Caméras 8 mm françaises

Beaulieu TR8

Parmi les caméras pour le cinéma amateur, on compte un grand nombre de caméras 8 mm françaises. La production de caméra 8 mm a débuté dans les années 50. La démocratisation du cinéma amateur a permi la création de nombreux emplois en France ainsi qu’un précieux patrimoine d’images de la France de l’époque.

VOS FILMS 8MM SONT EN DANGER

Agissez avant qu’il ne soit trop tard

Des solutions existent

Caméras 8 mm Gevaert Caréna

La marque de caméra 8 mm Françaises Carèna a été conçue par Jacques Broïdo, l’un des deux pères des Pathé Webo (Brevets français n°585344 et 585960). Elle est décrite dès 1950 dans la presse cinéma. Puis trois ans de silence. La gamme de caméras Caréna est issu de l’industrie horlogère et comporte des caractéristiques mécaniques particulières.

Caméras 8 mm Christen

Marcel Christen (1903-1982) possédait un atelier de mécanique de précision à Vinneuf dans l’Yonne. En 1953, il se lance dans la fabrication des caméras 8 mm Christen avec une partie mécanique sous-traitée à Besançon.

A son apogée, Christen emploie 25 personnes et livre 300 à 350 caméras par mois, ce qui permet d’estimer une production totale aux alentours de 25.000 unités.

Caméras 8 mm Beaulieu

Marcel Beaulieu fonde son entreprise début 1951 dans un modeste pavillon de l’avenue Salengro à Champigny sur Marne, puis dans un petit atelier à Fontenay sous Bois, où son SAV subsistera longtemps. Fort de son expérience acquise en format 16 mm, il crée la première «Beaulieu», la M16 puis la M9,5. Les caméras 8 mm Beaulieu « 8 » et « T8 » seront proposées dès 1953. L’effectif est alors de 10 personnes.

Caméras 8 mm Cinégel

CinéGel d’abord  dirigée par son créateur M. Henri Legeay, puis par M. Chouraki vers 1963, apparaît en 1949 comme fabricant de projecteurs de films, puis comme fabricant de caméras 8 mm Françaises.

La fabrication des caméras Cinégel commence en 1950 avec la caméra 8 mm « Reinette ».

Caméras Urfée 8 mm Blanchard & Jourgon

La société Blanchard & Jourjon a été fondée à la fin des années cinquantes par Jean et Charles Blanchard à Saint Etienne (14 rue Joseph Pupier) pour fabriquer les caméras 8 mm Urfée. Ces caméras 8 mm Françaises tiennent leur nom du château de la Bâtie d’Urfée, situé à une cinquantaine de kilomètre au nord de Saint Etienne, et dont le temple rond sert d’emblème aux caméras Urfée.

Aller plus loin