débrayages nombreux et accessibles (dont le gain, ce qui n’est pas si fréquent), effets en lecture, multi-image. La batterie Li-Ion fournie dure une quarantaine de minutes en tournage réel avec écran. Là encore des accus optionnels poussent cette durée jusqu’à 10H en continu. Face au Canon MV20, il pèche par un stabilisateur numérique, mais il est plus léger et compact.

  • Dim./Poids : 49×108×86 mm. 400 g nu.
  • Format : mini DV, Pal
  • Prix : 10.000 F (1.524 €)

Les plus

  • Débrayages : mise au point, balance des blancs, diaphragme, gain (jusqu’à +18 dB), obturateur (jusqu’au 1/8.000 s). Modes AE, touche contre-jour.
  • Sortie DV.
  • La résolution 460 points par ligne environ.
  • Ecran 200 kp, 6,35 cm + viseur couleur.
  • Stabilisateur numérique+.
  • Enregistrement SP/LP.
  • Zoom ultra rapide 0,5 s en Stand-By.
  • Ralentis, pause, image par image.
  • Mode Photo Progressive.
  • Fondu. 9 effets enregistrement/lecture : volets, fondu-enchaîné, stroboscopie, Gain Up, trace, négatif/positif, sépia, noir et blanc, solarisation. PinP et multi-image. Zoom num. ×24 et ×120.
  • Mode Photo et photos en rafale.
  • Enregistrement audio 12 ou 16 bits.
  • Doublage son.
  • Prise montage 5 broches.
  • Prise RS232.
  • Chargeur double. Charge rapide avec certaines batteries optionnelles.

Les moins

  • Pas de grand angle (focale mini : 39 mm photo).
  • Connectique (hors DV et composite) sur une base amovible.

Verdict NV-EX3

Il oppose aux Canon MV20 et JVC DVX4 situés au même niveau de prix une compacité supérieure et un meilleur son d’origine. En revanche, il reste un peu en deçà pour la qualité d’image. Un prix attractif pour le plus petit camescope du moment.

CV 133s

Panasonic NV-DS8

Panasonic NV-DS8

Le Panasonic NV-DS8 est le caméscope numérique DV le moins cher du marché. Son prix est dû à l’absence d’écran et une taille moins compacte que celle des DV miniaturisés.

Mais l’appareil n’est pas en reste en terme de spécifications. On trouve comme sur les autres numériques la sortie DV (i.Link), le stabilisateur, le double mode d’enregistrement audio en 12 et 16 bits et de nombreux débrayages utiles. Il se singularise par un zoom optique ×20, puissance rare en DV et offre des effets spéciaux en lecture. Il accepte des batteries optionnelles à charge rapide (15 minutes pour une heure d’autonomie). Copie conforme, le Panasonic NV-DS11 offre un écran LCD de 6,35 cm en sus du viseur couleur. Ce dernier différencie d’ailleurs le DS11 des Sony TRV110 et JVC DVL20, ses rivaux. La vitesse du zoom se dose avec précision mais, sa course n’est pas très rapide puisqu’il faut près de 5 secondes pour balayer la plage des focales. Côté image, on obtient les 500 points-ligne, mais moins franchement que sur des produits de la tranche de prix supérieure. Même remarque pour la colorimétrie qui paraît un peu moins vive.

  • Dimensions et poids : 80 × 100 × 195 mm. 660 g DS11 et 630 g DS8.
  • Format : miniDV Pal.
  • Prix : 6.000 F (915 €)

Les plus

  • Débrayages : Mise au point, balance des blancs, diaphragme, gain (jusqu’à +18 dB), obturateur jusqu’au 1/4.000 s. 3 modes AE (exposition automatique ) : sport, portrait, basse lumière. Touche contre-jour.
  • sortie DV.
  • La définition de près de 500 points-ligne.
  • Stabilisateur numérique+.
  • Viseur couleur et sur le DS11 écran couleur 6,35cm.
  • Enregistrement SP/LP.
  • Enregistrement audio 12/16 bits.
  • Doublage son.
  • Pause parfaite, ralentis, image par image.
  • Mode capture/impression automatique avec le kit PC optionnel.
  • Fondu au noir. 11 effets, fondus et volets en enreg/lecture : fondu-enchaîné, volet, stroboscopie, obturation lente, négatif, sépia, noir et blanc, trace, solarisation. Zoom num. ×400. Mode Photo. Zoom numérique en lecture.
  • Prise de montage 5 broches et RS232.
  • Charge rapide avec batterie optionnelle

Les moins

  • Pas de semi-grand angle.
  • Pas d’écran sur le DS8.
  • Prise casque, via adaptateur optionnel.

Verdict NV-DS8

Conséquence de l’irruption du Digital 8 : la chute du prix des DV peu miniaturisés. L’argument du NV-DS8 face au Sony TR7000 : si son acheteur prévoit dans un second temps d’acquérir un DV plus performant ou plus compact, Il acceptera ses cassettes DV.

CV 133s

Aller plus loin